02/08 14:25

EN DIRECT - On sait désormais de façon précise comme a été tué le chef d'Al-Qaida, l'Egyptien Ayman al-Zawahiri, en Afghanistan par une frappe de drone - Regardez

11h15: Le point sur ce que l'on sait ce matin

L'aube s'est déjà levée sur Kaboul dimanche, un drone américain survole la capitale afghane et Ayman al-Zawahiri se tient sur le balcon de sa maison. Sur décision de Joe Biden et après des années de traque, deux missiles sont tirés, le chef d'Al-Quaïda est mort. Autour de la maison où vivent sa femme, sa fille et ses petits-enfants, les traces d'une frappe sont minimes, aucune explosion ne semble s'être produite, aucune autre victime n'est connue.

Cette attaque est, selon les Etats-Unis, le résultat d'années de traque, de mois de repérage et d'une frappe aérienne dans un ciel d'été. Recherché depuis des années par les services secrets américains, et plus encore depuis la mort en 2011 d'Oussama Ben Laden à qui il a succédé à la tête de la nébuleuse jihadiste, Ayman al-Zawahiri semblait se terrer entre le Pakistan et l'Afghanistan. Selon un haut responsable américain, Washington repère en 2022 sa famille dans une maison servant de cache dans la capitale afghane -- d'où l'armée américaine s'était retirée en catastrophe en août dernier face à la prise de pouvoir des talibans.

Un travail de renseignement confirme dans les mois qui suivent la présence d'Ayman al-Zawahiri lui-même sur place. Les Américains étudient la structure de la maison, les risques pour les civils, son mode de vie: il ne sort jamais. "Nous avons identifié Zawahiri à de nombreuses reprises, et pour de longs moments, sur son balcon, là où il a finalement été abattu", a expliqué lundi soir un haut responsable américain, tandis que Joe Biden annonçait la nouvelle depuis la Maison Blanche. Pendant la préparation, en mai et juin, seuls une poignée de responsables américains sont tenus dans la confidence.

Le 1er juillet, un projet d'opération est présenté au président démocrate dans la "Situation Room", pièce ultra-sécurisée de la Maison Blanche où, selon une photo devenue célèbre, Barack Obama suivait en direct l'assaut contre Ben Laden en 2011, Joe Biden, alors vice-président, à ses côtés.

A la suite de cette présentation, on amène même au président une maquette de la maison. Le 25 juillet, le président -- positif au Covid-19 -- rassemble ses principaux conseillers et "cherche à en savoir plus sur l'organisation des pièces derrière la porte et la fenêtre du troisième étage". Il demande l'avis de tous puis "autorise une frappe aérienne précise et sur-mesure," toujours selon un haut responsable américain ayant requis l'anonymat.

A 6H18 dimanche matin, heure de Kaboul, il fait environ 17°C, le soleil s'est levé depuis une heure environ, le chef d'Al-Quaïda est levé. "La frappe a finalement été menée (...) par un aéronef sans pilote. Deux missiles Hellfire (sont tirés sur) Ayman al-Zawahiri, qui est tué", a raconté un haut responsable américain. "Il a été tué sur le balcon."

10h05: L’Arabie saoudite s’est félicitée mardi de la mort du chef d’Al-Qaïda, l’Egyptien Ayman al-Zawahiri, tué par une frappe de drone américain en Afghanistan, selon le ministère des Affaires étrangères. « Le royaume d’Arabie saoudite se félicite de l’annonce par le président américain Joe Biden (...) de la mort du chef terroriste d’Al-Qaïda Ayman al-Zawahiri », a indiqué le ministère dans un communiqué.

Le ministère a qualifié Ayman al-Zawahiri d’« un des leaders du terrorisme qui a dirigé la planification et l’exécution d’odieuses opérations terroristes aux Etats-Unis, en Arabie saoudite et dans plusieurs autres pays du monde ». Introuvable depuis plus de dix ans, al-Zawahiri était considéré comme un des cerveaux des attentats du 11-Septembre, qui avaient fait près de 3.000 morts aux Etats-Unis. Selon un responsable américain, il a été tué par deux missiles Hellfire tirés par un drone, sans présence militaire au sol.

06h51: Joe Biden a annoncé cette nuit la mort du chef d'Al-Qaida, l'Egyptien Ayman al-Zawahiri, tué dans la nuit de samedi à dimanche en Afghanistan par une frappe de drone, nouveau coup porté à l'organisation terroriste ennemie jurée des Etats-Unis. «Samedi, sur mes ordres, les Etats-Unis ont mené à bien une frappe aérienne sur Kaboul, en Aghanistan, qui a tué l'émir d'Al-Qaida, Ayman al-Zawahiri», a lancé le président américain, qui s'exprimait depuis la Maison Blanche. «Justice a été rendue et ce dirigeant terroriste n'est plus», a ajouté Joe Biden.

Ayman al-Zawahiri était l'un des terroristes les plus recherchés au monde et les États-Unis promettaient 25 millions de dollars pour tout renseignement permettant de le retrouver. Il avait pris la tête de la nébuleuse djihadiste en 2011, après la mort d'Oussama Ben Laden, tué par un commando américain au Pakistan.

La cible de l'"opération antiterroriste réussie" en Afghanistan annoncée lundi par un haut responsable américain était le chef d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, tué au cours du week-end lors d'une frappe de drone, selon les médias américains. Zawahiri avait pris la tête de l'organisation terroriste après la mort d'Oussama Ben Laden en 2011.

Les Etats-Unis avaient par ailleurs annoncé mi-juillet avoir tué le chef du groupe Etat islamique (EI) en Syrie, Maher al-Agal, lors d'une frappe de drone, opération qui avait "affaibli de façon considérable la capacité de l'EI de préparer, financer et conduire ses opérations dans la région", selon un porte-parole de l'armée américaine.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Vosegus
3/août/2022 - 06h46
sandramimi a écrit :

Un jour sombre, pour la LFI.

Je n'imagine pas l'ambiance, ce soir, chez les Garrido, c'est sûrement très triste.

Courage !

smiley

Au menu, soupe à la grimace chez les Corbière/Garrido. 

Portrait de Vosegus
2/août/2022 - 16h42

Une pourriture en moins mais juste une goutte d'eau dans l'océan. 

Portrait de Gustave68
2/août/2022 - 11h55
Tarbouif a écrit :

Invérifiable mais surtout bien pratique pour détourner l'attention au moment où Nancy Pelosi va déclencher une crise diplomatique majeure avec la Chine qui pourrait déboucher sur un nouveau conflit local.

Ces "démocrates" sont sinistres.

Les "autocrates" (Poutine et Xi-Jinpingsmiley sont-ils réconfortants ?

Portrait de Gustave68
2/août/2022 - 11h40

N'y a-t-il pas encore eu un député de LFI qui ce soit offusqué de cette frappe de drones des Etats-Unis sur le chef d'Al-Qaida ? Je pense que cela ne saurait tardé ...

Portrait de Amandecroquante
2/août/2022 - 09h55

C´est aussi efficace que les retours à la frontière en France.

 

Portrait de Reda 93
2/août/2022 - 09h30

Super les USA décide seul l'assassinat d'un homme (je reconnais que celui-ci le mérite)

sans arrestation ni procès. Pas très démocratique quand même ...

Portrait de jarod.26
2/août/2022 - 07h46

ce n'est pas grave un autre prendra sa place malheureusement 

Portrait de COLIN33
2/août/2022 - 07h41 - depuis l'application mobile

On peut espérer qu'il en sera de même pour POUTINE, tout est possible...