16/11 19:47

Guerre en Ukraine: Le président ukrainien Volodymyr Zelensky maintient que le missile tombé en Pologne était "russe": "Je n'ai aucun doute que ce missile n'était pas à nous"

18h25: Le président ukrainien Volodymyr Zelensky réaffirme que le missile ayant tué deux personnes dans un village polonais près de la frontière avec l'Ukraine est russe. "Je n'ai aucun doute que ce missile n'était pas à nous", a déclaré Zelensky à la télévision. "Je crois que c'était un missile russe", a-t-il ajouté alors que les responsables de l'Otan ont estimé qu'il s'agissait probablement d'un missile de système ukrainien de défense anti-aérienne.

17h03: Le ministère russe des Affaires étrangères a convoqué mercredi l'ambassadeur polonais à Moscou, a indiqué la diplomatie russe, au lendemain d'un tir de missile meurtrier en Pologne ayant fait craindre une escalade dans le conflit en Ukraine.

"L'ambassadeur polonais est convoqué au ministère russe des Affaires étrangères", a indiqué sur Telegram la porte-parole de la diplomatique russe, Maria Zakharova, sans donner plus de précisions.

16h41: Le ministre américain de la Défense a insisté sur le "contexte" des frappes russes ciblant des infrastructures civiles ukrainiennes pour expliquer le tir d'un missile ayant tué deux personnes la veille en Pologne, et qui pourrait avoir été lancé par l'Ukraine pour intercepter des frappes russes.

"Ce que nous connaissons est le contexte dans lequel tout ceci se passe. La Russie accuse revers après revers sur le champ de bataille et met les civils ukrainiens et les infrastructures civiles dans son viseur", a souligné le ministre américain Lloyd Austin en ouverture d'une réunion virtuelle du Groupe de contact pour la défense de l'Ukraine, qui compte près de 50 pays.

15h38: L'armée de l'air ukrainienne assure qu'elle fera "tout" pour coopérer dans le cadre de l'enquête sur le tir de missile en Pologne, a assuré son porte-parole, Yurii Ihnat, comme le rapporte CNN.  "Ce qu'il s'est passé, c'est que les forces de défense aérienne ont repoussé l'attaque aérienne", a-t-il déclaré. "Ce qui s'est passé ensuite - si c'était un missile russe, ou s'il s'agissait des débris des deux roquettes qui tombaient - cela doit être inspecté sur le site. Et c'est ce qui se passe en ce moment même", a-t-il poursuivi, estimant que l'évènement découlait "évidemment les conséquences de la guerre".

15h27: "Nous préconisons un examen conjoint de l'incident avec l'atterrissage du missile en Pologne", a déclaré sur Twitter Oleksiy Danilov, secrétaire du Conseil de sécurité nationale et de défense de l'Ukraine. "Nous sommes prêts à remettre les preuves de la trace russe que nous avons. Nous attendons des informations de nos partenaires, sur la base desquelles on a conclu qu'il s'agit d'un missile de défense aérienne", a-t-il écrit, demandant "un accès immédiat au site de l'explosion". 

13h30: L’Otan ne dispose « d’aucune indication » permettant d’attribuer l’explosion mortelle en Pologne à « une attaque délibérée » contre ce pays, a estimé le secrétaire général de l’Alliance, Jens Stoltenberg.

« Notre analyse préliminaire suggère que l’incident a été probablement causé par un missile de système ukrainien de défense anti-aérienne tiré pour défendre le territoire ukrainien contre les missiles de croisière russes », a déclaré M. Stoltenberg lors d’une conférence de presse.

L’Ukraine, cible mardi de bombardements massifs sur l’ensemble de son territoire, avait accusé la Russie d’avoir visé la Pologne avec un tir de missile. « Une enquête sur cet incident est en cours et nous devons attendre ses résultats », a souligné Jens Stoltenberg, à l’issue d’une réunion des ambassadeurs de l’Otan au siège de l’organisation à Bruxelles.

