03/08 16:23

Dordogne: Plusieurs explosions cet après-midi dans une poudrerie de Bergerac - Huit blessés, dont un grave, selon un bilan de la préfecture

16h23: Voici le communiqué de presse de la préfecture de Dordogne.

Plusieurs explosions ont eu lieu en début d’après-midi sur le site de la poudrerie d’EURENCO, à Bergerac. Ce site est classé SEVESO seuil HAUT. Elles ont eu lieu dans un des bâtiment de stockage, ce qui a donné lieu à un incendie. A ce stade, le feu a été circonscrit, il ne progresse pas.

On dénombre à l’heure actuelle 8 blessés, dont 1 personne en urgence absolue et 7 en urgences relatives. Le plan blanc a été déclenché afin de faciliter la prise en charge des victimes.

Les moyens suivants sont actuellement déployés : 61 sapeurs pompiers avec 32 engins, 20 policiers, 2 hélicoptères du SAMU. L’ensemble du personnel du site a été évacué. A ce stade, l’incident n’a pas d’impact à l’extérieur du site.

 

16h10: Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, vient de poster un message sur Twitter. "D’importants moyens sont déployés suite à l’incendie survenu après une explosion dans une usine de Bergerac. À ma demande, le préfet a activé son centre de crise. 7 blessés sont pris en charge. Avec Christophe Bechu , nous suivons la situation de près", déclare-t-il sur son compte Twitter.

.

 

 

16h09: Le point sur ce que l'on sait cet après-midi

Une explosion a eu lieu mercredi dans une poudrerie de Bergerac (Dordogne), classée Seveso « seuil haut », faisant un blessé grave et sept blessés en « urgence relative », a-t-on appris auprès de la mairie. L’explosion, dont l’origine est indéterminée, a eu lieu dans un bâtiment de l’entreprise Manuco, qui produit de la nitrocellulose pour munitions sur un site classé Seveso « seuil haut » pour le risque incendie et toxique.

Selon le sous-préfet Jean-Charles Jobard, l’explosion a eu lieu dans un bâtiment qui contenait « moins de deux tonnes de nitrocellulose ». Une quarantaine de personnes étaient présentes sur place. Selon la préfecture, un « incendie est en cours sur le site » et le maire a indiqué à l’AFP voir « des fumées ».

Un périmètre de sécurité a été établi autour du site. Cinq ambulances sont arrivées sur place, deux hélicoptères et une cinquantaine de pompiers. Le plan blanc a été déclenchés à l’hôpital de Bergerac. L’entreprise Manuco a été rachetée en 2021 par Eurenco, leader européen dans le domaine des poudres et explosifs selon leur site internet.

15h59: Une explosion a eu lieu aujourd'hui dans une poudrerie de Bergerac, faisant un blessé grave et sept blessés légers, a appris l'AFP auprès de la mairie. L'explosion, dont l'origine est indéterminée, a eu lieu dans un bâtiment de l'entreprise Manuco, qui produit de la nitrocellulose pour munitions, dans lequel se trouvaient une quarantaine de personnes, selon le maire DVD de Bergerac Jonathan Prioleaud à l'AFP, présent sur place.

15h45: Le centre opérationnel départemental a été activé en préfecture, indique le préfet de la Dordogne

15h43: L'explosion, dont l'origine est indéterminée, a eu lieu dans un bâtiment de l'entreprise Manuco, qui produit de la nitrocellulose pour munitions, dans lequel se trouvaient une quarantaine de personnes, selon le maire DVD de Bergerac Jonathan Prioleaud présent sur place

15h38: Une explosion a eu lieu dans une poudrerie de Bergerac, faisant un blessé grave et sept blessés légers, a-t-on appris auprès de la mairie

15h33: Il y a "plusieurs blessés" mais aucun mort après l'explosion survenue à Bergerac, confirme la préfecture de Dordogne à France Télévisions

15h28: Le bilan est en cours d'évaluation, explique la police, qui ajoute qu'il pourrait y avoir des blessés. Le risque de toxicité est jugé faible "compte tenu du vent", ajoute cette même source.

15h27: "Information incident poudrerie : Une explosion a été entendue à la poudrerie en début d'après-midi. Nous vous demandons d'éviter le secteur. Plus d'informations à venir", indique la mairie sur son compte Twitter.

15h18: En début d'après-midi, vers 14h, une explosion s'est produite à l'usine Manuco sur le site d'Eurenco de Bergerac (anciennement "poudrerie de Bergerac"), rapporte France Bleu. Selon le maire de la ville de Dordogne, il y a plusieurs victimes. Les secours sont sur place et la mairie demande aux personnes d'éviter le secteur. "L'entreprise Manuco est spécialisée dans la fabrication de nitrocellulose, utilisée dans la composition des poudres et des explosifs", indiquent nos confrères.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions