27/07 08:02

Elisabeth Borne a demandé à ce que les administrations et les établissements recevant du public, ne descendent pas la température de la climatisation à moins 26°C

Dans une circulaire adressée  à ses ministres, Elisabeth Borne a demandé à ce que les administrations appliquent plusieurs règles pour «réduire la consommation d'énergie et accélérer la sortie des énergies fossiles». Mettant en avant les tensions liées à la guerre en Ukraine et l’indisponibilité passagère «d’une partie du parc nucléaire français», la cheffe du gouvernement a expliqué qu’«un effort sans précédent en matière de sobriété énergétique» était primordial.

Ainsi, les administrations publiques, les ministères, les services déconcentrés de l’Etat, les opérateurs publics et les établissements recevant du public sont ainsi priés de n'utiliser la climatisation que lorsque la température intérieure dépasse 26° C.

Pour les périodes de froid, les bâtiments devront être équipés de thermostats et le chauffage ne devra être activé que lorsque la température des bureaux est inférieure à 19° C.

Dans le même sens, les portes d'accès des bâtiments recevant du public devront être fermées lorsque la climatisation ou le chauffage est en marche. Il est aussi demandé ne pas laisser les appareils électroniques en veille, et d'éteindre systématiquement les lumières lorsqu’elles ne sont pas nécessaires. 

«Ces mesures s’imposent, non seulement pour améliorer notre sobriété énergétique, mais également par souci d'exemplarité et d’acceptabilité des efforts qui sont demandés à la société dans son ensemble», a justifié la Première ministre dans sa circulaire, que l’AFP a pu consulter.

Le gouvernement a récemment annoncé vouloir réduire la consommation d'énergie en France de 10% d'ici deux ans par rapport à 2019.

Concernant les déplacements, Elisabeth Borne veut également «encourager les pratiques de mobilité durable» comme le covoiturage, les vélos partagés et l’accès à des véhicules électriques ou à très faibles émissions.

Dimanche, la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher avait annoncé de prochains décrets pour obliger les magasins climatisés à fermer leurs portes et à réduire la publicité lumineuse, mais dont les contours, pour la publicité, restent flous.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de rocambole95
27/juillet/2022 - 10h01

     surtout qu'ils n'oublient pas de fermer les portes des stades au Qatar .