« Soyons clairs. Ce n’est pas la faute de l’Ukraine », a affirmé le chef de l’Alliance atlantique. « La Russie porte la responsabilité ultime alors qu’elle poursuit sa guerre illégale contre l’Ukraine. La Russie doit cesser cette guerre insensée », a-t-il martelé, en réitérant le soutien de l’Otan à Kiev dans son « droit à l’auto-défense » et sa pleine solidarité avec la Pologne.

12h42: Le président polonais Andrzej Duda a considéré ce mercredi comme "hautement probable" que le missile qui a tué deux personnes à la frontière avec l'Ukraine ait été utilisé par la défense ukrainienne.

"Rien n'indique qu'il s'agissait d'une attaque intentionnelle contre la Pologne", a affirmé Andrzej Duda à la presse. "Il y a une forte probabilité qu'il s'agisse d'un missile qui a simplement été utilisé par la défense antimissile ukrainienne", a-t-il poursuivi. C'est "probablement un accident malheureux, hélas", a-t-il ajouté.

11h27: L’explosion qui a tué deux personnes dans l’est de la Pologne serait le résultat de systèmes ukrainiens de défense anti-aérienne, utilisés pour « contrer des missiles russes », a déclaré la ministre belge de la Défense, Ludivine Dedonder. Mme Dedonder évoque plusieurs « explosions » sur le territoire polonais, survenues pendant le bombardement massif de l’Ukraine par la Russie.

« Des explosions ont été observées en Pologne, dans la zone frontalière avec l’Ukraine. À ce stade et sur base des informations disponibles, il s’agirait de débris de missiles russes et de missiles ukrainiens de défense anti-aérienne qui ont touché le sol polonais », a ajouté la ministre dans un communiqué.

« Les analyses sont encore en cours pour déterminer avec certitude aussi bien l’origine des tirs ainsi que les objectifs que ces missiles devaient atteindre. Sur base des informations disponibles actuellement, rien n’indique néanmoins qu’il s’agisse d’une attaque délibérée sur un ou des objectifs polonais », a-t-elle estimé. L’Ukraine a accusé la Russie d’avoir touché le territoire polonais par un tir de missile.

Le service de renseignement belge « reste en contact direct avec les services partenaires de l’Otan », a souligné la ministre belge, qui a appelé à la prudence sur les conséquences à tirer de l’incident.

« Dans ces circonstances, il est important de rester calme dans notre expression. La Belgique continuera à soutenir l’Ukraine, son armée et sa population. Dans le même temps, nous continuons à appeler à la désescalade et à la cessation immédiate de l’invasion russe », a-t-elle déclaré.

10h57: Le président français Emmanuel Macron a dit mercredi souhaiter que la Chine, alliée de la Russie, joue « un rôle de médiation plus important » dans la guerre en Ukraine. « La Chine peut jouer à nos côtés un rôle de médiation plus important dans les prochains mois », a-t-il déclaré devant la presse à l’issue du sommet du G20 en Indonésie, précisant avoir discuté avec le président chinois Xi Jinping d’un « principe » d’une visite en Chine début 2023.

10h41: Le chancelier allemand Olaf Scholz a mis en garde contre toute « conclusion hâtive » après la chute meurtrière en Pologne d’un missile probablement de fabrication russe selon Varsovie. Lors d’un point presse au sommet du G20 qui se tient en Indonésie, retransmis par la chaîne allemande NTV, M. Scholz a déclaré: « dans une affaire aussi grave, il faut se garder de toute conclusion hâtive sur le déroulement des faits avant une enquête soigneuse », actuellement toujours en cours.

« Naturellement, nous avons échangé les informations actuelles de nos services de sécurité (respectifs) pour allier nos possibilités d’enquêtes », a-t-il dit après une rencontre avec les pays de l’Otan présents au G20. Un missile, probablement de fabrication russe mais dont l’origine restait inconnue, a touché le territoire polonais et fait deux morts mardi, suscitant la condamnation unanime des dirigeants occidentaux.

