21/10 16:27

Ukraine: Un journaliste tué et dix autres de ses confrères blessés lors d'une frappe sur un pont de la ville de Kherson, dans le sud du pays, où des évacuations sont en cours

Un responsable russe a affirmé qu'un journaliste avait été tué et dix autres blessés lors d'une frappe nocturne sur un pont de la ville de Kherson, dans le sud de l'Ukraine, où des évacuations sont en cours face à l'avancée des troupes ukrainiennes.

"Parmi les journalistes, il y a dix blessés et un tué", a déclaré sur la chaîne russe Rossiya-24 Alexandre Malkevitch, un responsable russe de la Chambre civique russe, une institution consultative. Plus tôt vendredi, les autorités d'occupation russe ont accusé Kiev, qui a aussitôt démenti, d'avoir tué quatre personnes lors d'un bombardement sur le pont Antonovski sur le fleuve Dniepr.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de CALMOS
22/octobre/2022 - 17h55

Tout simplement les Russes , qui n'ont pas été attaqués, n'ont rien à faire sur le territoire de l' Ukraine pays souverain. Qu'ils repartent chez eux et cela n'arrivera plus. 

Portrait de slimxyz
21/octobre/2022 - 17h52

Que Poutine ou n'importe qui d'autre nous débarrasse de ce taré de Zelensky, il fait bombarder des hôpitaux et des écoles de son propre peuple pour pouvoir accuser les russes, s'il en avait le pouvoir il ferait éclater une guerre mondiale.

Portrait de COLIN33
21/octobre/2022 - 17h00 - depuis l'application mobile

MORT A POUTINE...

Portrait de Clomoto
21/octobre/2022 - 16h31 - depuis l'application mobile

Et bien évidemment les médias vont nous expliquer que ce sont les Russes qui ont bombardé le pont de la ville qu'ils occupent, comme on nous a expliqué que c'était eux qui avaient bombardé leur propre centrale et leur propre gazoduc Nordsteam. Tous les crimes de Zelensky sont couverts. Le seul organe occidental à avoir ouvert la bouche était Amnesty International quand ils avaient révélé que les soldats utkainiens utilisaient les civils vomme boucliers humains.