03/01 15:25

Coronavirus - Le ministre de la Santé Olivier Véran défend le projet de loi du pass vaccinal devant les députés: "Le raz-de-marée est déjà bien là et il est vertigineux"

15h25: Olivier Véran a défendu lundi devant l'Assemblée nationale le projet de loi créant le pass vaccinal, combattu par une partie de l'opposition que le ministre de la Santé a accusée d'être gagnée par "l'égoïsme" ou le "repli sur soi". Face au "raz-de-marée" du variant Omicron du Covid-19, "vertigieux", il s'agit de transformer le pass sanitaire en pass vaccinal pour accéder aux activités de loisirs, aux restaurants et bars, aux foires ou aux transports publics interrégionaux, a-t-il rappelé, au coup d'envoi des débats en première lecture.
"Nous avons un vaccin" et d'ici mardi, les Français seront "53 millions à avoir reçu une première injection", a souligné le ministre, pour qui cela montre que "la société française n'est pas divisée". Pour lui, c'est un texte de "sang froid et de responsabilité".
"Il y a les éloignés" du vaccin et "les indifférents": "nous arriverons à les convaincre", d'après lui. "Et puis il y a ceux pour lesquels aucun registre rationnel ne peut être mobilisé", "leur combat est minuscule". "Derrière un discours sur la prétendue liberté se cachent trop souvent un égoïsme ou un repli sur soi", a critiqué M. Véran, alors que RN d'un côté, LFI et communistes de l'autre s'opposent au pass vaccinal.
15h05: Le ministre de la Santé Olivier Véran défend cet après-midi le projet de loi du pass vaccinal devant les députés à l’Assemblée nationale.

"Le raz-de-marée est déjà bien là et il est vertigineux (...) Le choix de la responsabilité, c’est toujours le bon choix". "Chaque seconde, plus de deux Français sont contaminés par le virus". "Demain, 53 millions de Français auront eu au moins une injection de vaccin"

"Aucun projet de loi ne fera entendre raison à celles et ceux pour qui le combat anti-vaccinal d'acquérir consistance et reconnaissance, de se dire héroïque ou résistant à peu de frais". "Ne perdons pas de vue que l'objectif de ce texte de loi n'est pas de contraindre les libertés individuelles des Français, l'objectif de ce projet de loi, c'est de sauver des vies"

13h55; Richard Gasquet a annoncé lundi sur les réseaux sociaux avoir été placé à l'isolement après un test positif au covid en Australie où il devait jouer le tournoi de Melbourne avant l'Open d'Australie (17-30 janvier). "J'ai été malheureusement testé positif au covid ce matin en Australie, pas de symptômes", écrit le Français de 35 ans, 87e au classement ATP, sur Twitter. "On suit le protocole et c'est parti pour une semaine d'isolement", ajoute-t-il en rappelant qu'il subissait pour la troisième fois en deux ans cette règle de l'isolement, après avoir été cas contact à l'US Open 2020 et "un premier covid positif en avril dernier". "Ca commence à faire beaucoup, non?!?!", lance-t-il aussi en direction de l'ATP et des contraintes sanitaires, avant de conclure sur une note d'humour dans un post scriptum : "Y a quoi sur Netflix ?" Il devait affronter le Bélarusse Ilya Ivashka (48e) au premier tour de l'ATP 250 de Melbourne. Compte tenu des délais, sa participation à la première levée du Grand Chelem 2022 n'est pas remise en cause par ce test positif au covid.

13h53: La ministre déléguée chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes Elisabeth Moreno a annoncé lundi être testée positive au Covid-19 et poursuivre ses fonctions à distance. "Cas contact, j'ai réalisé ce matin un test et je viens d'apprendre que je suis positive à la Covid-19. Conformément aux règles en vigueur édictées par le gouvernement, je m'isole dès à présent et continue d'assurer mes fonctions à distance", a-t-elle écrit sur Twitter.

Ayant fait un test au retour de ses vacances parce qu'elle était cas contact, mais sans symptômes, elle maintient ses engagements en distanciel et ses rencontres prévues auront lieu en visioconférence, a indiqué son entourage. En moyenne sur les sept derniers jours, plus de 160 000 personnes ont été contaminées, avec des pics quotidiens parfois au-delà des 200.000, selon Santé publique France.

