16/09 07:16

Le groupe Bolloré, ancien opérateur d'Autolib, veut se relancer dans le secteur des batteries pour voitures électriques et entend devenir le "leader mondial des batteries solides"

Le groupe Bolloré, ancien opérateur d'Autolib, veut se relancer dans le secteur des batteries pour voitures électriques et entend devenir le "leader mondial des batteries solides" pour ce type de véhicule, selon un entretien d'un responsable du groupe aux Échos à paraître vendredi.

Les batteries solides Lithium Métal Polymère (LMP), concurrentes des batteries Lithium-ion les plus couramment utilisées pour les véhicules électriques, sont développées par une société du groupe, Blue Solutions.

Ces batteries, qui équipent actuellement des bus, doivent être adaptées au fonctionnement d'une voiture particulière et être capables de fonctionner à température ambiante, souligne le quotidien.

Afin de remédier à cet écueil technique, "de nouveaux moyens en R & D ont été débloqués", a indiqué aux Échos Fabricio Protti, directeur général adjoint, qui ajoute que le groupe est en train de recruter 70 ingénieurs, notamment électro-chimistes.

Le groupe entend consacrer un budget de 145 millions d'euros sur les trois prochaines années, consacré à la R&D dans les batteries et vise un démarrage de la production en série en 2026, pour passer aux gros volumes d'ici à 2028, par tranches de 8 à 10 GWh engagées en fonction des contrats conclus avec les constructeurs, selon le quotidien.

Les gigafactories envisagées pour cette production représenteront un investissement total de quatre à six milliards, pour lesquels Bolloré cherchera des partenaires.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions