07/09 10:09

L'ex-député Jean-Christophe Lagarde placé en garde à vue ce matin dans l’affaire des fausses accusations contre Alexis Corbière et Raquel Garrido

L'ex-député Jean-Christophe Lagarde, un policier et un ancien collaborateur du patron de l'UDI sont en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur les fausses accusations du Point ayant visé le couple de députés LFI Raquel Garrido et Alexis Corbière, ont indiqué mercredi une source proche et le parquet de Paris. Jean-Christophe Lagarde, patron de l'UDI et ex-député, battu par Raquel Garrido aux législatives de juin 2022, a été interpellé à son domicile mercredi matin, a précisé une source proche du dossier, confirmant une information du Parisien.

Un policier, Anouar Bouhadjela, dit Noam Anouar, a été placé en garde à vue mardi, a indiqué à l'AFP une source proche du dossier, confirmée par le parquet de Paris. Ce policier est détaché à la mairie de Drancy, ancien fief de Jean-Christophe Lagarde dirigé depuis 2017 par son épouse Aude Lavail-Lagarde. Un troisième homme, ancien collaborateur de Jean-Christophe Lagarde, a également été placé en garde à vue mardi, selon la source proche.

Les deux auditions ont été prolongées et étaient toujours en cours mercredi, a précisé cette source. "Je suis satisfaite que l'enquête avance. Je rappelle que cette affaire dépasse de très loin simplement la diffamation ou l'injure. Il s'agit bien d'une atteinte au droit pénal", a déclaré sur BFMTV mercredi Raquel Garrido. "Je souhaite que la justice aille au bout de son travail", a ajouté la députée LFI.

En juin, Le Point avait publié en ligne un article signé par le journaliste Aziz Zemouri accusant indûment le couple d'avoir exploité une femme de ménage sans papiers, ce que les deux élus avaient aussitôt démenti fermement: "tout est faux", avaient-ils protesté. L'article avait été retiré dès le lendemain et le journal avait admis que l'article s'était "révélé faux" et "mensonger" dans une adresse aux lecteurs.

Le parquet de Paris a ouvert le 29 juin une enquête préliminaire pour escroquerie en bande organisée, faux et usage de faux, usurpation d'identité et de données et confié les investigations Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP). Cette enquête examine trois plaintes déposées par le couple Garrido-Corbière, Aziz Zemouri et Jean-Christophe Lagarde. Le journaliste vise dans sa plainte l'ex-député UDI Jean-Christophe Lagarde et Anouar Bouhadjela.

C'est, selon son récit, ce policier qui l'avait contacté fin mai pour le mettre en contact avec une femme prétendant être une aide ménagère, non déclarée et sans papiers, du couple de députés. Le patron de l'UDI a, lui, déposé plainte pour abus de confiance. Reconnaissant des défaillances dans ses "processus de contrôle interne", l'hebdomadaire a diligenté une enquête interne et M. Zemouri a été mis à pied à l'époque. Le couple Garrido-Corbière a déposé une seconde plainte pour diffamation contre Aziz Zemouri et l'hebdomadaire.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Titoon
7/septembre/2022 - 17h01
ayayay a écrit :

Non, tout le monde n'y a pas cru, seulement certains (beaucoup trop) qui sont dans le complotisme de chiotte

Pouvez m'expliquer en quoi, considérer que ses deux individus tristement reconnu pour leur penchant pour la magouille pourraient tout à fais donner dans le clientélisme pure et dure (comme une grande partie de la LFI et pas que, le clientélisme est une maladie touchant tous les parties politiques de tous bords confondus) serait donner échos à des théories complotistes?

Portrait de KERCLAUDE
7/septembre/2022 - 16h56

Bientôt de retour sur C8. 

Portrait de - - Hugo Drax - -
7/septembre/2022 - 13h50

Corbière et Guarido sont protégés en haut lieu, omniprésent dans les médias. C'est bien la preuve que ce sont des taupes du système: ils sabotent méthodiquement les idées sociales avec leur vulgarité rédhibitoire et leur médiocrité.

Tout comme LFI, NUPES et Mélenchon disqualifient les idées sociales avec de l'islamo-gauchisme, de l'antisémitisme et du progressisme fou. S'ils n'existaient pas, les ultra-riches les inventeraient. 

Portrait de Titoon
7/septembre/2022 - 10h45

Les ténardiers ont déjà suffisamment de casseroles aux fesses sans en avoir à en inventer (leur logement HLM, les insultes publique......)

Le plus drôle c'est que tout le monde y a cru, quand l'histoire de "l'esclave" est sortie, je m'étais dis "ça ne m'étonnes pas d'eux".

Quid de leur lettre de réponse à l'en tête de l'assemblée nationale?

Bref bienvenu dans le monde des magouilles politiques, ce qui ci il s'est loupé, bien fait pour ça pomme.

Portrait de wicket
7/septembre/2022 - 14h09

On n'entendait plus parler de ces deux-là... et les revoilà qui vont pouvoir pleurnicher dans les médias et faire parler d'eux !!! Vraiment pas très malin de la part de Jean-C. Lagarde !!!

Un procès... et pendant ce temps-là, les petites frappes courent encore et peuvent dormir tranquilles !

Portrait de COLIN33
7/septembre/2022 - 10h21 - depuis l'application mobile

décidément il n'a pas le vent en poupe !