08/05 07:59

Une mosquée de Metz visée par des cocktails Molotov : Le maire François Grosdidier s'est rendu sur place et dénonce "un acte d'islamophobie"

Trois bouteilles incendiaires ont été déposées dans la nuit de jeudi 5 à vendredi 6 mai 2022 près d’une des mosquées de Metz (Moselle). Elle a été dégradée. L’acte, jugé islamophobe par le maire François Grosdidier, n’a pas été revendiqué. Une enquête a été ouverte.

Les dégâts ont été constatés vendredi «vers 05H30 par des fidèles venus à la prière du vendredi matin», a dit à l'AFP Ridvan Kilinc, le secrétaire de l'association qui gère le centre cultuel et culturel qui abrite la mosquée Merkez Camii, de la fédération DITIB, une organisation de la communauté turque. Une plainte a été déposée, a-t-il indiqué.

Trois bouteilles incendiaires de type «cocktail Molotov» avaient été déposées devant la façade mais seulement deux ont été allumées, selon Ridvan Kilinc, qui ajoute que le centre n'avait «jamais» fait l'objet d'une telle attaque. Les flammes ont légèrement noirci par endroits la façade, a encore indiqué Ridvan Kilinc. Selon lui, une bouteille avait été installée près d'un système électrique avec, manifestement, l'intention de l'endommager.

Le ou les auteurs ont aussi visiblement tenté, en vain, de lancer un cocktail Molotov dans la mosquée pour en incendier l'intérieur, a-t-il encore affirmé, précisant que ses deux imams «logent au-dessus» du bâtiment religieux.

«Tout le monde est stupéfait», a ajouté Ridvan Kilinc, appelant à «l'union», le «maître-mot de la manifestation» samedi à Metz.

Dans un communiqué, le Conseil régional du culte musulman (CRCM) de Lorraine a condamné vigoureusement cet acte islamophobe. «Nous plaçons toute notre confiance dans les autorités policières et judiciaires pour que les auteurs de cet acte abject soient retrouvés et sévèrement sanctionnés», a-t-il ajouté.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de FRGD
9/mai/2022 - 01h44

Maisons-Alfort (94) : Abderahim, un multirécidiviste “sympa” de 35 ans, crève les yeux de Maïté, lui coupe une oreille et lui assène 12 coups de couteau “entre la région vaginale et la tête”

Les faits se sont déroulés ce dimanche 8 mai, dans l’appartement du couple. Des voisins entendant les cris de douleur de la victime ont appelé les secours. Le pronostic vital de la jeune femme est engagé. Son agresseur a été placé en garde à vue par le Service départemental de police judiciaire du Val-de-Marne.

(…) Elle se prénomme Maïté et a 37 ans. Lui, Abderahim, et il a 35 ans. Pour une raison qui, pour l’heure, n’est pas encore déterminée, il aurait pris un couteau et l’aurait sauvagement agressée, lui crevant les deux yeux, lui coupant une oreille et lui assénant une dizaine de coups de couteau.

(…) Il connaît un peu Abderahim, l’auteur présumé de cette terrible agression : « C’est mon voisin du dessous. Quelqu’un de sympa, rien à dire. C’est une famille tranquille, je n’ai jamais eu de problème avec eux. Je suis choqué. »

Le pronostic vital de la femme est “très engagé”. L’individu, suspecté de tentative de féminicide, est actuellement en garde à vue.

(…) La victime est alors consciente, son visage est entièrement tuméfié. Elle a reçu une douzaine de coups de couteau entre la région vaginale et la tête. Le parquet de Créteil indique également à BFMTV que l’auteur des faits lui a aussi coupé une oreille. Un couteau de cuisine avec une lame de 10 à 15 centimètres a été découvert sur place.

(…) Selon nos informations, il est connu pour de multiples délits routiers mais inconnu pour des faits de violences.

BFM / Le Parisien 08 Mai 2022

Portrait de frenchbull
8/mai/2022 - 09h49

Mosquée de Pau... 28 octobre 2013 ! 

Laissons la police enquêter avant de parler d'acte islamophobe ! 

Portrait de Electro
8/mai/2022 - 08h33

Non hélas !