23/08/2022 15:34

TF1 annonce que le téléfilm sur l'affaire Alexia Daval sera diffusé le lundi 12 septembre à 21h10, avec au casting Michèle Bernier, Maud Baecker et Liam Baty

Il y a quelques mois, Jeanmarcmorandini.com vous annonçait que TF1 préparait un téléfilm consacré à l'affaire Alexia Daval. On connaît désormais la date de diffusion.
Cette fiction intitulée "Le mystère Daval" sera proposée le lundi 12 septembre prochain à 21h10, avec au casting notamment Michèle Bernier, Maud Baecker et Liam Baty.

Le pitch de la fiction:

Samedi 28 octobre 2017, 12h10. Deux hommes débarquent, affolés, à la gendarmerie de Gray. Jonathann Daval, accompagné de son beau-frère, vient signaler la disparition de son épouse, Alexia. Celle-ci est partie faire un jogging le matin et n'est pas revenue. Que lui est-il arrivé ? Pendant 3 mois, les gendarmes vont mener une enquête implacable, exemplaire, le plus discrètement possible, pour amasser des preuves, puis faire avouer celui dont ils ont la conviction qu'il ne dit pas tout : Jonathann.

TF1 diffusera ensuite à 23h10 un documentaire intitulé "Affaire Daval: les secrets d'une garde à vue"

Trente-six heures pour la vérité. Ce documentaire retrace minute par minute la garde à vue de Jonathann Daval, soupçonné du meurtre de son épouse, Alexia. Un huis clos tendu, intense et incertain, raconté par les gendarmes  eux-mêmes. Au-delà du fait divers, une plongée dans les techniques d’enquête.
Le 30 octobre 2017, le corps d’Alexia Daval, 29 ans, est retrouvé dans un bois proche de son domicile, dans la région de Gray (Haute-Saône). La jeune femme est morte étranglée ; son corps est en partie carbonisé. Deux jours plus tôt, son mari, Jonathann Daval, 32 ans, avait signalé sa disparition au cours d’un jogging. À l’issue de trois mois d’enquête, il avouera être l’auteur du meurtre.
L’affaire Alexia a suscité une émotion nationale : une « joggeuse » qui disparaît, des courses solidaires, le témoignage digne de ses parents, un mari informaticien au-dessus de tout soupçon… Lorsqu'il est placé en garde-à-vue, les enquêteurs se retrouvent face à un homme verrouillé, enfermé dans son personnage de veuf éploré : il a menti à sa famille, sa belle-famille, à la France entière, et surtout à lui-même. Comment l'amener à parler, livrer une vérité qu'il ne veut et ne peut pas voir ?
Dans ce dossier, l’un des plus médiatisés de ces vingt dernières années, les enquêteurs se sont rarement exprimés : pour la première fois, dans ce documentaire, les gendarmes de la Section de Recherches (SR) de Besançon reviennent en détail sur les investigations qu’ils ont menées pour identifier le suspect et obtenir ses aveux. Ils racontent les 48 heures qui ont fait basculer cette affaire. Un compte à rebours dense, intense, incertain, dans la tête des enquêteurs. L'équipe de tournage a obtenu l’autorisation exceptionnelle de filmer dans les locaux-mêmes de la garde à vue.
Les témoignages des enquêteurs permettent de vivre de l’intérieur le déroulement d’une garde à vue : comment la préparer ? Comment la gérer ? Sur quel levier appuyer ? L’exercice répond à une mécanique, une technique, mais comprend aussi son lot de doutes et d’états d’âme. Jusqu’au bout, malgré un  dossier solide, les gendarmes ont cru ne pas parvenir à obtenir des aveux. Ils révèlent les coulisses de cette enquête hors norme.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de guilbine
24/août/2022 - 14h02

je suis déçu de michèle bernier, c'est une actrice que j'apprécie énormément mais le choix de jouer cette mère castratrice me répugne.

 

Portrait de guilbine
24/août/2022 - 14h00

ils ont touchés combien les Thénardier

Portrait de YVESM
24/août/2022 - 08h10
Labrador a écrit :

Michèle Bernier : son père doit être fier d'où il est.

Bien vu.

Portrait de KERCLAUDE
23/août/2022 - 18h44

Ah pour l'argent on accepte beaucoup de chose. 

Portrait de COLIN33
23/août/2022 - 18h30 - depuis l'application mobile

Michelle Bernier n'aurais pas dû accepter ce rôle, l'audience sera sûrement mauvaise comme pour l'affaire Grégory, et puis dommage de financer les parents qui ont cédé le droit de faire ce téléfilm, ces gens sont répugnants....

Portrait de jarod.26
23/août/2022 - 17h14

difficile de faire pire que le vrai daval 

Portrait de Vosegus
23/août/2022 - 16h37

Ce sera sans moi.

Portrait de MICMAH458
23/août/2022 - 16h37
bozo75 a écrit :

Encore 1 truc qui surfe sur 1 drame même pas encore jugé ..LAMENTABLE 

Vous ne devez pas suivre de bien près l'actualité pour dire que cette affaire n'est pas encore jugée, alors que tout est bouclé depuis un certain temps déjà.  Par contre, ce que je regrette, c'est l'étalement continuel et la médiatisation outrancière des parents, qui font autant qu'ils le peuvent,  rentrer un peu plus de fric pour leurs vieux jours, et ça c'est particulièrement malsain.