03/08 07:16

Gérald Darmanin annonce avoir signé lui-même l'arrêté pour expulser manu-militari l'imam Hassan Iquioussen, provoquant la colère des députés Insoumis

Lors de la séance de questions-réponses avec les députés, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a justifié l’expulsion du territoire national de l’imam Hassan Iquioussen : «J’ai signé moi-même l’arrêté d’expulsion ministériel de monsieur Hassan Iquioussen», a déclaré Gérald Darmanin devant les députés français pour justifier l'expulsion de l'imam controversé qui prêche via les réseaux sociaux et dans certains lieux de culte.

Le ministre de l'Intérieur a tenu à «rappeler que ce monsieur est né en France et qu’il avait la possibilité d’ailleurs de devenir Français mais il a fait le choix lui-même à sa majorité de ne pas choisir la nationalité de notre pays».

Un imam qui a préféré la nationalité marocaine et qui selon Gérald Darmanin «tient depuis plusieurs années un discours haineux».

S'adressant aux députés qui dénoncent cette expulsion, le ministre de l'Intérieur a détaillé certains des propos de l'imam Hassan Iquioussen : «Je cite ‘le peuple juif est ingrat et il a besoin d’être rappelé à l’ordre’», a commencé Gérald Darmanin ajoutant que l'imam Hassan Iquioussen «rejette le mariage civil au profit du seul mariage religieux, nie l’égalité entre les femmes et les hommes, qualifie de je cite ‘pseudo-attentats’, les attentats commis en France depuis 2015».

Répondant aux critiques de certains députés qui estiment que sa décision était arbitraire, le ministre de l'Intérieur a précisé que l'«expulsion a été aussi validée par un magistrat de l’ordre judiciaire».

Le processus d'expulsion a été enclenché «un laissez-passer a été délivré voilà 24 heures pour expulser manu-militari Hassan Iquioussen du territoire national», a précisé Gérald Darmanin.

«Nous l’avons convoqué au commissariat de police et dès que les policiers ou les gendarmes l’auront interpellé il sera exclu du territoire national, sans possibilité d’y revenir», a-t-il précisé.

L'expulsion de l'imam Iquioussen avait été annoncé par le ministre de l'Intérieur via Twitter. Une décision qui a fait réagir le principal intéressé qui entend saisir le tribunal administratif et aller jusqu'au Conseil d'Etat et à la saisine de la Cour européenne des droits de l'Homme s'il le faut.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Fpt01
4/août/2022 - 08h24 - depuis l'application mobile

Il n’est pas encore parti !!!!

Portrait de MICMAH458
3/août/2022 - 14h33
Capri a écrit :

C’est ça. Et le fait que le ministre doive « lui-même » intervenir, n’est pas très bon signe en réalité… ça fait « exception » et on a l’impression que notre système (police + justice avec un bon corpus de lois), n’est pas capable, sans l’intervention du chef, de renvoyer les personnes de ce type. À suivre !

C'est tout à fait ça.  Cependant, et concernant le volet "Justice" dont vous dites avec raison qu'elle est incapable de faire le boulot, c'est très dommage que l'incompétent darmanin n'en touche pas un mot au 1er responsable de cette situation (celui assis à même pas un mètre, le gros barbu, ce grand démocrate qui invective et insulte tous ceux qui ne pensent pas comme lui).

Portrait de Gustave68
3/août/2022 - 11h52

LFI ne cache même plus sa "colossale" proximité avec l'islam radical. Calcul électoral ou convictions partagées ?

Portrait de Çabaigne
3/août/2022 - 10h49

Ce gentil monsieur va être expulsé en Belgique. Bientôt citoyen d’honneur de Schaerbeek ! Quelle avancée !

Portrait de 40tanguy
3/août/2022 - 09h41

Espérons que ce sera le 1er d'une longue série !

Portrait de MS54840
3/août/2022 - 08h59

LFI adore et aime les islamiques et n'aime pas les français surtout si'(l sont bien blanc ! mdr

Portrait de Capri
3/août/2022 - 08h48
JOey Tempest a écrit :

Vu le bordel que c’est pour essayer d’en virer un seul, on n’est pas sorti de l’auberge.

C’est ça. Et le fait que le ministre doive « lui-même » intervenir, n’est pas très bon signe en réalité… ça fait « exception » et on a l’impression que notre système (police + justice avec un bon corpus de lois), n’est pas capable, sans l’intervention du chef, de renvoyer les personnes de ce type. À suivre !

Portrait de COLIN33
3/août/2022 - 08h24 - depuis l'application mobile

Pour une fois, une bonne décision.... mais il n'y a pas que cet individu ça devrait être un ballet incessant d'avions........

Portrait de kylun2004
3/août/2022 - 08h10

bien joué

Portrait de MICMAH458
3/août/2022 - 07h45

«Nous l’avons convoqué au commissariat de police et dès que les policiers ou les gendarmes l’auront interpellé il sera exclu du territoire national" déclare l'incompétent darmanin.  Je ne doute pas que le gars va se précipiter au commissariat le plus proche, pour pouvoir se faire expulser très rapidement.  D'autre part, la trentaine de mosquées qui prennent la défense de ce type, devraient être fermées à titre conservatoire et faire l'objet d'enquêtes approfondies, tant administratives que fiscales.

Portrait de Sivom45000
3/août/2022 - 07h43 - depuis l'application mobile

Bravo bon à rien. Tu as enfin fait une chose concrète!

Portrait de Vosegus
3/août/2022 - 07h39

Ca fait enrager les LFI ? Tant mieux. Espérons que cela augure à un mécanisme pérenne pour montrer aux fous d'allah que la récréation est terminée.