05/09 17:35

Le gouvernement saisit la justice après un rapport dévoilant des "dysfonctionnements graves" à l'IHU de Marseille sous la direction de Didier Raoult

Les ministres de la Santé et de la Recherche ont saisi lundi la justice au vu d'un nouveau rapport sur l'IHU de Marseille, qui confirme des "dysfonctionnements graves" lorsque cet institut scientifique était sous la direction du Pr Didier Raoult.

Ce rapport administratif définitif, publié lundi, "met en lumière des dysfonctionnements graves de l'IHU", et "plusieurs éléments" sont "susceptibles de constituer des délits ou des manquements graves à la réglementation en matière de santé ou de recherche", déclarent les ministres François Braun et Sylvie Retailleau dans un communiqué commun.

A la lumière de ce document accablant, les ministres pointent "certaines pratiques médicales et scientifiques inappropriées répandues" au sein de l'Institut hospitalo-universitaire Méditerranée infection (IHU-MI) créé en 2011, et dirigé par le Pr Didier Raoult jusqu'à la fin août.

Sont pointées des pratiques "ne respectant pas la réglementation et pouvant générer un risque sanitaire pour les patients, notamment au cours des protocoles de recherche", des "dérives dans les pratiques de management, pouvant générer harcèlement et mal-être au travail", des "dérives dans la gouvernance, qui ne respecte pas strictement les règles encadrant les fondations de coopération scientifique", précise le communiqué.

Une dégradation progressive de la situation financière de l'établissement est aussi mentionnée.

Le rapport définitif de l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) et de son homologue pour l'enseignement supérieur et la recherche (IGESR) couvre un champ plus large qu'un précédent rapport, déjà cinglant, publié il y a quelques mois par l'Agence du médicament (ANSM).

Des extraits de sa version préliminaire avaient été divulgués début juillet par La Provence et Mediapart.

Entre autres pratiques "de nature à relever d'une qualification pénale", les inspecteurs de l'Igas-IGESR relèvent que des patients soignés à l'IHU pour Covid-19 ou tuberculose se voyaient administrer des "molécules en dehors de leur autorisation de mise sur le marché".

Les ministres de la Santé et de la Recherche "convoqueront prochainement les dirigeants des établissements fondateurs et le directeur de l'IHU-MI" afin qu'ils mettent en oeuvre "dans les meilleurs délais un plan d'actions volontariste tenant compte de l'intégralité des recommandations formulées par les deux inspections", selon le communiqué.

"Le respect intégral du plan d'actions et de la réglementation en vigueur fera l'objet de vérifications régulières de la part des deux ministères, et conditionnera la poursuite de l'activité de l'IHU-MI et de son financement par l'État", préviennent-ils.

Depuis le 1er septembre, l'IHU est piloté par un nouveau directeur: Pierre-Edouard Fournier, un spécialiste des maladies infectieuses issu de l'institution, qui a soutenu sa thèse sous la direction du Pr Raoult.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de PhilRAI
6/septembre/2022 - 15h34
Still here a écrit :

Encore que les conseils sanitaires de défense, opportunément couverts par le secret défense laissent à penser que le complot n'est pas loin.

C'est ce que je disais, vous confirmez brillamment mes dires...

Tous son staff confirme qu'il est odieux et qu'il s'approprie les études et résultats (bidonnés) de ses équipes. Enfin c'est finis, il est sur la touche et il vas recevoir l'addition à régler, il y a une justice et une morale...

Et ça ne vous dérange pas que des responsables n'ont pas le courage d'afficher officiellement les raisons de leurs décisions par ailleurs désastreuses  pour notre pays ? qu'ils se cachent derrière le secret ? 

Quant à Raoult, combien de fois on va nous infliger toujours les mêmes conneries, les mêmes mensonges ?

En fait cela ne mènera à rien comme d'habitude, l'intérêt est juste de faire peur aux médecins qui pourraient être tentés de le suivre et de faire leur boulot correctement sans s'opposer aux injonctions criminelles des politiques corrompus.

Portrait de PhilRAI
6/septembre/2022 - 11h43
Still here a écrit :

PhilRAI... réaction? C'est un complot smiley 

Non, un complot c'est dans le secret, ici tout est sur la table il suffit de regarder et de constater qu'ils s'agit de gens corrompus qui s'attaquent à un professeur qui n'a fait que son boulot : soigner les gens. L'ennui c'est que ce faisant il a démontré que les vaccins et médicaments coûteux sortis opportunément par les grands labos qui veulent se faire un fric monstre sur notre dos ne servent à rien, pire sont nocifs pour notre santé.

Encore que les conseils sanitaires de défense, opportunément couverts par le secret défense laissent à penser que le complot n'est pas loin. Mais on a assez d'éléments pour ceux qui veulent bien s'informer pour constater l'escroquerie criminelle de Macron et compagnie.

Portrait de auriol64
6/septembre/2022 - 04h49

Espérons qu'un jour il y aura une justice pour condamner ce gouvernement !

Portrait de emsuppl_50
5/septembre/2022 - 23h39

L’exécutif toujours derrière ces nouvelles attaques. Macron et consorts sont de grands démocrates. Écraser, assourdir ses opposants. Encore une belle démonstration.

Le grand tort de Raout : soigner les malades et avoir le courage de dire la vérité !

 

Portrait de Gustave68
5/septembre/2022 - 22h56
Çabaigne a écrit :

Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage.

Il semblerait que beaucoup de personnes soient encore sous l'emprise de leur "gourou" ...

Portrait de - - Hugo Drax - -
5/septembre/2022 - 21h13

Il n'aurait pas eu toutes ces enquêtes s'il n'avait pas été un grain de sable dans le rouage du narratif de Big Pharma, et ces méthodes ne semblent guère gêner les pro-vax.

Portrait de iceman
5/septembre/2022 - 21h06
Çabaigne a écrit :

Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage.

Donc si on suit votre raisonnement, il ne s'est forcément rien passé de répréhensible vu que c'est forcément à charge. Joli. Quoi qu'il arrive, c'est circulez y'a rien à voir...

Portrait de Çabaigne
5/septembre/2022 - 18h50

Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage.

Portrait de Çabaigne
5/septembre/2022 - 18h49

Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage.

Portrait de dadaright
5/septembre/2022 - 18h20

pouet pouet

Portrait de Gustave68
5/septembre/2022 - 17h57

Beaucoup de tristesse pour tous les adorateurs du "gourou" de la secte "Chloroquine" ....