07/05 14:02

Hautes-Pyrénées: La propriétaire d'un coq d'Oursbelille convoquée devant le tribunal après avoir été attaquée en justice par un voisin qui ne supporte plus d’entendre l’animal chanter

La propriétaire d'un coq d'Oursbelille, un village des Hautes-Pyrénées, est convoquée début juin au tribunal de Tarbes, après avoir été attaquée en justice par un voisin, las d'entendre chanter le volatile. "Tout a commencé en 2019. Le propriétaire de la maison voisine (...) qui vient deux fois par an en vacances à Oursbelille, est venu me trouver (...) pour me sommer de me débarrasser de mon coq", a expliqué la propriétaire de "Pitikok" à un correspondant de l'AFP.

"Une fois de plus, nous avons des néoruraux qui viennent à la campagne, et qui ne supportent pas, ou peu, des sons qui sont naturels", déplore son avocat, Me Stéphane Jaffrain. "Il y a eu une conciliation (...) mais ce fut un échec puisque la seule solution que Monsieur propose, c'est que nous nous débarrassions de notre animal." "Il n'en est pas question!", insiste la propriétaire du coq. Le voisin, qui l'a assignée devant le tribunal de Tarbes pour "trouble anormal de voisinage", demande 6.000 euros de dommages et intérêts et 100 euros par jour de retard à compter de la date d'une éventuelle condamnation.

Une audience civile est prévue le 7 juin. "Pour mon client, c'est une véritable souffrance", fait valoir de son côté l'avocate de ce retraité, Me Anne Bacarat. "Il souffre d'un cancer, de problèmes cardiaques, d'acouphènes et il porte un système d'aide auditif", ajoute-t-elle. Dans une affaire similaire en 2019 sur l'île d'Oléron, en Charente-Maritime, le coq Maurice avait été autorisé par la justice à continuer de chanter.

Une loi, votée en janvier 2021, protège les sons et odeurs caractérisant les espaces naturels. Sonnerie des cloches, chant du coq ou des cigales, coassement des grenouilles, cancanement des canards, mais aussi effluves de crottin de cheval ou d'étable sont alors entrés dans le code de l'environnement.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Greg1928
7/mai/2022 - 22h44
lucieat a écrit :

D'un autre côté il n'est pas nécessaire d'avoir un coq, les poules n'en ont pas besoin, au contraire, elles pondent plus car elles ont moins envie de couver.

J'ai deux cocottes, après avoir demandé aux voisins, elles ne chantent pratiquement jamais, même quand elles ont pondu , à la rigueur, elles gloussent un peu, elles sont sous ma fenêtre de chambre et je ne les entends ni les sens pas, et les voisins sont bien contents de leur refiler leurs restes par dessus le grillage...et j'ai de bons oeufs

Si vous pouviez faire comme vos poules et éviter de nous sortir des âneries. En campagne tout est admis. Vos cocottes sont  du bois de Boulogne pas très causantes mais très actives smiley

Quand vos cocottes mourront vous e prendrez sans doute d'autres mais sans coq vous n'en aurez pas.

Si vous n'aimez pas la campagne avec ses bruits et ses odeurs, restez en ville et venez pas embêter le monde. Si on pouvait faire une loi contre les cons le monde se porterait mieux smiley

 

Portrait de Greg1928
7/mai/2022 - 22h38

Si une loi de 2021 est effective, y a pas lieu de recevoir la plainte et encore moins de passer en jugement. Donc le procédurier devrait être réexpédier dans son "carré" et payer des dommages et intérêts pour procédures abusives au propriétaire du coq et se voir notifier la facture des frais de justice.

Portrait de muzo 28
7/mai/2022 - 21h05
Betina11 a écrit :

On devrait interdire à ces parisiens de merde de sortir de leur trou à rat.

C'est un cancer, ils fuient les conséquences de leur gauchisme de merde pour aller dans des petites villes qu'ils commencent à pourrir dès qu'ils y posent le pied.

N'importe quoi smiley

Portrait de ajc21
7/mai/2022 - 18h51
preshovich a écrit :

Je suis bien d'accord à moins qu'il ne s'agisse d'une exploitation agricole ce qui ne semble pas etre le cas. C'est comme les chiens avec les gens qui s'improvisent eleveurs dans des quartiers pavillonnaires pour revendre des chiots sur leboncoin. 

c'est pas un quartier pavillonnaire, c'est la campagne, de plus visiblement cette femme a demander au maire pour justement faire un petit elevage

et quand on ne supporte pas les bruits de la campagne, on ne va pas a la campagne, a la campagne, il y a des poules, des coqs, des canards, de vaches, des ânes, et tout plein d'autres animaux, on va pas tous les massacrer pour que les bobos aient le silence

 

Portrait de preshovich
7/mai/2022 - 15h52
lucieat a écrit :

D'un autre côté il n'est pas nécessaire d'avoir un coq, les poules n'en ont pas besoin, au contraire, elles pondent plus car elles ont moins envie de couver.

J'ai deux cocottes, après avoir demandé aux voisins, elles ne chantent pratiquement jamais, même quand elles ont pondu , à la rigueur, elles gloussent un peu, elles sont sous ma fenêtre de chambre et je ne les entends ni les sens pas, et les voisins sont bien contents de leur refiler leurs restes par dessus le grillage...et j'ai de bons oeufs

Je suis bien d'accord à moins qu'il ne s'agisse d'une exploitation agricole ce qui ne semble pas etre le cas. C'est comme les chiens avec les gens qui s'improvisent eleveurs dans des quartiers pavillonnaires pour revendre des chiots sur leboncoin. 

