25/06 22:44

Emmanuel Macron renouvelle sa confiance à Elisabeth Borne comme Première Ministre et lui demande de former un nouveau gouvernement "d'action" - Vidéo

Emmanuel Macron a "confirmé" samedi sa confiance à Elisabeth Borne et chargé la Première ministre de conduire de nouvelles consultations des groupes parlementaires afin de former un "gouvernement d'action" pour "début juillet", a-t-il annoncé dans un entretien à l'AFP.

"Voyant à la fois les refus et les disponibilités" qui se sont exprimés lors des premiers échanges avec les forces politiques, "j'ai décidé aujourd'hui de confirmer ma confiance à Elisabeth Borne", a expliqué le chef de l'Etat alors que le sort de la cheffe du gouvernement faisait l'objet de spéculations depuis l'allocution présidentielle de mercredi.

Le président de la République, qui s'est entretenu avec la cheffe du gouvernement samedi, a annoncé qu'il l'avait chargée durant la semaine prochaine de sonder les groupes politiques à l'Assemblée nationale sur un "accord de gouvernement", leur participation même à un gouvernement, leur position sur un vote de confiance à Elisabeth Borne le 5 juillet, et aussi sur le vote du budget de l'Etat à l'automne prochain.

"A mon retour du G7 et de l'Otan (qui se tient jusqu'à jeudi, ndlr), la Première ministre me soumettra des propositions pour une feuille de route pour le gouvernement de la France sur les prochains mois et les prochaines années, et également pour la composition d'un nouveau gouvernement d'action au service de la France que nous mettrons en place dans les premiers jours du mois de juillet", a-t-il ajouté.

Ce gouvernement pourra être rejoint par des représentants de forces politiques prêtes à coopérer avec la majorité. "J'ai confiance dans notre capacité collective à y arriver. J'ai confiance dans la capacité de la Première ministre à les faire émerger. J'ai confiance dans l'esprit de responsabilité des forces de gouvernement", a assuré le chef de l'Etat.

Reprenant la parole entre deux étapes de son marathon diplomatique qui le mène dimanche en Allemagne pour le G7 puis mardi à Madrid pour le sommet de l'Otan, Emmanuel Macron précise que "la base de ces discussions" avec la Première ministre sera le "cadre du projet présidentiel et de celui de la majorité présidentielle qui pourra être amendé ou enrichi".

Et ce, avec pour ligne rouge de n'augmenter "ni les impôts ni la dette". Malgré son revers aux élections législatives, Emmanuel Macron n'a pas renoncé à sa réforme des retraites visant à "travailler plus longtemps comme le font tous nos voisins, en tenant compte des conditions de travail et donc des règles de pénibilité, en prenant en compte les carrières longues".

C'est, avec la réforme vers le plein emploi, "les deux grandes réformes que nous devons conduire dans la concertation, sans totem ni tabou, mais en gardant un cap d'ambition".

Le chef de l'Etat, à la recherche de renforts après avoir perdu dimanche dernier la majorité absolue à l'Assemblée, a toutefois écarté la possibilité d'un accord avec le RN et LFI.

Les alliés possibles, "ce sera des communistes aux LR. Les Français ont accordé une légitimité aux députés RN et LFI et ces partis ont une formation politique. Je ne confonds pas les extrêmes mais par leur expression, leur positionnement - j'ai toujours été clair sur ce sujet -, ces formations ne s'inscrivent pas comme des partis de gouvernement".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Vous l'avez élu
27/juin/2022 - 09h31
RED.2510 a écrit :

Et un pays qui a le mieux protégé financièrement son peuple et ses industries pendant le confinement, un pays qui est mieux sorti de la crise que ses voisins,  un pays qui a mieux maîtrisé son Inflation que les autres, un pays qui continue a créer des emplois avec un taux de chômage si bas que l'on ne l'avait pas vu depuis des décennies, vous appelez cela un pays inactif ?

Facile de jouer les Cassandre,  mais la réalité des chiffres économiques vous donne tort.

Quelle blague !!!

plus de 600 milliards de dette pour seulement 120 liés au "quoi qu'il en coute "

Les autres peuples ont connu la disette peut-être ? Ils sont morts par millions ?

Non, tout faux

Quand aux industries laissez moi rire, il n'y en a bientôt plus

ET de toute façon avec la politique de racolage de Macron et de ces prédécesseurs envers les bobos écolos de centre ville le parc nucléaire a été délaissé   au profit d'énergies "renouvelable" au rendu catastrophique

Nous n'aurions de toutes façons pas les moyens énergétiques d'une réindustrialisation, le tout aggravé par la voiture électrique une fumisterie de plus

Enfin le taux de chômage: 5.3 millions si l'on prend en compte les 3 catégories de chômeurs. Il n'a pas baissé, les demandeurs ont juste changé de catégorie ou ont été radiés. Un truc vieux comme le monde

Et avec ça on demande aux tunisiens de venir travailler cet été, on marche sur la tête

L'école recrute des profs à 5 de moyenne, les formations pro sont délaissées et inadaptées

Et on pourrait aussi parler sécurité, justice, santé, défense etc etc etc ...

