25/09 17:31

L'homme qui avait été interpellé sur une plage d'Arcachon faisant du naturisme à l'écart des estivants a finalement été relaxé par la Cour d’appel de Bordeaux après 4 ans de procédure

Jean, naturiste depuis son adolescence avait été interpellé pour exhibition sexuelle le 9 août 2018, sur une plage de Lanton, au bord du bassin d’Arcachon, alors qu'il faisait tranquillement du naturisme dans un coin isolé de la plage. Il avait même été condamné en 2021 à 200 euros d’amende par le tribunal d’instance de Bordeaux. Mais, l'homme a décidé de continuer à se battre sur le plan judiciaire, ne comprenant pas les raisons de sa condamnation.

Pour son avocat, Maitre Takoudju, interrogé dans Sud-Ouest, "la simple nudité ne saurait caractériser cette infraction. Dans ce cas précis, il n’y a pas d’intention de s’exhiber. Si, auparavant, à travers la notion d’outrage public à la pudeur, la loi visait à incriminer la simple nudité, ce sont maintenant les attitudes obscènes et comportements outrageants qui sont ciblés par l’infraction d’exhibition sexuelle . Ce qui n’était pas le cas ici, Jean ayant choisi d’être à l’écart pour pratiquer le naturisme."

Après plusieurs années de combat judiciaire, la Cour d’appel de Bordeaux a relaxé le prévenu.

Photo d'illustration

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Leon48Leon
26/septembre/2022 - 09h09 - depuis l'application mobile

En Allemagne et d’autres pays du nord de l’Europe les plages sont mixtes. Ils ne considèrent le naturisme comme de l’exhibition. Peut-être que ceux qui trouvent cela vulgaire sont les vrais perverses de l’histoire.

Portrait de COLIN33
26/septembre/2022 - 08h43 - depuis l'application mobile

Tout ça pour ça !

Portrait de KERCLAUDE
26/septembre/2022 - 07h47

Quatre ans de procédure pour de tels faits, la justice sera toujours débordée. 

Portrait de Sivom45000
26/septembre/2022 - 07h25 - depuis l'application mobile

Ca vaut le coup. Nos tribunaux ne sont pas assez surchargés. Et pour les forces de Police c'est plus simple d'arrêter un naturiste que des racailles dans les cités.