21/01 06:52

Le calendrier précis et détaillé de levée progressive des restrictions : Voici les annonces faites hier soir par Jean Castex qui entreront en vigueur les 2 et 16 février prochain - Vidéo

Le gouvernement a annoncé hier soir la levée, courant février, de la plupart des restrictions prises pour freiner l'épidémie: fin du port du masque en extérieur et du télétravail obligatoire, réouverture des discothèques et retour des concerts debout. "Nous pourrons courant février lever la plupart des restrictions prises pour freiner l'épidémie à la faveur du nouveau pass vaccinal qui entrera en vigueur lundi prochain", a annoncé le Premier ministre, Jean Castex, lors d'une conférence de presse à Matignon.

A partir du 2 février, le port du masque ne sera plus obligatoire en extérieur, les jauges dans les lieux recevant du public abandonnées et le télétravail "ne sera plus obligatoire", mais recommandé, a détaillé le chef du gouvernement.

Deux semaines plus tard, se sont les discothèques, fermées depuis le 10 décembre, qui pourront rouvrir et les concerts debout seront à nouveau autorisés.

La consommation au comptoir sera également possible dans les bars. Tout comme la consommation dans les stades, les cinémas et les transports.

Le Royaume-Uni, frappé par la vague Omicron quinze jours avant la France, vient tout juste d'annoncer la levée de l'essentiel de ses restrictions, promettant même la fin de l'isolement pour les contaminés.

Le gouvernement a également annoncé que le pass vaccinal, succédant au pass sanitaire pour les personnes d'au moins 16 ans, entrera en vigueur à partir de lundi "sous réserve de la décision du Conseil constitutionnel" vendredi. Ce pass servira à accéder aux activités de loisirs, aux restaurants et débits de boisson, aux foires, séminaires et salons professionnels et aux transports publics interrégionaux.

Côté écoles, Jean Castex "envisage" un allègement du protocole sanitaire pour les établissements scolaires au retour des vacances de février, soit pas avant le 7 mars, date où tous les enfants (des trois zones) seront rentrés de vacances.

Les adolescents entre 12 et 17 ans pourront par ailleurs avoir un rappel de leur vaccination, "sans obligation", dès lundi.

L'exécutif fait face à une situation paradoxale: si le nombre de cas positifs continue à augmenter - et à battre des records à plus de 300.000 contaminations quotidiennes sur la moyenne des sept derniers jours -, la pression sur les services de réanimation tend à décroître.

Les services de soins critiques, qui hébergent les cas les plus graves, accueillaient au total jeudi 3.842 patients du Covid. Ce chiffre décline depuis plusieurs jours même si, plus généralement, les hospitalisations continuent à augmenter. Cette situation s'explique par les caractéristiques du variant Omicron, qui est certes beaucoup plus contagieux que ses prédécesseurs mais donne aussi moins de formes sévères de la maladie. Cela se traduit par des passages moins longs à l'hôpital et des admissions moins fréquentes en réanimation.

La population continue également à se tester massivement, même si les chiffres diminuent un peu. Plus de 11 millions de tests de dépistage du Covid-19 ont été réalisés la semaine dernière, un peu moins que le record enregistré après la rentrée scolaire de janvier et en recul pour la première fois depuis la Toussaint.

"On va entrer dans une période contrastée", a résumé jeudi, dans un avis paru avant les annonces du gouvernement, le Conseil scientifique, qui conseille l'exécutif dans la gestion de la crise. Se disant porteur d'un "double message d'espoir et de prudence", il estime que les hôpitaux devraient être en mesure de supporter la vague mais seulement à condition que les Français restent vigilants en matière de gestes barrières.

Le Conseil scientifique répète qu'il est favorable au pass vaccinal, le jugeant "justifié" pour pousser à la vaccination les Français à risque qui n'ont pas encore sauté le pas.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Aroun89
21/janvier/2022 - 21h45 - depuis l'application mobile

Sava être un sacré bordel

Portrait de soly
21/janvier/2022 - 12h58
avalonze22 a écrit :

faut pousser au maximum pour les boomer qui ne regardent que BFM et qui ont peur d'attraper un rhume , ce sont les boomers avec du fric qui votent Macron

dernière estimation il y a eu en une journée 800 000 contamination (en comptant ceux qui ne se testent pas et les asymptomatiques . 

et y a toujours des blaireaux ici qui pensent que le masque fonctionne .

ici même il y a 1 an 1/2   j'ai poster une étude de Corée du sud qui expliquaient que le masque chirurgical avait une efficacité proche du 0 absolue   , j'ai expliquer que la ou bosse ma femme (hôpital)  ils se font infecter sans aucun probleme avec du FFP2 

Macron est un menteur , manipulateur cynique 

Concernant les boomers, ce sont de très gros égoïstes qui trouvent parfaitement normal que les plus jeunes se sacrifient pour eux.

Concernant le gouvernement, il va essayer de faire durer la comédie le plus longtemps possible. En effet, c'est tellement bon d'avoir le pouvoir d'un dictateur. De pouvoir désactiver à distance chaque français.  De voir les moutons bêler à leurs pieds... Bref, la vie rêvée d'un dictateur...

Portrait de Kraepelin
21/janvier/2022 - 11h21
gillesdelors7571 a écrit :

au usa mexique bresil  on a commence la prescription pour les personnes a risque de covid grave pas pour tout le monde bien sur les effets secondaires  antidepresseur sont limites ce ne sont pas  des neuroleptiques 

Il est écrit également, qu'il s'agit surtout de personnes à risque ne pouvant être vaccinées. 

 

Portrait de Kraepelin
21/janvier/2022 - 10h06
gillesdelors7571 a écrit :

la nullite c'est raoult car la molecule pas cher  pour proteger d'un covid  grave  a ete  trouve c'est le prozac   ou equivalent  cout tres tres faible   etude  serieuse en double aveugle  

Mais donner des anti-dépresseurs à des personnes qui n'ont pas de trouble psycho-dépressif n'est pas conseillé. C'est une thérapie lourde avec des effets secondaires importants. On ne peut mettre un pays entier sous prozac ! Surtout que le sevrage est compliqué.

 

Portrait de Calla
21/janvier/2022 - 07h37

Discours trop long du Premier Ministre  .... On finit par zapper