29/01 10:46

L'attachée de presse du sosie de Jean-Michel Blanquer qui provoque l'hilarité dans les manifestations révèle dans TPMP avoir été virée à cause de sa participation à l'émission - Regardez

Mercredi 19 janvier 2022, un sosie de Jean-Michel Blanquer faisait sa première apparition dans une manifestation devant le ministère de l'Éducation nationale. Invitée sur le plateau de Touche pas à mon poste, Pauline Rapilly Ferniot, qui a eu l'idée de parodier le ministre de l'Éducation nationale en organisant un happening, a expliqué : "Le lundi soir, je me dis : 'C'est pas possible de se foutre de la gueule des profs à ce point-là. Mais venez, on va tous en maillot de bain danser devant le ministère, puis on dit qu'on fait une réunion de travail.'

C'est comme cela que le sosie du Ministre a été recruté.  Cet homme s'appelle en réalité Nour Durand-Raucher. Et ne vivait pas forcément très bien jusque-là sa ressemblance avec Jean-Michel Blanquer. 

"Dès le premier mois où il est devenu ministre, mes potes m’ont chambré. Je me suis mis à porter une casquette systématiquement. Et j’avais laissé pousser ma barbe", raconte-t-il au Parisien. Sur ce dernier point, il n'a pas eu de chance car "Jean-Michel Blanquer a fait pareil !". Lorsque l'idée d'une manifestation devant le ministère lui est parvenue, Nour s'est rapidement engagé.  Il s'est même préparé spécialement pour l'occasion. "Pour copier sa gestuelle, j’ai regardé pendant trois quarts d’heure ses derniers entretiens. Il est très engoncé dans son corps."

Pauline Rapilly Ferniot était hier soir sur le plateau de Touche pas à mon poste pour raconter ses mésaventures car devenue l'attachée de presse du sosie de Jean-Michel Blanquer, Pauline Rapilly Ferniot a déclaré avoir été virée en raison de son action et de sa présence dans TPMP :

"J'ai été virée juste avant de venir dans TPMP ce soir ! En fait, la première action a très bien marché. Vous nous aviez déjà invités et on a dit non. Sauf que moi, entre temps, j'ai dit à ma boss : "Je vais peut-être devoir partir plus tôt, demain parce qu'il y a TPMP à 19 heures et là, elle a dit : 'Oula, ça va être compliqué.' Et elle m'a appelé avant que je vienne ce soir et m'a dit : 'Je pense que ça va s'arrêter là.'"

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de francaz33
30/janvier/2022 - 02h03

manque total de respect envers un ministre son licenciement etait a prevoir  elle est folle en plus elle aura du mal a retrouver du bouleau

Portrait de moimmeme
29/janvier/2022 - 11h09

Viré d'où ? Elle faisait quoi ?

Bien écrit cet article !