5 ans pour rien, le tout en augmentant considérablement notre dette et donc nos intérêts à rembourser avec des taux qui remontent déjà

bilan CATASTROPHIQUE  

Portrait de Calla
27/juin/2022 - 07h33

Mais que fait le Président ça fait 60 jours qu'il a été ré-élu  rien ne se passe : que des effets d'annonces dans le flou comme d'habitude ...  Dans l'état catastrophique où se trouve la France il faut agir très vite !!!!!!!

 

Portrait de ailbibracte
26/juin/2022 - 13h41
Pirate 92 a écrit :

Ferrand, ministre du logement, et du BTP et des petites magouilles immobilières, cela aurait de la gueule, non ? Quant à l'action, il s'y connait en valeurs mobilières.

Ah oui, c'est vrai qu'on a un pro là-dedans. Et Castaner en tant que ministre de la Justice à la place de DM ou Ministre des finances.

Quand à votre hymne, j'espère que ça ne deviendra pas "Borne to be Wild".

Portrait de Çabaigne
26/juin/2022 - 13h34

Vous pouvez voter comme ceci ou comme cela ou inversement. Le cyborg il ne vous calcule pas, il va faire son truc, vous n’êtes rien.

Portrait de Pirate 92
26/juin/2022 - 13h29
ailbibracte a écrit :

Chouette, le retour de Mister Cocktail et du Maréchal-Ferrant. Et oui, ils n'étaient pas ministre, donc ils peuvent revenir au gouvernement.

Ferrand, ministre du logement, et du BTP et des petites magouilles immobilières, cela aurait de la gueule, non ? Quant à l'action, il s'y connait en valeurs mobilières.

Portrait de ailbibracte
26/juin/2022 - 13h10

Chouette, le retour de Mister Cocktail et du Maréchal-Ferrant. Et oui, ils n'étaient pas ministre, donc ils peuvent revenir au gouvernement.

Portrait de Pirate 92
26/juin/2022 - 13h06

En Macronnie l'hymne du jour est "Borne to be alive"

Portrait de wicket
26/juin/2022 - 12h18

Elle va sûrement prendre un communiste... elle aime bien les communistes !!! C'est vrai que c'est tellement bien le communisme, pas comme ces affreux fascistes du Front National !!!smiley

Portrait de Vous l'avez élu
26/juin/2022 - 11h33

Un gouvernement d'action à la Macron ça donne quoi ???

Après 5 ans on ne sait toujours pas

De la paresse, de la comm, des petits arrangements entre amis le tout ponctué par des caprices d'enfant gâté qui veut emmerder ses congénères 

A la fin il n'assume rien et reporte la responsabilité de ses échecs sur les autres

Portrait de Capri
26/juin/2022 - 11h30

« Je demande à la Première Ministre de former un gouvernement d’inaction ». Si ce n’est pas un « gouvernement d’action », c’est quoi d’autre ?

Le quinquennat de F. Hollande a donné l’impression qu’il ne s’était rien passé ou presque. Avant, Sarkozy s’agitait beaucoup mais en pratique… Et encore avant : Chirac donnait plutôt l’impression de se servir VS servir le pays.

Donc il faut faire bouger les choses. De l’action, que diable !!

Portrait de shermancrow
26/juin/2022 - 10h41

Il n'y avait pas une histoire (je n'appelle pas ca une promesse de la bouche de ce guignol) sur le fait que les membres du gouvernement qui se présentaient aux législatives, élus ou non, devaient démissionner ? Le mensonge continue, les promesses non tenues, on est reparti pour 5 ans de n'importe quoi... bon courage à tous, et que ceux qui ont voté pour lui par choix (et non pour bloquer les nazis), aillent bien se faire mettre smiley

Portrait de jarod.26
26/juin/2022 - 09h41

ho mais ça ne va pas durer cette histoire de confiance 

Portrait de MICMAH458
26/juin/2022 - 08h15

Evidemment qu'il lui renouvelle sa confiance, puisque et étant donné les refus qu'il a essuyés avant de porter son choix sur mme borne, il aurait bien du mal à nommer quelqu'un d'autre.

Portrait de piedsdansleplat
26/juin/2022 - 08h14

et là va commencer le bordel ! et pour tant que E. Macron n'aura pas nommé Mélenchon le fouteur de merde à Matignon. ou démissionné.

Portrait de Calla
26/juin/2022 - 07h56

Il ne pourra pas gouverner  .... il faudra re-voter les législatives ..... 

Portrait de Çabaigne
26/juin/2022 - 05h35

Si les élections ça changeait vraiment la vie, y’a un bout d’temps mon colon qu’voter ça s’rait interdit.

    R S

Portrait de Marmelade
26/juin/2022 - 00h34
Hugo Drax a écrit :

L'intérêt des ultras-riches. De gré ou de force.

Il fallait nomer qui ? 

 

Portrait de Marmelade
25/juin/2022 - 23h45

Énorme erreur de casting.

Portrait de COLIN33
25/juin/2022 - 23h19 - depuis l'application mobile

bien difficile à mettre en place, il serait étonnant que les LFI et les RN ne réclament pas des postes vu le résultat des législatives......