Portrait de muzo 28
7/mai/2022 - 15h50

La campagne n'est pas silencieuse, c'est rempli bruits selon les saisons. Le coassement des grenouilles la nuit ne va pas tarder, on n'y peut rien, à mon avis pire qu'un coq   smiley

Portrait de ajc21
7/mai/2022 - 15h18
lucieat a écrit :

D'un autre côté il n'est pas nécessaire d'avoir un coq, les poules n'en ont pas besoin, au contraire, elles pondent plus car elles ont moins envie de couver.

J'ai deux cocottes, après avoir demandé aux voisins, elles ne chantent pratiquement jamais, même quand elles ont pondu , à la rigueur, elles gloussent un peu, elles sont sous ma fenêtre de chambre et je ne les entends ni les sens pas, et les voisins sont bien contents de leur refiler leurs restes par dessus le grillage...et j'ai de bons oeufs

donc puisque pour VOUS un coq n'est pas nécessaire, il faut que cette dame se débarrasse du sien, sauf que visiblement cette dame fait un élevage, elle a un coq et une quinzaine de poules; et elle a fait une demande a la mairie, donc le coq est plutôt utile dans son cas. Ensuite mm si il est pas utile, elle a le droit d'en avoir un

le monsieur porte des appareils auditifs, qu'il baisse un peu le volume, et tout sera réglé sans s'en prendre a ce coq

 

Portrait de COLIN33
7/mai/2022 - 15h11 - depuis l'application mobile

Si le chant du coq comme tous les bruits de la campagne dérangent il faut rester en ville!

Portrait de lucieat
7/mai/2022 - 15h09
preshovich a écrit :

J'en ai un à côté de chez moi et c'est sacrément  bruyant donc je comprends le monsieur (j'ai toujours vécu a la campagne). Que ce soit à  la campagne ou ailleurs les gens prennent trop de libertés avec les animaux sans se douter que ca détériore considérablement la qualité de vie des voisins. 

D'un autre côté il n'est pas nécessaire d'avoir un coq, les poules n'en ont pas besoin, au contraire, elles pondent plus car elles ont moins envie de couver.

J'ai deux cocottes, après avoir demandé aux voisins, elles ne chantent pratiquement jamais, même quand elles ont pondu , à la rigueur, elles gloussent un peu, elles sont sous ma fenêtre de chambre et je ne les entends ni les sens pas, et les voisins sont bien contents de leur refiler leurs restes par dessus le grillage...et j'ai de bons oeufs

Portrait de preshovich
7/mai/2022 - 15h03

J'en ai un à côté de chez moi et c'est sacrément  bruyant donc je comprends le monsieur (j'ai toujours vécu a la campagne). Que ce soit à  la campagne ou ailleurs les gens prennent trop de libertés avec les animaux sans se douter que ca détériore considérablement la qualité de vie des voisins. 

Portrait de lucieat
7/mai/2022 - 15h02

Vous connaissez l'histoire du citadin excédé par le chant du coq du voisin ? n'en pouvant plus, il propose une très forte somme au fermier pour lui acheter son oiseau pour ne plus l'entendre, 3 jours après, c'est pire, il va gueuler chez le paysan qui lui répond "ah, mais je croyais que c'était pour le manger, comme il était vieux, ça m'a débarrassé, du coup, avec les sous j'en ai racheté 2 autres plus jeunes"

Portrait de lucieat
7/mai/2022 - 14h58

moi j'aime entendre les coqs chanter, c'est la campagne, s'il n'est pas content, qu'il parte, les plus gênés s'en vont

Portrait de ajc21
7/mai/2022 - 14h55
Pierre henry 125 a écrit :

Toujours le même genre de news qui prête à taper sur le méchant urbain (encore mieux s'il vient d'Ile de France, là c'est jackpot) face au gentil rural, sauf qu'il a aussi des cons dans les villages. J'avais un voisin avec un chien de ferme qui aboyait toute la journée enfermé dans son chenil, le voisin en avait rien à secouer car la journée il était dans ses champs ou en salle de traite, ça a duré des années jusqu'à ce que le chien deviennent assez vieux pour ne plus avoir assez d'énergie.

C'est pas du tout la mm chose, un chien n'est pas sensé aboyé h24

Là c'est juste un mec qui ne supporte rien, là il veut que ses voisins se débarrasse de leur coq, mais après il fera abattre les arbres alentours car des petits oiseaux viennent faire leur nid, ou se poser et font du bruit, il fera interdire la circulation dans sa rue car cela le dérange. 

Portrait de Pierre henry 125
7/mai/2022 - 14h30

Toujours le même genre de news qui prête à taper sur le méchant urbain (encore mieux s'il vient d'Ile de France, là c'est jackpot) face au gentil rural, sauf qu'il a aussi des cons dans les villages. J'avais un voisin avec un chien de ferme qui aboyait toute la journée enfermé dans son chenil, le voisin en avait rien à secouer car la journée il était dans ses champs ou en salle de traite, ça a duré des années jusqu'à ce que le chien deviennent assez vieux pour ne plus avoir assez d'énergie.

Portrait de ailbibracte
7/mai/2022 - 14h08

Je ne comprends pas ses gens qui vont à la campagne mais ne supportent pas ce qui fait la campagne.

Oui un coq ca chante, c'est naturel.

Quand j'étais plus jeune j'étais parfois réveillé par un paon, jamais il ne m'est venu à l'idée de me plaindre à son propriétaire.