« Tout cela ne serait pas arrivé sans la guerre russe contre l’Ukraine et sans les missiles qui ont été lancés sur les infrastructures ukrainiennes », a constaté M. Scholz. « Il y a beaucoup de gens dans le monde qui (...) condamnent cette guerre (de la Russie contre l’Ukraine, ndlr) », a-t-il ajouté.

Et de souligner que l’isolement de Vladimir Poutine est encore plus fort à l’issue des conclusions du G20: « Je suis sûr que le résultat de ce sommet, c’est que le président russe est avec sa politique, presque seul au monde », a-t-il dit.

10h11: Le point sur ce que l'on sait ce matin

L’armée polonaise était mercredi en état d'alerte renforcée après la chute d’un missile, probablement de fabrication russe mais dont l’origine restait inconnue, dans un village du sud-est du pays, près de la frontière avec l’Ukraine. Le président polonais Andrzej Duda a souligné la veille qu'il n'y avait à ce stade pas de "preuve univoque" sur l'origine du tir du missile meurtrier, "très probablement de fabrication russe" selon lui.

"Une enquête est en cours", a-t-il relevé, affirmant qu'il s'agissait d'un incident "isolé". Dans le village où est tombé le missile, les forces de l'ordre ont bloqué l'accès au point de chute et forment un barrage autour de la zone, a constaté l'AFP. Les sirènes des voitures de police retentissent sous un ciel gris et pluvieux.

Les Occidentaux ont apporté un soutien prudent à la Pologne, le président américain Joe Biden estimant "improbable (...) qu'il ait été tiré depuis la Russie". "Je vais m'assurer que nous puissions déterminer ce qu'il s'est passé exactement" avant de décider d'une réaction, a-t-il ajouté, à l'issue d'une réunion d'urgence mercredi des dirigeants des grandes puissances du G7 (Etats-Unis, France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Canada, Japon), en Indonésie, en marge du sommet du G20.

La France appelle aussi à "la plus grande prudence", "beaucoup de pays" de la région disposant du même type de missile, a déclaré mercredi l'Elysée, mettant en garde contre "les risques d’escalade importants". Le missile est tombé en début d'après-midi dans le village de Przewodow et a tué deux Polonais, selon les autorités. Kiev avait affirmé dans un premier temps qu'il s'agissait d'un "projectile de fabrication russe".

Le chef de l'Otan Jens Stoltenberg doit tenir mercredi une "réunion d'urgence" avec les ambassadeurs de l'Alliance, selon une porte-parole. La Pologne, qui partage une frontière avec l'Ukraine, envahie le 24 février par la Russie, est membre de l'Otan et quelque 10.000 militaires américains se trouvent dans le pays. Il est "absolument essentiel d'éviter l'escalade de la guerre en Ukraine", a exhorté le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres qui a réclamé une "enquête approfondie" sur le tir.

09h38: La Chine a appelé l’ensemble des acteurs au « calme » après les informations faisant état de la chute meurtrière en Pologne d’un missile de fabrication russe et le placement en état d’alerte de l’armée polonaise. « Dans la situation actuelle, toutes les parties concernées doivent rester calmes et faire preuve de retenue afin d’éviter une escalade », a déclaré lors d’un point presse régulier Mao Ning, une porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

« La position de la Chine sur la question ukrainienne est la même depuis le début et elle est claire: la priorité absolue est de mener un dialogue et des négociations afin de résoudre la crise de manière pacifique. » Un missile, très probablement de fabrication russe selon Varsovie, a touché le territoire polonais et fait deux morts, suscitant la condamnation unanime des dirigeants occidentaux. Moscou a rétorqué en qualifiant de « provocations » ces informations.

Réunis à Bali, en Indonésie, pour un sommet du G20 où le président russe Vladimir Poutine est absent, le président français et le Premier ministre britannique ont immédiatement fait part de leur soutien à Varsovie, mais les Occidentaux demeurent prudent sur l’origine du missile, le président américain Joe Biden jugeant « improbable » qu’il ait été tiré depuis la Russie.

