13/10/2022 12:32

Pénurie de carburants: Peut-on parler de "prise d'otages" des automobilistes par les grévistes ? L'analyse du spécialiste de l'art oratoire Bertrand Périer - VIDEO

Ce matin, Jean-Marc Morandini présentait en direct un nouveau numéro de "Morandini Live" sur CNews avec une édition spéciale consacrée à la pénurie de carburants en France. Avec ses invités, le journaliste s'est interrogé pour savoir si l'on peut parler de "prise d'otages" des automobilistes par les grévistes.

Pour évoquer cette notion, Bertrand Périer, spécialiste de l'art oratoire, est intervenu pour apporter son éclairage. "C'est une ficelle rhétorique extraordinaire (...) Le mot 'preneur d'otages' est connoté négativement", a-t-il débuté en rappelant qu'un "preneur d'otages est un criminel alors qu'un gréviste exerce un droit constitutionnellement reconnu".

"On ne négocie pas avec un preneur d'otages, alors qu'on négocie avec un gréviste", a-t-il poursuivi. Bertrand Périer a précisé que "depuis les attentats du Bataclan, cette rhétorique de prise d'otages pose un problème". Jeanmarcmorandini.com vous propose de (re)découvrir l'analyse de Bertrand Périer (voir vidéo ci-dessus).

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions