19/05 07:46

Créatrice de "SOS Attentat" et figure de la défense des victimes du terrorisme, Françoise Rudetzki, est décédée - Elle avait été victime le 23 décembre 1983 d'un attentat à la bombe au restaurant le Grand Véfour à Paris - Vidéo

«Femme d'exception» ayant mis sa vie au service des victimes du terrorisme après avoir été elle-même grièvement blessée lors d'un attentat en 1983, Françoise Rudetzki est décédée dans la nuit de mardi à mercredi à Paris, à 73 ans, a annoncé sa famille. De parents rescapés de la Seconde guerre mondiale, Françoise Rudetzki avait été victime le 23 décembre 1983 d'un attentat à la bombe au restaurant le Grand Véfour, sous les arcades du Palais-Royal, à Paris, où elle fêtait ses dix ans de mariage avec son mari.

L'explosion avait projeté une porte métallique qui avait écrasé les jambes de la jeune femme d'affaires. «Jusqu'au bout, elle aura milité pour la reconnaissance et la prise en charge des victimes d'attentats» , a déclaré sa fille Deborah Rudetzki, contactée par l'AFP.

Le président de la République Emmanuel Macron a salué sur Twitter la «vie de douleurs, de combats et de victoires» d' «une figure tutélaire pour toutes les victimes d’attentats», qui puisait «sa sensibilité de son histoire personnelle».

Juriste, Françoise Rudetzki avait créé SOS Attentats, première association de défense des victimes d'actes de terrorisme, en décembre 1985, date marquant le début d'une vague d'attentats meurtriers liés au conflit du Proche-Orient.

Dès 1986, elle avait obtenu la création du Fonds de garantie des victimes d'actes de terrorisme, financé par un petit prélèvement sur chaque contrat d'assurance de biens, une garantie étendue en 1990 à l'ensemble des victimes d'infractions pénales (viols, agressions, braquages).

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Tudo
19/mai/2022 - 09h47

Une femme exceptionnelle que j'ai eu l'honneur de rencontrer. Elle a eu la double peine : un attentat qui l'a brisée et le sida à cause du sang contaminé qu'elle a reçu.... Paix à son âme....