12h43: La candidate à la présidentielle Marine Le Pen décale son grand meeting de Reims, prévu le 16 janvier, au 5 février en raison de la situation sanitaire, annonce un communiqué. "A cause de la situation sanitaire et du pic épidémique prévu autour du 15 janvier, le Bureau de campagne de la candidate Marine Le Pen a décidé de décaler le grand meeting de Reims au 5 février 2022", précise le texte.

Et d'ajouter : "Le 15 janvier, date initiale du lancement de la dernière ligne droite de la campagne à la Présidence de la République, Marine Le Pen fera une déclaration solennelle dans un lieu symbolique et lancera l'opération 5000 marchés" au cours de laquelle la candidate, ses porte-paroles et ses militants sillonneront la France à la rencontre des Français".

11h23: Alors que de nouvelles règles pour tenter de juguler l'épidémie entrent en vigueur lundi, le Premier ministre Jean Castex réunira à 16H00 dix de ses ministres pour "faire le point sur l'impact" du variant et "la continuité des services publics essentiels", avait annoncé Matignon dimanche à l'AFP.

11h13: Le point sur la situation ce matin

Les élèves français reprennent lundi le chemin de l’école pour une rentrée marquée par les défis posés par le variant Omicron, entre risques de contaminations au Covid, fermetures de classes et potentielle explosion du nombre d’enseignants absents. Dans le même temps, les parlementaires commencent l’examen du projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal dont l’adoption ne fait aucun doute, malgré l’hostilité de plusieurs partis.

La France a dépassé à plusieurs reprises ces derniers jours la barre des 200.000 nouveaux cas quotidiens, malgré un taux de vaccination de quelque 90% de la population de plus de 12 ans. Pour faire face à cette poussée liée au variant Omicron, le gouvernement veut encore accentuer la pression sur les près de cinq millions de Français non vaccinés: faute de pouvoir justifier d’un statut vaccinal, ils n’auront plus accès aux activités de loisirs, aux restaurants et bars, aux foires ou aux transports publics interrégionaux.

Le texte, qui doit entrer en vigueur le 15 janvier, « fait le choix de la science » et « de la responsabilité », a insisté le ministre français de la Santé Olivier Véran. Pour disposer d’un schéma vaccinal complet, il faudra, à partir du 15 février, effectuer sa dose de rappel quatre mois - et non plus sept - après sa deuxième dose. Une infection équivaut à une injection.

Dans l’opposition, le groupe socialiste dit voter « par principe » pour le pass vaccinal, comme la majorité des députés LR (droite).

Les insoumis (gauche radicale), qui dénoncent une « mesure brutalisante », les communistes et l’extrême droite de Marine Le Pen voteront contre. Ces votes seront insuffisants pour faire capoter le texte. Mais les tensions autour de la future loi restent vives; plusieurs élus ont fait état de menaces à leur encontre s’ils votaient pour.

Le texte prévoit un durcissement des sanctions. La détention d’un faux pass sera par exemple passible de cinq ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende. Du côté de l’école, il n’y a plus de fermeture de classe dès que l’on atteint trois cas de Covid. Mais le ministre de l’Education nationale a décidé le renforcement de la politique de « contact tracing »: les élèves seront soumis à trois tests en quatre jours s’il y a un positif dans la classe. Le retour à l’école se fera sur présentation d’un résultat négatif.

Ces changements sont critiqués par les syndicats, qui dénoncent une rentrée « à haut risque ». Selon le conseil scientifique, « au moins » un tiers des professeurs pourraient être touchés par le virus d’ici fin janvier, soit en étant positifs, soit cas contact. Mais l’allègement des règles d’isolement, annoncées par le ministre, devrait éviter les absences en cascade. Près de 124.000 personnes sont mortes du Covid en France depuis le début de la pandémie il y a deux ans.

10h28: Face à une épidémie de Covid-19 qui flambe, les députés examinent lundi le projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal dont l'adoption ne fait aucun doute, malgré un climat tendu et l'hostilité de plusieurs partis.
Au Palais Bourbon lundi, puis au Sénat à partir de mercredi, la loi "renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire" doit entrer en vigueur dès le 15 janvier.
Ce texte "répond à la reprise épidémique de manière efficace, graduée. Il fait le choix de la science" et "de la responsabilité", insiste le ministre de la Santé Olivier Véran, alors que la France vient de franchir à plusieurs reprises la barre des 200.000 nouveaux cas quotidiens.
Pour faire face à cette poussée, le gouvernement veut mettre plus encore la pression sur les près de cinq millions de Français de plus de 12 ans non-vaccinés qui, faute de pouvoir justifier d'un statut vaccinal, n'auront plus accès aux activités de loisirs, aux restaurants et bars, aux foires ou aux transports publics interrégionaux.

