05/12 11:46

Comme le Centre hospitalier Sud Francilien de Corbeil-Essonnes fin août, l'établissement hospitalier de Versailles à son tour visé par une cyberattaque qui perturbe sérieusement son activité - VIDEO

Comme le Centre hospitalier Sud Francilien (CHSF) de Corbeil-Essonnes fin août, l'établissement hospitalier de Versailles (Yvelines) est à son tour visé depuis samedi soir par une cyberattaque qui perturbe sérieusement son activité.

Cette tentative de piratage informatique a contraint le centre hospitalier situé au Chesnay-Rocquencourt, qui emploie 3.000 soignants et accueille en temps normal quelque 700 patients, à couper son système informatique et à réduire l'entrée des malades, a indiqué sa direction.

La cyberattaque vise la totalité de l'établissement, dont l'hôpital André-Mignot, la maison de retraite Despagne et l'hôpital Richaud à Versailles, a-t-elle ajouté. Selon l'Agence régionale de santé (ARS), l'hôpital André Mignot a déclenché son plan blanc, partiellement déprogrammé les activités du bloc opératoire et "met tout en œuvre" pour maintenir les soins ambulatoires et les consultations.

Du personnel a été mobilisé en plus dans les services de réanimation ou de soin continu et du matériel a été amené en renfort alors que l'attaque "n'est pas encore circonscrite", a expliqué le ministre de la Santé François Braun dimanche soir, après une visite de l'établissement. Les "machines de soins" fonctionnent mais pas leur "mise en réseau", "donc il faut plus de monde pour surveiller les patients en service de réanimation, il faut une personne devant chaque chambre pour surveiller les écrans", a détaillé M. Braun, qui a parlé d'une "réorganisation totale de l'hôpital".

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions