24/11 17:05

L’Assemblée nationale a voté cet après-midi en faveur de l’inscription du droit à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) dans la Constitution

L’Assemblée nationale a voté cet après-midi en faveur de l’inscription du droit à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) dans la Constitution. Une proposition soutenue par les députés de la Nupes et de la majorité. Les députés ont adopté par 337 voix contre 32 un texte de compromis, dans l’espoir d’obtenir l’aval du Sénat, indispensable pour une réforme constitutionnelle.

Pour rappel cette proposition était débattue à l’Assemblée après un premier rejet du Sénat, à majorité à droite, en octobre. Les sénateurs avaient voté contre le texte, par 139 voix pour et 172 voix contre, au terme d’échanges parfois vifs qui avaient tourné à l’affrontement droite gauche.

« La majorité sénatoriale a fait le choix de s’inscrire contre la volonté de 81 % des Françaises et des Français », avait réagi à l’époque l’autrice de la proposition de loi, l’écologiste Mélanie Vogel. Inscrire dans la Constitution le droit à l’IVG « aurait la force du symbole », avait de son côté déclaré le garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de - - Hugo Drax - -
25/novembre/2022 - 06h37

Ils disent "droits des femmes", ils pensent "extermination des pauvres".