08h52: "Le variant Omicron va remplir nos hôpitaux", assure ce matin, le Ministre de la Santé, Olivier Véran. « Vu le taux de contamination dans notre pays, il est probable que nous ayons tous acquis une immunité ou par la vaccination ou par la transmission ou les deux. Je ne dis pas qu’Omicron est moins dangereux, je dis qu’il provoque moins de réas », avance, sur France Inter Olivier Véran. Il explique que « d’autres pathologies sont arrivées, la grippe a commencé, les gastro-entérites sont là… Sur 400 000 lits de médecine que comptent nos hôpitaux, 20 000 sont déjà occupés par des patients Covid avant même la vague Omicron ».

07h52: Les États-Unis ont été les plus touchés : 2.400 vols ont en effet été annulés pour la seule journée de dimanche. Aux personnels malades ou isolés s’ajoutent ceux qui ont été réticents à faire des heures supplémentaires, malgré les offres d’incitations financières importantes, de crainte d’attraper le Covid ou de devoir faire la guerre aux passagers pour qu’ils respectent les consignes sanitaires.

07h03 : Interrogé dans les colonnes du Parisien sur l'estimation du Conseil scientifique, selon laquelle en janvier, un tiers des enseignants seront positifs au Covid-19, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer l'assure: "on se met en situation d'y faire face". "Nous suspendons dans la période toutes les autres causes d’absence que la maladie – par exemple, les formations continues – et recrutons des contractuels et des vacataires. Ce qui permet, dans le premier degré, de passer d'une capacité de remplacement de 9 % (sur la totalité des effectifs des professeurs écoles) à 12-15 % selon les académies", a-t-il détaillé.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Marine70
4/janvier/2022 - 02h24 - depuis l'application mobile

un raz de marée de rhumes ! mdr Quelle mascarade !

Portrait de Cortex
3/janvier/2022 - 21h57
kennynos a écrit :

Le fameux raz de marée avec un variant 80% moins dangereux que les autres smiley

Pour paraphraser boubou : Chuuuuuuuuuut et next.

Je vous soupçonne d'être un complotiste antivax ! Il suffire ! smiley

(Désolé, ce gamin d'une stupidité sans limite, me fait tellement rire que je suis obligé de partager histoire qu'on en rigole tous ensemble).

Portrait de kennynos
3/janvier/2022 - 21h48

Le fameux raz de marée avec un variant 80% moins dangereux que les autres smiley

Portrait de Cortex
3/janvier/2022 - 21h31
Boubou69 a écrit :

chuuuuuut on t'a dit, t'apportes rien au débat avec ton négationnisme 

 

Et toi ? t'apportes quoi exactement ?

Next !

Portrait de seb2746
3/janvier/2022 - 20h21

Aujourd'hui il va défendre aussi le fait de ne PAS pouvoir rentrer dans les écoles ?

 

Comment expliquer qu'on REFUSE l'entrée des enfants SANS test négatif (sans avoir eu d'infos sur l'obligation d'en avoir 1) ? que les labos sont débordés et donc aucune réponse avant 24h minimum.

 

Qu'il faut 3 tests/semaines sur les enfants avec le nouveau protocole ? alors qu'on nous avait dit que ce sera SEULEMENT en cas de cas positif...

 

Y' a rien qui fonctionne aujourd'hui, merci les ministres.

Portrait de stbx00
3/janvier/2022 - 18h06
BeOil a écrit :

Si l’on part du principe que les communiqués de presse pfizer basés sur des études caviardées sont de la « science », je te laisse le soin de les croire sur parole (71 condamnations en 20 ans rappelons le).

Quand à tes délires sur le « complot », je vais encore t’instruire (bien que ce soit difficile avec un idiot). Le complot, c’est l’histoire !

Non pas les communiqués de Pfizer. Simplement en regardant les statistiques hospitalières on constate le bénéfice vaccinal. 

Traiter les autres d'incultes ne fait pas de toi quelqu'un d'intelligent donc je te dispense de vouloir "m'instruire", vu le niveau de tes sources ça ne m'intéresse pas trop...

Portrait de Cortex
3/janvier/2022 - 17h07
Z Plagiste a écrit :

Sinon, c'est parti pour le procès de qui vous savez.

