06/01 09:40

Menaces de décapitation contre la journaliste de CNews Christine Kelly: La justice annonce l'ouverture d'une enquête pour "menaces de mort" et "harcèlement téléphonique"

Comme l'avait expliqué Christine Kelly dans "Morandini Live" en direct sur CNews en décembre dernier, elle avait déposé plainte contre X pour "menaces de mort" et "harcèlement téléphonique", ajoutant vivre désormais sous protection. Selon le Parisien, une enquête préliminaire a été ouverte le 20 décembre dernier. Le parquet de Paris a confié les investigations à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de la police judiciaire parisienne.

Rappelons que la journaliste et présentatrice de CNews avait notamment reçu un mail dans lequel l’auteur avait appelé à ce qu'elle soit "conduite manu militari à l’échafaud médiatique". Et d'écrire: "Le couperet tombera immanquablement sur votre tête bien faite » ou « votre tête tombera comme une ardoise un soir d’orage", comme le rappellent nos confrères.

Et d'indiquer que Christine Kelly avait également reçu des sms sur son téléphoner portable "dans le seul objectif de l’intimider et de la déstabiliser", comme cela est indiqué dans sa plainte. "Très affecté psychologiquement", un médecin généraliste parisien avait prescrit à la journaliste dix jours d’incapacité totale de travail (ITT).

"Je remercie la procureure de la République de Paris, Laure Beccuau, d’avoir rapidement ouvert une enquête préliminaire, qui va permettre de protéger ma cliente de toute volonté de nuire à son encontre, de la part de cet agresseur, ou d’autres qui souhaiteraient lui porter atteinte", indique au Parisien l’avocat de Christine Kelly, Me Arash Derambarsh. Et de conclure: "Nous ne laisserons rien passer"

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Cortex
6/janvier/2022 - 18h31

On peut aimer ou ne pas aimer le personnage (professionnel) mais les menaces de mort sont juste inadmissibles. Il faut bien entendu soutenir le personnage (réel) !

 

Portrait de Fpt01
6/janvier/2022 - 11h28 - depuis l'application mobile

Tout mon soutien à Mme Kelly