07:23

Incroyable révélation dans l'affaire Jubillar : La procureur a-t-il menti ? La couette de Delphine n'était pas dans la machine à laver contrairement à ce qu'il avait annoncé en conférence de presse le 18 juin 2021 - Vidéo

Le 18 juin dernier, le procureur de la République de Toulouse expliquait en conférence de presse que les gendarmes étaient arrivés au domicile des Jubillar le 16 décembre, soir de la disparition, et avaient découvert une machine en train de tourner dans laquelle se trouvait la couette de Delphine avait relaté l’ancien procureur de Toulouse, le 18 juin 2021:

"Quand ils arrivent sur place à 4h50 les gendarmes trouvent Cédric Jubillar occupé à déclencher une machine à laver dans laquelle se trouve la couette du lit sur lequel elle dormait, ça se passe dans un contexte incongru et ça se situe dans une habitation ou l'etat d'entretien est négligé. On ne voit pas l'intérêt". 

Mais rebondissement hier car on apprend que la couette n'a en réalité jamais été dans la machine à laver. BFM précise en effet que des photos prises le 16 décembre montrent que la couette était bien dans le salon, et non dans la machine à laver, quand les gendarmes sont arrivés.

"Le procureur a menti", ont affirmé les avocats de Cédric Jubillar qui défendront, mardi 11 janvier leur client en vue d’une remise en liberté. "Les gendarmes ont indiqué que Cédric Jubillar était en train de mettre du linge dans le lave-linge qui ne tournait pas et ils n'ont jamais parlé de couette".

D'ailleurs selon des informations qu'avait révélé de La Dépêche du Midi en octobre, les expertises réalisées sur l'eau de la machine à laver du couple Jubillar dont on pensait alors qu'elle avait contenu la fameuse couette n'avaient d'ailleurs révélé aucune trace de sang ni d'urine. 

Le 11 janvier, les avocats de Cédric Jubillar, Mes Martin, Franck et Alary vont plaider une nouvelle fois la remise en liberté de leur client devant la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Toulouse.

L'un des avocats de Cédric Jubillar, précise les choses dans Le Figaro, ce matin : "Pour la couette, je vous le dis, c'est faux, elle n'était pas en train d'être lavée ce soir-là. En réalité, ce qui reste dans ce dossier sont des indices de contexte et de circonstances. Ils étaient en instance de divorce, le divorce n'était pas très bien accepté par Cédric, ce qui n’est pas tout à fait vrai, mais tout cela devient des indices graves et concordants. Mais des éléments matériels, il n’y en a absolument pas."

Mais, un autre élément semble également à l'encontre des propos du procureur de l'époque, cela concerne le podomètre de son téléphone. Selon le procureur de la République de Toulouse, il indiquait que le mari n'avait fait que 40 pas pour rechercher sa femme disparue, ce qui lui semblait suspect.

Or, la Dépêche du Midi avait révélé en décembre que 255 pas ont été effectués entre 4h du matin lorsqu'il appelle les gendarmes et 5h du matin lorsque les gendarmes arrivent sur place. Un chiffre qui équivaut à 200 mètres environ.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Greenday2013
7/janvier/2022 - 14h00
gillesdelors7571 a écrit :

le procureur  ne fait pas l'instruction  et ne s'occupe pas non plus du maintien en detention provisoire donc  je vois pas ou on veut en venir     encore des avocats  qui n'ont   rien de nouveau et noit le poisson

Le procureur pilote l'enquête de police. Vous ne voyez donc pas le rapport ?

Portrait de gillesdelors7571
7/janvier/2022 - 13h53

le procureur  ne fait pas l'instruction  et ne s'occupe pas non plus du maintien en detention provisoire donc  je vois pas ou on veut en venir     encore des avocats  qui n'ont   rien de nouveau et noit le poisson

Portrait de serguei
7/janvier/2022 - 13h40
nebuleuse75 a écrit :

Pour valider ce crime parfait maintenant il faut libérer son auteur ...!!!

Ah bon : et alors ?...

Portrait de serguei
7/janvier/2022 - 13h39
seb2746 a écrit :

40 ou 255 pas, ça fait pas lourd pour un homme normal. De plus, ça pourrait l'accuser encore + un telle information car on pourrait e sire qu'il a déplacé le corps justement dans un rayon + large "par exemple"...

un rayon de 100/150 mètres ?...

Portrait de serguei
7/janvier/2022 - 13h38
Karim el_Karim a écrit :

si je devais chercher ma femme, ca serait plus que 250 pas en une heure que je ferais

Ah bon: et vous feriez quoi à 5 heures du matin ?... Un p'tit jogging autour de la maison ou un p'tit rodéo en voiture dans le village ?...

Portrait de serguei
7/janvier/2022 - 13h36
seb2746 a écrit :

40 ou 255 pas, ça fait pas lourd pour un homme normal. De plus, ça pourrait l'accuser encore + un telle information car on pourrait e sire qu'il a déplacé le corps justement dans un rayon + large "par exemple"...