Pour ceux qui ne s'informent qu'ici et ne le sauront donc jamais.

À suivre...

Hors sujet d'une part et comme tout le monde, jusqu'au verdict, il y a présomption d'innocence.

Portrait de stbx00
3/janvier/2022 - 17h02
BRETZEL68 a écrit :

0 argument ????

je te montres que ton pseudo-expert est un charlatan et toi tu continue à délirer - bravo

 

Enorme, on voit la qualité des sources de Beoil mais il la ramène encore ! Ces complotistes sont assez incroyables. Persuadés de détenir la vérité envers et contre tous. Insultants à souhait. 

Portrait de Cortex
3/janvier/2022 - 16h53
BRETZEL68 a écrit :

Le respect se mérite

les crétins qui racontent n'importe quoi ne le méritent pas.

Nous sommes d'accord. Je dis simplement qu'il ne se calcule pas en fonction des revenus.

Un bénéficiaire du RSA ne vaudra jamais moins qu'un millionnaire. D'ailleurs parfois, il vaut même plus (+).

Portrait de Cortex
3/janvier/2022 - 16h33

Pour en revenir au sujet, oui il y a vraiment un ras.. Avec un S à la place du Z parce que c'est un ras le bol et il est effectivement vertigineux !

Portrait de Cortex
3/janvier/2022 - 16h32
Greg1928 a écrit :

Vous avez donc du dire des mots interdits dans pratiquement tous vos messages pour que depuis 2012 , ils n'en restent plus que 12 ce matin smiley

 

smiley

Portrait de Cortex
3/janvier/2022 - 16h30
BeOil a écrit :

Le gars vient de piger comment il se fait enfiler sur sa fiche de paie. Soyons patient, faut le temps que sa monte au cerveau du gogo.

Et pas de RSA pour moi le benêt mais des factures qui m’octroient un revenu au moins 3x supérieur à ton misérable salaire. Vive l’indépendance smiley

C'est le jeu de celui qui a la plus grosse ?

Dans ce cas, je suis (réellement) à 6x le smic. Trop génial, j'ai gagné !

Plus sérieusement, le respect n'a rien à voir avec les revenus. Enfin, c'est ce que je pense...

Quant à Bretzel, cette remarque est également valable pour vous !

Portrait de Kraepelin
3/janvier/2022 - 15h14
BRETZEL68 a écrit :

ah oui chapeau bas, tu m'as convaincu, je suis maintenant anti-vaxx

le Dr RATH qui vend des boîtes de gélules à 77 € la boite contre tous les maux de la terre - source vraiment très crédible

Docteur Rath, c'est celui qui a été accusé d'avoir mené des essais cliniques non autorisés, utilisant des vitamines comme thérapie anti-VIH et entraînant la mort de malades ? smiley

 

Portrait de PhilRAI
3/janvier/2022 - 15h06
BRETZEL68 a écrit :

BLABLABLA

ça fait 2 ans que tu nous pompes l'air avec tes conneries et tes fakenews (tjs les mêmes) qui sont contredites par toutes les études SERIEUSES

ben non ! dès le début je dis que le but c'est de nous vendre des vaccins à répétition. Les études sérieuses ? du genre celle du Lancet !  Allons donc ! depuis 2 ans et 1 an de vaccin on a suffisamment de retours du terrain partout dans le monde pour constater l'échec des vaccins et l'efficacité des traitements précoces.

Portrait de Le Vénéneux
3/janvier/2022 - 14h37

Traîtresse Guignolle !

Portrait de croco666
3/janvier/2022 - 13h30 - depuis l'application mobile
BeOil a écrit :

Arrête de t’enfoncer. Les choses sont pourtant claires.

Rappel ouvert dès 3 mois, désactivation au bout de 4 mois. Ce sera évidemment valable pour la 3e, 4e ou 10e dose de perlimpinpin. Ils ne vont pas rallonger les délais après ça.

Tu racontes systématiquement n’importe quoi et te fais désavouer certaines fois le lendemain !

@BeOil Je ne m'enfonce pas. C'est toi qui est ridicule. Les personnes qui ont eu 2 doses ont jusqu'au 15 février pour se mettre à jour de leur rappel. Ça ne veut pas dire qu'il faut se faire vacciner tous les 3 mois, et les personnes qui sont vaccinées savent très bien qu'ils ne se font pas vacciner tous les 2 ou 3 mois. Moi même j'ai été vacciné il y a 6 mois et demi, et je suis toujours à jour.

