10/08 10:02

Jean-Marie Bigard confirme qu'il souhaitait se produire sur scène en duo avec Dieudonné mais "qu'il renonce en raison des pressions" - Le spectacle s'intitulait "Foutu pour foutu"

C'est un imbroglio qui agite la toile depuis plusieurs jours mais qui vient de trouver son épilogue hier. Une rumeur a tout d'abord circulé selon laquelle Jean-Marie Bigard et Dieudonné souhaitaient monter un show en duo et se produire ensemble sur scène. Une information confirmée par Dieudonné mais rapidement démentie par Jean-Marie Bigard comme on peut le voir dans le tweet ci-dessous qui a été posté le 30 juillet dernier : "Il n'y a pas de spectacle avec Dieudonné !"

Mais hier, Jean-Marie Bigard a détaillé sa position. Il a d'une part confirmé dans un message qu'il existait bien en projet de duo avec l'humoriste controversé. Un spectacle qui devait même s'appeler "Foutu pour foutu", mais il a précisé que le 26 juillet dernier, il avait annoncé qu'il renonçait à poursuivre ce projet en raison des "pressions qu'il subissait".

L'humoriste ne précise pas de quelles pressions il s'agit et surtout qui a fait pression sur lui. Beaucoup d'internautes lui demandent d'ailleurs "de balancer" ceux qui l'ont poussé à laisser tomber ce projet.

En tout état de cause, jeanmarcmorandini.com vous propose de regarder les différents messages de Jean-Marie Bigard.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Caracas99
11/août/2022 - 00h58
- Hugo Drax - a écrit :

Cette séquence pue l'arnaque.

L'antisémitisme est provoqué, entretenu et instrumentalisé par la république maçonnique ainsi que par une certaine bourgeoisie. Il leur sert de diversion, de leurre, de catharsis, de disqualifiant et de variable d'ajustement. 

C'est pour cela que les politiques font SEMBLANT de combattre l'antisémitisme tout en envoyant des signaux subtils inverses. Signaux qui sont interprétés comme des blancs-seings par ces humoristes soi-disant subversifs.

Exactement comme dans les pays arabo-musulmans, l'antisémitisme sert à détourner le regard de la corruption des dirigeants.

En voulant être moins conspi que les autres, t'inventes de nouveaux complots. Ce que tu dis n'est vrai que pour certains pays arabo-musulmans.

Portrait de iceman
10/août/2022 - 20h32
tomy a écrit :

bigard a perdu ses couilles 

On va organiser un couillothon pour lui en trouver d'autres  

 

Rien à voir avec les couilles... Quand on t'annonce d'emblée qu'il sera fait en sorte que ce spectacle soit interdit partout s'il voit le jour et que tu sais que ce sera le cas, c'est vite réglé, à moins d'être complètement idiot...

Portrait de LISCO
10/août/2022 - 18h21

Dieudonné est toujours là et son ennemi personnel (Valls) a lui disparu....

Portrait de tomy
10/août/2022 - 15h19

bigard a perdu ses couilles 

On va organiser un couillothon pour lui en trouver d'autres  

 

Portrait de Çabaigne
10/août/2022 - 11h58

2 humoristes qui furent très drôles. Faire semblant de découvrir que Dieudo est complétement cramé c’est de la malhonnêteté.

Portrait de Jilou1994
10/août/2022 - 10h36

Cela me rappelle le film avec Sean Connery "Au nom de la Rose" ou un vieux prêtre aveugle lui dit le danger de la comédie, le danger de rire de tout. Et effectivement si la comédie, l'humour sont utilisés pour élever les consciences bien entendu que c'est un service immense mais si c'est utilisé pour s'enfoncer dans la politique politicienne, dans les règlements de compte, dans l'esprit vindicatif, dans le séparatisme, en quoi cela est-il vraiment différent de toutes ces manœuvres de politiciens entre eux qui se font des coups tordus ?

Telle est la loi du karma que quoi que l'on dise ou que l'on fasse il y a toujours des conséquences bonnes mauvaises ou spirituelles. Tel est le privilège de la forme humaine de pouvoir comprendre la différence entre le bien et le mal ce qui nous fait avancer spirituellement et ce qui nous dégrade. Ce n'est pas une spiritualité à peu près. Ainsi il faut faire très attention à la façon dont nous utilisons l'humour et après quoi qu'il arrive nous devons en assumer 100 % les conséquences dans cette vie comme dans les prochaines.