La Chine est traditionnellement proche de la Russie et n’a pas publiquement condamné l’invasion russe de l’Ukraine. Mais elle s’est toutefois abstenue de la soutenir et ne lui offre aucun soutien militaire.

07h56: Moscou qualifie ces accusations selon lesquelles il s'agit de ses missiles de «provocations». «Les déclarations de médias polonais et de responsables officiels sur une prétendue chute de missiles russes près de la localité de Przewodow relèvent de la provocation intentionnelle dans le but de créer une escalade de la situation», a alors réagi le ministère russe de la Défense sur Telegram.

«Aucune frappe n'a été menée sur des objectifs proches de la frontière ukraino-polonaise» par l'armée russe, affirme le ministère. Les images de «débris publiés par les médias polonais depuis les lieux des faits dans la localité de Przewodow n'ont aucun rapport» avec des projectiles russes.05h11: Le président américain Joe Biden a jugé mercredi "improbable" que le missile qui a frappé la Pologne ait été lancé depuis la Russie, assurant que Washington et ses alliés comptaient déterminer "exactement" ce qu'il s'était passé avant de décider d'une réaction. "Il est improbable (...) qu'il était tiré depuis la Russie", a déclaré M. Biden à des journalistes après une réunion d'urgence avec les autres dirigeants du G7. "Je vais m'assurer que nous puissions déterminer ce qu'il s'est passé exactement". 

04h38: Le président polonais Andrzej Duda a déclaré dans la nuit de mardi à mercredi que son pays n'avait pas encore de "preuve univoque" sur l'auteur du lancement de missile qui a tué deux personnes dans le sud-est de la Pologne. "En ce moment, nous n'avons aucune preuve univoque sur qui a lancé ce missile. Une enquête est en cours. Il était probablement de fabrication russe", a déclaré le chef de l'Etat aux journalistes à Varsovie.

M. Duda a estimé en même temps qu'il s'agissait d'un incident "isolé". "Rien n'indique que d'autres (incidents semblables, ndlr) suivront", a-t-il dit. Cette déclaration intervient peu après celle du ministère des Affaires étrangères confirmant qu'"à 15h40 (14H40 GMT), dans le village de Przewodów (...), est tombé un projectile de fabrication russe". Dans un communiqué, le ministère a aussi annoncé avoir convoqué et reçu l'ambassadeur de Russie pour "des explications détaillées"

00h21: Deux missiles sont tombés dans le village de Przewodów, situé en Pologne, mardi soir. Les explosions auraient touché une ferme en zone rurale, d’après plusieurs médias locaux. Deux personnes ont perdu la vie, ont confirmé les services de secours polonais.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Soulejack
17/novembre/2022 - 08h55

le Rambo de pacotille est un menteur et un mec dangereux.il souhaite que l'Otan entre militairement dans le conflit et est capable de tout pour y arriver.il faut le calmer.je pense que ça va être fait.et surtout,écarter l'UE qui ne sert strictement à rien.

Portrait de LISCO
17/novembre/2022 - 08h03

les villes de l'Ukraine on du recevoir des milliers de bombes et missiles de tout genre la Russie essayant ainsi de paralyser le pays, il ne faut pas s'étonner que leur Président accuse ses agresseurs mais dans le coup la réaction mesurée de la Pologne et des autres pays est a souligner.

Portrait de mbagnick
16/novembre/2022 - 20h22

Merci à tous les vendus (achetés par le USA) des plateaux qui ont présenté ce type comme un héros.

