27/01 18:02

Etats-Unis: Une mère de famille du Connecticut porte plainte contre Instagram et Snapchat, qu’elle accuse d’avoir provoqué le suicide de sa fille de 11 ans

Une mère de famille du Connecticut (Etats-Unis) a porté plainte contre Instagram et Snapchat, qu’elle accuse d’avoir provoqué le suicide de sa fille de 11 ans. Dans sa plainte, Tammy Rodriguez a expliqué que sa fille, Selena, était devenue accro aux réseaux sociaux, au point de se donner la mort en juillet 2021.

La jeune pré-adolescente aurait «lutté contre les effets néfastes des médias sociaux», a estimé sa mère.

 Lors du procès, qui s’est déroulé le 21 janvier dernier, Snapchat et Instagram ont été accusés par Tammy Rodriguez de partager des «produits de médias sociaux dangereux et défectueux», a relaté CBS News.

Elle a également confié avoir tenté de sauver sa fille en l’accompagnant dans son addiction. A la suite d’une thérapie, le médecin en charge de traiter Selena avait déclaré «n’avoir jamais vu de patient aussi sévèrement accro aux réseaux sociaux».

Les symptômes se seraient aggravés avec la pandémie de coronavirus. La jeune fille aurait perdu le sommeil, commencé à se mutiler et a même déclenché un trouble de l’alimentation.

Accusée d’encourager délibérément «des comportements extrêmes et addictifs chez ses utilisateurs», l’application Snapchat s’est dite «dévastée d’apprendre le décès de Selena».  

De son côté, Meta (anciennement Facebook), maison mère d’Instagram, n’a pas répondu à une demande de commentaire.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de stbx00
27/janvier/2022 - 19h12
th93100 a écrit :

Pauvre gamine ! Si elle avait eu une mère, Snapchat et Instagram n’auraient été qu'un loisir ! Etre accro à ce point à 11 ans, c'est que sa marâtre l'a laissée y aller bien plus tot....  Une assoc d'enfants maltraités qui se porterait "partie civile" ?

Tout à fait d'autant que pour utiliser Snapchat et Instagram il faut normalement avoir au moins 13 ans... 

Portrait de soly
27/janvier/2022 - 18h46

En tant que mère, c'est elle qui est totalement responsable de l'addiction de sa fille. A 11 ans, elle n'avait rien à faire sur les réseaux sociaux.