255 pas, ça ferait 125 en aller/retour, soit environ 100/150 mètres de l'habitation: c'est ça votre rayon ?... et ce rayon, après toutes les recherches/analyses faites n'aurait pas été suffisamment exploité pour retrouver un cadavre ?...

Portrait de Cubalibre21
7/janvier/2022 - 11h54
Tang a écrit :

Oui, gros scoop, dans un prochain article, on apprendra que ce n'était donc pas la couette, mais la housse de couette qui était dans la machine !

smiley

Portrait de Karim el_Karim
7/janvier/2022 - 11h53

si je devais chercher ma femme, ca serait plus que 250 pas en une heure que je ferais

Portrait de L Écume Des Choses .
7/janvier/2022 - 11h39
Antivirus2 a écrit :

Pourquoi le titre est-il "LA procureur a menti" alors que dans l'explication c'est devenu "'LE'" procureur ?? Ça devient pénible, il n'y a personne pour relire avant publication ici ?

bienvenue sur JMM

Portrait de seb2746
7/janvier/2022 - 10h57

40 ou 255 pas, ça fait pas lourd pour un homme normal. De plus, ça pourrait l'accuser encore + un telle information car on pourrait e sire qu'il a déplacé le corps justement dans un rayon + large "par exemple"...

Portrait de Tang
7/janvier/2022 - 10h43

Oui, gros scoop, dans un prochain article, on apprendra que ce n'était donc pas la couette, mais la housse de couette qui était dans la machine !

Portrait de Antivirus2
7/janvier/2022 - 09h24

Pourquoi le titre est-il "LA procureur a menti" alors que dans l'explication c'est devenu "'LE'" procureur ?? Ça devient pénible, il n'y a personne pour relire avant publication ici ?

Portrait de KERCLAUDE
7/janvier/2022 - 09h22

Laissons la justice faire son travail même si c'est long , le Procureur de la République ne fait que répéter des propos ou des faits portés à sa connaissance par les enquêteurs à moins qu'il ne se soit déplacé sur les lieux pour procéder aux constatations ce qui est peu fréquent. 

Portrait de nebuleuse75
7/janvier/2022 - 09h18 - depuis l'application mobile

Pour valider ce crime parfait maintenant il faut libérer son auteur ...!!!

Portrait de gillesdelors7571
7/janvier/2022 - 09h10

ce n'est pas le procureur qui instruit le dossier    mais le juge d'instruction doncce n'est pas  si important que ça

Portrait de gillesdelors7571
7/janvier/2022 - 09h08
vraimentcompliqué2 a écrit :

Une  nouvelle affaire Seznec ? Une nouvelle affaire Omar Raddad ? Une nouvelle affaire Outreau ? Personne ne détient les clés de cette affaire : Soit le gars est un sacré falsificateur soit il est innocent. Mais s'il est avéré que le Procucureur a fait une, voire plusieurs, fausse(s) déclaration(s) tout le dossier devra repartir de zéro et, en attendant des éléments et des preuves, sa présomption d'innoncence devra déclencher sa sortie de prison.

vous racontez  n'importe quoi c'est le procureur  ce dernier ne rend aucun  jugement  et il n'instruit pas non plus l'affaire qui est entre les mains juge instruction  chambre de l'instruction en cas appel 

Portrait de vraimentcompliqué2
7/janvier/2022 - 08h38

Une  nouvelle affaire Seznec ? Une nouvelle affaire Omar Raddad ? Une nouvelle affaire Outreau ? Personne ne détient les clés de cette affaire : Soit le gars est un sacré falsificateur soit il est innocent. Mais s'il est avéré que le Procucureur a fait une, voire plusieurs, fausse(s) déclaration(s) tout le dossier devra repartir de zéro et, en attendant des éléments et des preuves, sa présomption d'innoncence devra déclencher sa sortie de prison.

Portrait de Kuka
7/janvier/2022 - 08h30

Au juge de faire la part des choses.

Portrait de DUSCO
7/janvier/2022 - 08h29

s'il est avéré que le procureur a fait une fausse déclaration avec toutes les conséquences que cela a produit dans cette affaire, cela devrait être considéré comme une faute professionnelle grave et il devrait être sanctionné.

Portrait de nina83
7/janvier/2022 - 08h18

Arf ! 250 pas c'est tellement mieux !!

Portrait de Calla
7/janvier/2022 - 08h04

ça tourne au ridicule .... minable 

Portrait de Cubalibre21
7/janvier/2022 - 07h42
Kuka a écrit :

On a déjà connu ça avec d'autres affaires.

Exact! çà me rappelle une certaine affaire qui dure depuis 37 ans maintenant!

Portrait de Kuka
7/janvier/2022 - 07h41

On a déjà connu ça avec d'autres affaires.

Portrait de Cubalibre21
7/janvier/2022 - 07h40

Il faut bien que les avocat de cédric jubillar défendent leur client qui a du leur dire certainement ce fait! Il n'y a rien d'incroyable! c'est logique!