31/03 11:02

Sept militants de Greenpeace arrêtés après s’être introduits sur le chantier du réacteur EPR à Flamanville pour dénoncer "l’irresponsabilité" des candidats pro-nucléaires à la présidentielle

Sept militants de Greenpeace ont été arrêtés tôt jeudi après s’être introduits sur le chantier du réacteur EPR à Flamanville (Manche) pour dénoncer « l’irresponsabilité » des candidats pro-nucléaires à la présidentielle, a annoncé à l’AFP une porte-parole de l’ONG. Le parquet de Cherbourg a confirmé qu’il y avait bien eu une intrusion sur le site et plusieurs interpellations, sans autres précisions.

Depuis 5h30, une dizaine de militants, dont certains enchaînés, bloquaient par ailleurs l’accès des véhicules aux deux principales entrées du chantier, où travaillent quelque 2.800 personnes, mais pas l’entrée des piétons, selon une journaliste de l’AFP sur place. Une camionnette arborait des pancartes « Nucléaire: Macron irresponsable » ou « " d’EPR " de fiascos ». Des militants de l’ONG de défense de l’environnement, vêtus de combinaisons blanches pour certains, se sont enchaînés à d’immenses trépieds métalliques.

Sept autres, dont le directeur général de Greenpeace France Jean-François Julliard, sont parvenus à s’introduire sur le site et à déployer une banderole proclamant « Nucléaire: Macron irresponsable » près du réacteur en construction, avant d’être arrêtés, selon Cécile Génot, chargée de communication à Greenpeace France. Cette opération vise à « dénoncer l’irresponsabilité d’Emmanuel Macron et des autres candidats pro-nucléaires qui veulent construire de nouveaux réacteurs EPR alors qu’on le voit avec la situation en Ukraine, le nucléaire est dangereux », a expliqué Nicolas Nace, chargé de la transition énergétique à Greenpeace France.

EDF construit cet EPR, dont le chantier accumule retards et surcoûts, aux côtés des deux réacteurs en service de sa centrale de Flamanville. Cette nouvelle action de Greenpeace, hostile au nucléaire, intervient alors que le président Emmanuel Macron a annoncé le 10 février un programme de construction de six réacteurs EPR en France d’ici à 2035, en plus de celui en construction en Normandie.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de YVESM
1/avril/2022 - 08h19

Le nucléaire c'est pas bien, éclairons nous à la bougie.

Portrait de bergil
31/mars/2022 - 20h45
ailbibracte a écrit :

Dont vous et pourtant vous avez une opinion sanglante.

Savez vous combien représenterait tout les déchets enfouis depuis 60 ans en France? Moins d'un container de bateau. Et l'EPR devrait les utiliser pour qu'ils soient encore moins dangereux.

La plupart des déchets radioactifs ne sont plus dangereux au bout d'un mois.

Et la plupart des choses que vous manger, buvait le sont naturellement.

Ah oui, notre pays avec ses centrales pollue moins radioactivement que l'Allemagne. En effet, le charbon, qu'ils utilisent pour leur centrale, rejette plus de déchets toxiques que l'uranium.

Vous pouvez ne pas me croire mais renseignez vous.

Ce qui fait que c'est gens de Greenpeace sont pathétiques, qu'ils s'attaquent aux autres pays.

C'est sur , on ne les voit pas aller faire cela en Chine !

Portrait de ailbibracte
31/mars/2022 - 19h41
z Crâne d'Œuf a écrit :

Quand je dis que les électeurs n'ont majoritairement pas de compétences scientifiques ou techniques...

Dont vous et pourtant vous avez une opinion sanglante.

Savez vous combien représenterait tout les déchets enfouis depuis 60 ans en France? Moins d'un container de bateau. Et l'EPR devrait les utiliser pour qu'ils soient encore moins dangereux.

La plupart des déchets radioactifs ne sont plus dangereux au bout d'un mois.

Et la plupart des choses que vous manger, buvait le sont naturellement.

Ah oui, notre pays avec ses centrales pollue moins radioactivement que l'Allemagne. En effet, le charbon, qu'ils utilisent pour leur centrale, rejette plus de déchets toxiques que l'uranium.

Vous pouvez ne pas me croire mais renseignez vous.

Ce qui fait que c'est gens de Greenpeace sont pathétiques, qu'ils s'attaquent aux autres pays.