Portrait de Goulard
16/novembre/2022 - 18h54

2 missiles ???a quoi ça sert??? faut plus, on voit là la manipsmiley

Portrait de muzo 28
16/novembre/2022 - 17h40
MICMAH458 a écrit :

Tout à fait : il est dans l'air du temps de soutenir inconditionnellement zelensky, sous peine comme vous dites, de passer pour un méchant qui supporte poutine.  Je ne suis pas un pro-poutine, mais je me méfie énormément de ce zelensky, qui fait tout pour que l'Europe entière se rallie à sa cause et, par-là, lui donne toute la logistique nécessaire (matériel et aides financières considérables) pour l'aider à vaincre le grand méchant russe.  Quand tout ceci sera enfin apaisé et que la paix sera revenue, je suis certain que l'on va découvrir quelques belles casseroles concernant ce comédien de feuilleton, qui n'a pas oublié les ficelles de son ancien métier pour enfumer ses interlocuteurs.

Heureusement que les réactions l'OTAN sont plus mesurées. Souhaiter la paix par la diplomatie n'est pas absurde, mais ce n'est pas son objectif à première vue.

Portrait de MICMAH458
16/novembre/2022 - 17h17
muzo 28 a écrit :

Le problème c'est qu'il risqué de critiquer l'attitude de Zelensky sur ce sujet sous peine de se faire taxer de pro-Russe. 

Tout à fait : il est dans l'air du temps de soutenir inconditionnellement zelensky, sous peine comme vous dites, de passer pour un méchant qui supporte poutine.  Je ne suis pas un pro-poutine, mais je me méfie énormément de ce zelensky, qui fait tout pour que l'Europe entière se rallie à sa cause et, par-là, lui donne toute la logistique nécessaire (matériel et aides financières considérables) pour l'aider à vaincre le grand méchant russe.  Quand tout ceci sera enfin apaisé et que la paix sera revenue, je suis certain que l'on va découvrir quelques belles casseroles concernant ce comédien de feuilleton, qui n'a pas oublié les ficelles de son ancien métier pour enfumer ses interlocuteurs.

Portrait de Soulejack
16/novembre/2022 - 17h16

à la place de la Pologne ,je balance un missile sur Kiev.après cette guerre,on va en apprendre des droles.

Portrait de Vosegus
16/novembre/2022 - 16h58
muzo 28 a écrit :

Et comme je vous réponds aimablement, me voilà maintenant pro Z. 

 

 

smileysmileysmiley

 

Portrait de muzo 28
16/novembre/2022 - 16h47
Vosegus a écrit :

Pas que sur ce sujet mais tous. 

Dès qu'on émet la moindre critique sur Zelensky on se fait traiter de pro-Poutine, collabo, réac et autres joyeusetés. 

Ces gens qui ne voient que le noir et le blanc devrait s'inspirer du titre de l'album de JJ Goldman et savoir que la vie est souvent entre le Gris clair et le Gris foncé. 

Et comme je vous réponds aimablement, me voilà maintenant pro Z. 

 

 

Portrait de Vosegus
16/novembre/2022 - 16h37
muzo 28 a écrit :

Le problème c'est qu'il risqué de critiquer l'attitude de Zelensky sur ce sujet sous peine de se faire taxer de pro-Russe. 

Pas que sur ce sujet mais tous. 

Dès qu'on émet la moindre critique sur Zelensky on se fait traiter de pro-Poutine, collabo, réac et autres joyeusetés. 

Ces gens qui ne voient que le noir et le blanc devrait s'inspirer du titre de l'album de JJ Goldman et savoir que la vie est souvent entre le Gris clair et le Gris foncé. 

Portrait de muzo 28
16/novembre/2022 - 16h07
MICMAH458 a écrit :

Et entretemps, c'est-à-dire avant de savoir que les tireurs sont les ukrainiens, macron s'est empressé (pour être le premier, on dirait une course à l'échalote), d'assurer la Pologne de sa compassion et du soutien de la France, sous-entendu "nous sommes de votre camp et tous contre la Russie, en faisant une confiance aveugle à Zelensky, que nous devons croire sans retenue aucune puisqu'il est du côté du bien".  darmanin (avec l'Italie) et son chef bien aimé vont finir par nous foutre tout le monde à dos. 

