16/05 11:46

Essonne: Un jeune homme dépose une plainte à l'IGPN contre des policiers qu'il accuse de violences dans le commissariat de Juvisy-sur-Orge

Un jeune homme a déposé une plainte à l'IGPN contre des policiers qu'il accuse de violences dans le commissariat de Juvisy-sur-Orge (Essonne), a appris l'AFP de sources policières, confirmant une information de Libération. Le jeune, placé en garde à vue dans une enquête pour outrage et rébellion, affirme avoir subi de nombreuses violences au sein du commissariat.

Âgé de 19 ans, il a obtenu quatre jours d'ITT (Incapacité totale de travail) lors d'un examen médical réalisé au cours de la garde à vue. Les faits remontent à la nuit du 9 au 10 mai à Athis-Mons, ville voisine de Juvisy. Alcoolisés, trois jeunes sont contrôlés par des fonctionnaires, selon plusieurs sources policières qui précisent qu'une enquête est en cours "pour connaître la réalité des faits".

La garde à vue a été levée sans poursuites pour l'instant, précise une source policière à l'AFP et la plainte a été déposée vendredi auprès de l'IGPN, la police des polices.

Contacté par l'AFP, le parquet d'Evry n'avait pas répondu dans l'immédiat. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de seb2746
16/mai/2022 - 12h31
Dereck a écrit :

Pfff, il ne devrait même pas avoir le droit de déposer une plainte ni d'ouvrir sa gueule. Il se fait arrêter pour outrage et rébellion, s'il se fait tabasser en plus c'est juste bien fait pour sa gueule et surtout mérité. Il mériterait de se reprendre une branlée. 

Sachant que c'est 100% les "excuses" des mauvais policiers (outrage et rébellion), ça leur permet de se dédouaner de tout grâce à ça.

 

Ca ne peut pas être une excuse pour pouvoir se défouler sur des innocents, demain vous vous faites défoncer par la police sans pouvoir vous plaindre, ce serait donc normal pour vous ?

 

Là il faudra attendre la fin de l’enquête (et des vidéos surtout) pour voir "qui" est le méchant dans l'affaire (en espérant que ce ne soit pas ENCORE la police, ce qui malheureusement devient rare avec ce chef d'inculpation et plainte).