13/01 19:10

Agressions sexuelles : Le prince Andrew a renoncé à ses titres militaires et parrainages d'associations, annonce ce soir le palais de Buckingham

Le prince Andrew a renoncé à ses titres militaires et parrainages d'associations, a annoncé ce soir le palais de Buckingham, au lendemain du refus de la justice américaine de classer la plainte au civil qui accuse le prince d'agressions sexuelles. «Avec l'accord et l'approbation de la reine, les affiliations militaires et parrainages royaux du duc d'York ont été rendus à la reine. Le Duc d'York continuera à ne pas assumer de fonctions publiques et se défend dans cette affaire comme citoyen privé», a indiqué le palais dans un communiqué.

Le prince Andrew, deuxième fils de la reine Elizabeth II, affronte la perspective d’un procès au civil aux Etats-Unis. Le juge new-yorkais Lewis Kaplan a tranché, mercredi 12 janvier, en faveur des arguments de la plaignante, Virginia Giuffre, qui accuse le duc d’York, 61 ans, de l’avoir abusée sexuellement à trois reprises en 2001, alors qu’elle était encore mineure (17 ans).

Cette décision abîme un peu plus la réputation du prince et constitue un coup dur pour la famille royale britannique, qui aurait préféré consacrer l’année 2022 à la célébration du jubilé de platine de la souveraine (70 ans de règne), plutôt qu’à un grand déballage judiciaire à la résonance médiatique mondiale.

Virginia Giuffre (née Roberts) assure avoir été forcée à des relations sexuelles avec le prince à Londres, à New York et dans les Caraïbes par le criminel sexuel américain Jeffrey Epstein (un ami du prince, qui s’est suicidé en prison en 2019) et son associée Ghislaine Maxwell, reconnue coupable fin 2021 de trafic sexuel d’adolescentes.

Le duc d’York a toujours nié ces allégations. Ces derniers mois, ses avocats ont essayé d’empêcher un procès, leur ultime tentative étant l’évocation d’une clause, dans un accord à l’amiable signé en 2009 entre M. Epstein et Virginia Roberts, qui, à les en croire, empêchait cette dernière de poursuivre d’autres personnes que le financier américain pour agression sexuelle. Le juge Kaplan n’a pas retenu leurs arguments. Sa décision est susceptible d’appel.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de COLIN33
14/janvier/2022 - 15h01 - depuis l'application mobile

La "victime" ne semble pas contrainte sur les photos diffusées dans la presse, encore une qui se voyait princesse! faute de ne pas avoir réussi son coup elle pompe de l'argent !! et détruit la vie d'une famille.....ce n'est pas une vraie Victime.

Portrait de Lilou.St.Bo
14/janvier/2022 - 11h02

Je ne soutiens pas le Duc mais que faisait cette mineure dans les différentes demeures "à sauteries" d'Epstein ??? 

Portrait de COLIN33
13/janvier/2022 - 20h51 - depuis l'application mobile

Quelle déchéance.......