30/09 19:25

L'imam Hassan Iquioussen recherché par la France depuis plus d'un mois a été arrêté à Mons en Belgique selon le ministre belge de la Justice (AFP)

19h25: Selon une source proche du dossier à CNEWS, l'arrestation du prédicateur a eu lieu en début d'après-midi, et ce, chez une de ses connaissances. Par ailleurs, selon une source policière française, il a été interpellé par la police belge «sans incident».

17h32: Hassan Iquioussen est accusé de propos antisémites et misogynes par le ministre de l'Intérieur. Le tribunal administratif de Paris avait dans un premier temps suspendu en urgence l'expulsion de cet homme de 58 ans, réputé proche des Frères musulmans (une mouvance islamiste fondée en 1928 en Egypte) et fiché S par la DGSI "depuis dix-huit mois", selon Gérald Darmanin.

Né le 2 juin 1964 à Denain (Nord), le prédicateur est père de cinq enfants, tous français, et grand-père de quinze petits-enfants. A sa majorité, il a décidé de ne pas opter pour la nationalité française et de garder sa seule nationalité marocaine, même "s'il ne connaît son pays dit d'origine qu'à travers de courtes vacances", a expliqué son avocate, Lucie Simon, dans un communiqué, fin juillet.

Le quinquagénaire affirme avoir tenté de récupérer à deux reprises sa nationalité française, sans succès, alors qu'il bénéficiait depuis sa majorité d'un titre de séjour renouvelable tous les dix ans. Selon lui, sa deuxième demande lui a été refusée en 1999 en raison de ses "liens très forts" avec l'Union des organisations islamiques en France (UOIF), devenue depuis Musulmans de France (MF).

17h19: L’imam Hassan Iquioussen a été arrêté à Mons, en Belgique, selon  le journal De Morgen. L’information a été confirmée par le ministre belge de la Justice à l’AFP. Le prédicateur était considéré comme en fuite depuis le 30 août et la décision du Conseil d’Etat de confirmer son expulsion du territoire français. L’imam marocain était visé par un mandat d’arrêt européen. Délivré par un juge d’instruction de Valenciennes pour « soustraction à l’exécution d’une décision d’éloignement », celui-ci était contesté par l’avocate d’Hassan Iquioussen.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin avait fait de l’expulsion de l’imam de 58 ans un symbole de la lutte du gouvernement contre les « discours séparatistes ».

Il avait annoncé l’expulsion du prédicateur le 28 juillet. L’arrêté d’expulsion avait été signé le lendemain. Le 5 août, l’expulsion vers le Maroc d’Hassan Iquioussen avait été suspendue par le tribunal administratif, avant que le Conseil d’Etat ne retoque cette décision.

17h14 : L'imam Hassan Iquioussen recherche par la France depuis plus d'un mois a été arrêté en Belgique selon le ministre belge de la Justice

Détails à suivre

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Soulejack
1/octobre/2022 - 10h55

Darmanin encore ridiculisé.

Portrait de LISCO
30/septembre/2022 - 18h45

on va demander a le faire revenir en France pour pouvoir ensuite l'extrader !

Portrait de COLIN33
30/septembre/2022 - 17h38 - depuis l'application mobile

L'affaire du siècle !

Portrait de Tempura
30/septembre/2022 - 17h30

Le feuilleton va pouvoir reprendre.