17/02 16:30

Coronavirus: Au lendemain d'une nouvelle levée des restrictions sanitaires, 71% des Français souhaiteraient un arrêt anticipé du pass vaccinal, selon un sondage

Alors qu'une nouvelle levée des restrictions sanitaires mises en place pour freiner la cinquième vague de Covid-19 a eu lieu ce 16 février, 71% des Français souhaiteraient un arrêt anticipé du pass vaccinal, selon un sondage Ifop pour le JDD. Alors que le pass vaccinal est théoriquement valable jusqu’au 31 juillet 2022, 7 Français sur 10 souhaiteraient qu’il soit supprimé avant cette date. Parmi les personnes sondées, 41% y sont d’ailleurs «tout à fait» favorables.

Les Français âgés de moins de 35 ans, principalement touchés par les différentes restrictions, sont les plus ouverts à un arrêt du pass vaccinal (75%).

S’ils sont également en accord avec la question posée, les 65 ans et plus sont moins nombreux à vouloir la suppression anticipée du dispositif (67%).

Certains secteurs, très confrontés à ce pass vaccinal verraient d’un bon œil son arrêt anticipé. C’est le cas des commerçants et des artisans (78%).

Souvent cités lors de cette cinquième vague de Covid-19, les professeurs sont également en accord avec son arrêt (78%). Les enseignants avaient d’ailleurs pointé du doigt les changements de protocoles dans les établissements. Des modifications incomprises qui avaient mené à plusieurs mouvements sociaux.  

Dans la sphère politique, Les sympathisants de Reconquête, le parti lancé par Eric Zemmour, sont les plus en faveur de cette levée (87%). Ils sont suivis par les proches de la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon (81%).

En effet, depuis l’instauration du pass sanitaire, devenu par la suite vaccinal, les deux camps, pourtant totalement opposés sur de nombreux sujets, ont dénoncé cette stratégie gouvernementale, estimant qu’elle privait les Français de leur liberté.

A noter que la majorité présidentielle est la moins à même d’imaginer une levée anticipée du pass vaccinal. Seulement 65% des sympathisants de La République en marche y sont favorables.

Ailleurs sur le web

Vos réactions