Le problème c'est qu'il risqué de critiquer l'attitude de Zelensky sur ce sujet sous peine de se faire taxer de pro-Russe. 

Portrait de MICMAH458
16/novembre/2022 - 15h27

Et entretemps, c'est-à-dire avant de savoir que les tireurs sont les ukrainiens, macron s'est empressé (pour être le premier, on dirait une course à l'échalote), d'assurer la Pologne de sa compassion et du soutien de la France, sous-entendu "nous sommes de votre camp et tous contre la Russie, en faisant une confiance aveugle à Zelensky, que nous devons croire sans retenue aucune puisqu'il est du côté du bien".  darmanin (avec l'Italie) et son chef bien aimé vont finir par nous foutre tout le monde à dos. 

Portrait de Greenday2013
16/novembre/2022 - 13h45
Clic12 a écrit :

Missiles tirés par des Ukrainiens pour contrer les missiles Russes.

Pas de tir Russe, pas de morts en Pologne.

Et personne, absolument personne, n'a pris au mot ce qu'a dit Zelensky. Preuve en est puisque l'OTAN n'a pas déclaré la guerre à la Russie. Ils ont réfléchis et vérifiés.

Pas de morts ? Ah bon ?

Ou je comprends mal le sens de votre message ?

Portrait de sideng
16/novembre/2022 - 12h37
The dream a écrit :

J'espère que l'opinion publique réalisera désormais rapidement que Zelensky est au moins aussi dangereux que Poutine ! Depuis le début de la guerre il s'est érigé en victime et cela a jusqu'à maintenant parfaitement fonctionné vu l'aide qui lui a été apportée depuis. Or il n' qu'une ambition ce n'est pas la fin de cette guerre mais au contraire qu'elle devienne mondiale en espérant que l'OTAN anéantira la Russie. Que son peuple souffre énormément n'est visiblement pas sa préoccupation principale même s'il essaye de nous faire croire le contraire. Poutine est un dictateur de la pire espèce mais Zelensky est un manipulateur ultra dangereux.

Tout est dit

Portrait de The dream
16/novembre/2022 - 11h20

J'espère que l'opinion publique réalisera désormais rapidement que Zelensky est au moins aussi dangereux que Poutine ! Depuis le début de la guerre il s'est érigé en victime et cela a jusqu'à maintenant parfaitement fonctionné vu l'aide qui lui a été apportée depuis. Or il n' qu'une ambition ce n'est pas la fin de cette guerre mais au contraire qu'elle devienne mondiale en espérant que l'OTAN anéantira la Russie. Que son peuple souffre énormément n'est visiblement pas sa préoccupation principale même s'il essaye de nous faire croire le contraire. Poutine est un dictateur de la pire espèce mais Zelensky est un manipulateur ultra dangereux.

Portrait de Bob28
16/novembre/2022 - 09h27

Zelensky accuse la Russie d'avoir envoyé 2 missiles en Pologne : "c'est une déclaration de guerre ! Il faut que l'OTAN riposte ! Donnez moi plus d'argent !".

Sauf que c'est des missiles tirés par des ukrainiens. Du coup on fait quoi ? On rentre en guerre contre l'Ukraine ? On arrête de prendre toutes les infos de Zelensky sans réfléchir et vérifier ?

Portrait de muzo 28
16/novembre/2022 - 09h15
MS54840 a écrit :

et en conclusion, il n'y aucune réponse à part dire ! non faut arrêter ! des gens en Pologne sont morts pour rien !

Le missile vient d'Ukraine,  on lui déclare la guerre?

Portrait de MS54840
16/novembre/2022 - 09h03

et en conclusion, il n'y aucune réponse à part dire ! non faut arrêter ! des gens en Pologne sont morts pour rien !

Portrait de COLIN33
16/novembre/2022 - 08h38 - depuis l'application mobile

Si cet incident pouvait mobiliser pour mettre la pression sur Poutine, mais surtout mettre un terme à cette guerre qui va durer des années !