03/11/2022 08:02

Damien Tarel, l'homme qui avait giflé Emmanuel Macron à Tain-l'Hermitage le 8 juin 2021, voit sa peine confirmée en appel et affirme n'avoir aucun regret sur son geste - Vidéo

C'est une séquence qui avait choqué les Français, y compris les opposants à Emmanuel Macron. Un jeune homme nommé Damien Tarel  avait frappé le Président de la République à Tain-l'Hermitage le 8 juin 2021.

Damien Tarel avait été condamné en première instance à 18 mois de prison, dont 4 mois ferme. Il a passé 3 mois derrière les barreaux avant d'être libéré en septembre 2021. Mais il avait ensuite saisi la Cour d'Appel de Grenoble pour contester les peines complémentaires : privation de droit de vote pour 3 ans et interdiction à vie d'exercer des fonctions publiques.

Lors de l'audience devant la Cour d'Appel de Grenoble, Damien Tarel n'a pas exprimé de regret, mais lui qui considère que son geste était politique veut récupérer ses droits civiques : "On me reproche mon mode d'expression, le fait que je critique l'incapacité du peuple à s'exprimer en démocratie. Et là, on m'interdit le droit de vote et de travailler dans la fonction publique". Et d'ajouter :

« Aujourd’hui, au regard des décisions prises, il est difficile pour moi de regretter ce geste ».

L'avocat général avait demandé de son côté la confirmation des peines prononcées en première instance et il a été suivi par la Cour d'Appel dans sa décision rendue ce mercredi.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de YVESM
3/novembre/2022 - 17h34
DCA997 a écrit :

Ça ne m'étonne pas. Rire est un palliatif au manque d'intelligence.

Ne parlez pas de ce que vous ne connaissez pas.

Macron restera ce qu’il est, quelqu’un de méprisable.

Les Ukrainiens l’ont très bien cerné, ils ont même créé un verbe pour se payer sa tète.

Portrait de MICMAH458
3/novembre/2022 - 13h16

4 mois de prison ferme pour un petit soufflet sur la joue du petit président (je crois que, plus que la joue, c'est son amour-propre et son orgueil qui en ont pris un coup).  Mais 3 mois avec sursis pour un chauffeur alcoolisé qui a renversé un piéton, on peut en déduire que c'est beaucoup moins grave qu'un "crime de lèse-majesté".

Portrait de Koikilencoute
3/novembre/2022 - 13h09

Et les multi-récidivistes qui en sont à 40 ou 50 agressions et qui sont toujours en liberté ? Une explication ?

Portrait de YVESM
3/novembre/2022 - 10h07
DCA997 a écrit :

Damien taré n'a rien déconstruit du tout. Il est retourné aux oubliettes de l'histoire et Macron continue à diriger le pays. Je vous comprends ça fait mal de voir les choses en face.

Vous, en tout cas, vous n’avez rien compris. smiley

Merci, j’ai bien ri.

 

Portrait de YVESM
3/novembre/2022 - 10h04

Il a fait ce que des millions de Français voudraient faire.

C’est l’arroseur arrosé : Emmanuel le sous-politique qui fait tout pour déconstruire notre pays a rencontré Damien qui l’a remis à sa place de déconstruit.

CQFD

Portrait de MS54840
3/novembre/2022 - 08h59

Toutes ses peines juste pour cela, tandis qu'il y en a qui font pire que cela (braqueurs, racailles, voleurs..) et qui eux ont largement moins de peine ! il ne fallait pas toucher Jupiter, la justice à 2 vitesses, la preuve !