28/01 10:46

Coronavirus - Le président Emmanuel Macron annonce que les territoires ultramarins recevront en priorité le vaccin Novavax, sans ARN messager

Le président Emmanuel Macron a annoncé jeudi que les territoires ultramarins recevront en priorité le vaccin Novavax, sans ARN messager, qui peut être une réponse à la résistance à la vaccination qui touche certains départements, a indiqué l’Elysée. Emmanuel Macron a souhaité s’entretenir jeudi après-midi en visio-conférence avec des élus des départements et collectivités d’outre-mer, actuellement en état d’urgence sanitaire, en présence des ministres des Outre-mer, Sébastien Lecornu, et de la Santé Olivier Véran.

Aujourd’hui, sept départements et collectivités d’outre-mer sont placés en état d’urgence sanitaire : la Réunion, la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane, Mayotte, Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

« Le président a voulu assurer aux élus que les territoires ultramarins seront priorisés pour les livraisons du Novavax qui est un vaccin sans ARN messager et qui peut apporter des réponses dans des départements où la vaccination a pu progresser plus lentement qu’ailleurs », a assuré l’Elysée. « Le président a pu préciser les choses sur le pass vaccinal », a ajouté l’Elysée.

« Si la Réunion et Mayotte sont entrés dans le schéma du pass-vaccinal dès le 24 janvier à l’image de l’Hexagone, aux Antilles et en Guyane une concertation a lieu. C’est notre approche pragmatique de différenciation d’adaptation qui est là mise en oeuvre et les préfets dans les prochains jours, à l’issue des concertations qui sont menées, indiqueront le calendrier dans lequel le pass vaccinal va être appliqué dans ces départements et collectivités », selon l’Elysée.

Des renforts nationaux sont d’ores et déjà présents outre-mer, avec 90 personnels sanitaires en Martinique, huit à la Réunion, six à Saint Martin et 50 à Mayotte. Le président a également « garanti aux élus que l’évolution de la situation pouvait conduire à de nouveaux renforts », selon la même source. L’Elysée indique que « les évacuations sanitaires sont maintenues là aussi et une "evasan" est en préparation depuis la Martinique vers des hôpitaux de la Nouvelle-Aquitaine ».

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Mike allewood
29/janvier/2022 - 12h28

Bonjour, peut être devrait on avoir moins de certitudes, on ne doit pas dresser les vax contre les non-vax, on est dans la même galère, j’ai 70 ans, tous mes vaccins a jour, sauf COvid! sportif, pas fumeur, peu d’ alcool, comme les parents travaillent,  j’ai la garde de mes deux petits enfants , refusés à l’école ou crèche pour 38 de fièvre, les mercredis après midi,et cela depuis deux ans, qu’ils soient enrhumés ou plus ( comme beaucoup d’enfants de trois et cinq ans), je j’ai jamais crains, au contraire, c’est un plaisir immense. Personne ne m’empêchera, ni Delta, ni Omicron. Pensez aux malheureux dans les Ehpad, mort dans la solitude, horrible!

j’ajoute que le lirai un peu la littérature sur ce nouveau vaccin, et pourquoi pas l’accepter, si vraiment il est utile …. Et disponible?!

 

 

Portrait de Greenday2013
28/janvier/2022 - 15h10
L'ÉCUME DES CH0SES a écrit :

avec cette pandémie il y en qui se font des nouilles encore ....

Mais tout le monde ne va pas saisir ....

Vous voulez que les labos travaillent bénévolement ?

Vous croyez que la recherche est gratuite ?

Portrait de PhilRAI
28/janvier/2022 - 12h48
Kevin 29 a écrit :

Quand on voit les rapports d'autorisation de mise sur le marché qui font des centaines de pages, voir qui dépassent le millier et là on a le Professeur PhilRai du facebook medical institute qui nous torche ça en deux lignes sur le blog de morandini, c'est vraiment de l’efficacité, bravo professeur Phil.

Et parce que des gens vous disent qu'il y a des milliers de pages, en provenance des vendeurs de médicaments, que d'ailleurs personne ne peut vraiment voir (aux US la justice peine à les avoir au compte goutte), vous les croyez ! Mais vous pouvez trouver aussi des milliers de pages sur la protéine spike et son effet dans notre organisme, de sources très diverses.

Portrait de Enzo Ricotta
28/janvier/2022 - 12h41

Mais le GRAPHENE est toujours làsmiley

Portrait de Kevin 29
28/janvier/2022 - 11h45
PhilRAI a écrit :

Une petite avancée, pas d'ARN ni d'ADN mais directement la protéine Spike (quel variant d'ailleurs ?), le poison qui déclenche les effets secondaires graves. Donc rejet.

Quand on voit les rapports d'autorisation de mise sur le marché qui font des centaines de pages, voir qui dépassent le millier et là on a le Professeur PhilRai du facebook medical institute qui nous torche ça en deux lignes sur le blog de morandini, c'est vraiment de l’efficacité, bravo professeur Phil.

Portrait de PhilRAI
28/janvier/2022 - 10h50

Une petite avancée, pas d'ARN ni d'ADN mais directement la protéine Spike (quel variant d'ailleurs ?), le poison qui déclenche les effets secondaires graves. Donc rejet.