19/09 10:31

Cinéma : Woody Allen annonce prendre sa retraite après son prochain film qui sera réalisé en France : "Une grande partie du frisson a disparu"

C'est la fin d'une époque... Dans un entretien accordé au journal catalan La Vanguardia, Woody Allen annonce prendre sa retraite après son prochain film, qui sera réalisé en France. Depuis l'émergence du mouvement #MeToo et les accusations d'agressions sexuelles de sa fille adoptive Dylan Farrow, le réalisateur new-yorkais n'est apparu qu'une seule fois derrière la caméra avec son dernier film, «Rifkin's Festival», boudé par la critique et le public.

Sa précédente œuvre, «Un jour de pluie à New-York» avait été réduite à une sortie technique aux États-Unis, suite à la résurgence de ces attaques.

Figure de proue du Nouvel Hollywood, Woody Allen a commencé à la réalisation avec le long-métrage «Lily la tigresse», avant d'acquérir sa renommée avec des œuvres intemporels comme «Annie Hall», «Manhattan» ou encore «Hannah et ses sœurs».

Sa mise en scène intimiste et ses dialogues acérés ont donné un élan nouveau à la comédie américaine, qui aborde des thèmes plus crus, comme la sexualité, ou la religion.

En véritable Stakhanoviste, Woody Allen a apposé son crédit sur 49 films en 56 ans, en dehors de ses ouvrages et de ses apparitions en tant que comédien sur d'autres films. Au total, il aura reçu plus de 70 récompenses dont quatre Oscars (deux pour «Annie Hall», un pour «Hannah et ses sœurs» et un pour «Minuit à Paris»), deux César du meilleur film étranger («Manhattan» et «La Rose Pourpre du Caire») et une Palme d'Or d'honneur pour l'ensemble de sa carrière.

Depuis sa mise à l'écart de l'industrie hollywoodienne, le cinéaste a trouvé des financements en Europe, notamment en Espagne avec Mediapro pour «Rifkin's Festival», tourné à Saint-Sébastien.

Lors de l'annonce du projet, il avait pourtant indiqué «ne jamais avoir pensé à arrêter» le cinéma. Mais l'échec de ce dernier film a marqué le réalisateur originaire du Bronx.

Dans une interview menée par l'acteur Alec Baldwin sur Instagram, il déclarait «qu'une grande partie du frisson a disparu», sous-entendant une fin de carrière très proche. Il rappelait également ne plus «s'amuser autant à faire un film» qu'à sa glorieuse époque.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Soulejack
19/septembre/2022 - 16h26

je me suis toujours demandé s'il était connu aux USA.en France oui,on le prend pour un génie, alors qu'il est pour moi quelconque.