Portrait de Libellule65
31/mars/2022 - 18h07 - depuis l'application mobile

Ben oui…. On ne veut pas des centrales nucléaires car dangereuses, on ne veut pas des éoliennes car elles dénaturent le paysage et font des nuisances sonores…. Eh bien il faudra repenser notre façon de vivre, oublier les voitures électriques, les téléphones mobiles, tous nos appareils ménagers continuellement branchés, etc. Sommes-nous prêts ?

Portrait de Clic12
31/mars/2022 - 16h57
z Crâne d'Œuf a écrit :

Quand je dis que les électeurs n'ont majoritairement pas de compétences scientifiques ou techniques...

Je ne suis pas ingénieur nucléaire c'est sur.

Mais puisque vous êtes si intelligent, allez donc me montrer que le nucléaire n'est pas le bon compromis.

Parce que descendre le nucléaire en appuyant sur ses faiblesses, pourquoi pas. Mais quelle autre source d'énergie pouvons nous utiliser pour satisfaire à nos besoins en énergie ?

Que ce soit clair, le nucléaire n'est pas infaillible, il n'est pas sans risques, et je ne trouve rien a redire aux reproches qu'on peut lui faire sur ses faiblesses.

Portrait de Clic12
31/mars/2022 - 15h43
z Crâne d'Œuf a écrit :

Ce qui est indéniable, c'est que l'on produit des déchets qu'on ne peut pas gérer, que les centrales sont fragiles et dangereuses et que nous sommes dépendants d'autres pays pour leur approvisionnement.

Et je ne parle pas du coût de leur démantèlement que personne ne s'aventure à chiffrer tant il est exorbitant.

Les déchets on les enterre profondément, on le fait bien pour nos poubelles sans que personne ne trouve rien à y redire.

Les centrales ne sont pas en verre non plus et nous n'avons eu aucun problème avec celles ci depuis qu'elles sont installées en France. Fukushima c'était un tsunami, Tchernobyl un test idiot...

Démanteler coûte cher ? Très bien, ne les demantelons pas.

Je ne dis pas que l'énergie nucléaire est anodine, juste qu'elle représente le meilleur compromis pour faire face à nos besoins monstrueux et croissants.

Portrait de Clic12
31/mars/2022 - 11h55
z Crâne d'Œuf a écrit :

Le nucléaire, c'est la mort.

Des générations de dirigeants nous ont enfermé dans un système dont on n'ose même plus sortir.

Et les électeurs sont souvent tellement nuls en matière scientifique qu'on peut leur faire gober n'importe quoi.

Tout ça finira mal.

La mort c'est nous, et notre consommation en électricité qui ne fait qu'augmenter.

Le nucléaire est le meilleur compromis. Il n'est pas exempt de risques, et les conséquences d'un accident sont désastreuses mais c'est le prix de ce compromis.

Y'a un moment où il faut faire preuve de pragmatisme et regarder toutes les solutions qui s'offrent à nous pour couvrir nos besoins énergétiques. Rien ne peut battre le nucléaire a ce jour en terme de rendement et de pollution créé. Et c'est absolument indiscutable.

Portrait de YVESM
31/mars/2022 - 11h52
ago47 a écrit :

Je crois savoir que McKinsey propose le retour du cheval.

Bien vu, plutôt mustang même.

Portrait de ago47
31/mars/2022 - 11h25
YVESM a écrit :

Un petit coup de pouce à Macron ?

Lui qui a poursuivi la prise de décisions funestes au sujet de notre indépendance énergétique.

Merci à De Gaulle et à ses centrales, ainsi qu'à sa force de dissuasion.

Sans cela comment fait-on pour le carbone sans le nucléaire ?

Avec les véhicules électriques ? On les remplace par des voitures à pédales ?

Je crois savoir que McKinsey propose le retour du cheval.

Portrait de YVESM
31/mars/2022 - 11h24

Un petit coup de pouce à Macron ?

Lui qui a poursuivi la prise de décisions funestes au sujet de notre indépendance énergétique.

Merci à De Gaulle et à ses centrales, ainsi qu'à sa force de dissuasion.

Sans cela comment fait-on pour le carbone sans le nucléaire ?

Avec les véhicules électriques ? On les remplace par des voitures à pédales ?