Portrait de croco666
3/janvier/2022 - 12h47
j'ecume les choses sur le site morandini H24. a écrit :

hein crocro,heureusement que l'on n'etait pas prés de parler de la 4'eme dose en france.....tout ce quie tu dis,le gouvernement dit le contraire 3 jours plus tard.....

C'est difficile de débattre avec des gens qui sont dans la 4e dimension ou qui sont dans un délire paranoïaque. La campagne de la 3e dose a commencé il y a 4 mois et pour l'instant il n'y a pas de date annoncée pour le début de la campagne de la 4e dose. La seule chose qu'on sait c'est qu'elle ne commencera pas avant mi février, car d'ici là il y 25 millions de 3e dose à faire. Donc même si la campagne de la 4e dose commençait mi février, cela ferait 5 mois et demi d'intervalle entre les 2 doses. Tu ne m'empêcheras pas de m'exprimer. Quand je lirai quelqu'un écrire qu'il faut se faire vacciner tous les 2 ou 3 mois, je continuerai à écrire que c'est une fakenews. 

Portrait de Jilou1994
3/janvier/2022 - 12h11
BRETZEL68 a écrit :

celui-là il est présent sur ce site depuis bien longtemps....

smiley

Portrait de Jilou1994
3/janvier/2022 - 11h00

Attention, méfiez-vous ! Il paraît que le variant "TÉTROCON" arrive en janvier, il ferait des ravages ! smiley

Portrait de croco666
3/janvier/2022 - 10h43
avalonze22 a écrit :

confirmation ce matin par un épidémiologiste que l'Omicron est un rhume  .

malgré entre 10 et 220 000 personnes contaminés ,  les chiffres en réa n'ont jamais bougés  (3200 ) 

 

et il a carrément dit que la peur avait été complètement fabriqué par le gouvernement  alors qu'ils avaient les données depuis plus de 1 mois d'Afrique du sud comme quoi ce variant n'avait aucun intérêt et que si il n'avait pas été séquencé on ne l'aurait même pas vu .

donc en résumé ce variant est une pure escroquerie 

 

Tant mieux si l'Omicron n'est qu'un rhume. Par contre il est faux de dire qu'il y a actuellement 3200 personnes en réa. Il y en a 3572, et ce chiffre augmente chaque jour. 

Portrait de Azrael68
3/janvier/2022 - 10h31 - depuis l'application mobile

Les français commencent à en avoir marre ! La quatrième dose se sera sans moi ! Tant pis pour les restos ou autres sorties !

Portrait de kennynos
3/janvier/2022 - 10h17
seb2746 a écrit :

12 morts/jours de moyenne au Danemark, +170 morts de moyenne chez nous, ça fait "cher" en vie humaine pour un rhume... être antivax est une chose, dire n'importe quoi une autre.

Je te parle de ceux ayant contracté omicron, tu es donc hors sujet.Et c'est pareil chez nous, les morts sont liés au delta.

Il sera majoritaire en europe avant février donc c'est bien lui qu'il faut prendre en compte et plus le delta qui va finir par ne plus être dominant

Portrait de muzo 28
3/janvier/2022 - 10h03
Spock a écrit :

Il n'y a pas de question à se poser, il faudra déployer la 4eme dose, pas que pour les personnes fragiles. Les études viendront pour donner des chiffres précis, mais je ne trouverais pas cela anormal de devoir se vacciner 3 ou 4 fois par an le temps de l'épidémie. 

Que déjà toutes les personnes à risques soient vaccinées, puis, ensuite, admettre que le vaccin n'est pas efficace sur certaines personnes immunodéprimées. Dès l'instant qu'on y réfléchit on adapte son comportement, ou pas......

Gestes barrière? Distances? isolement?

La grippe et la gastro font leur apparition, rien d'étonnant.

Portrait de PhilRAI
3/janvier/2022 - 10h00

4 doses, 5 doses ... une dose tous les 3 mois,  c'est ce qui est prévu. Avec à chaque fois les risques des effets secondaires importants connus plus ceux qui vont venir plus tard. Inefficace, dangereux, alors qu'il existe des médicaments qui guérissent la covid en 3 jours hydroxychloroquine, azithromycine, ivermectine, doxycycline ou autres .

Et la suppression des lits continue, il faut bien provoquer la saturation des hôpitaux qui je le rappelle étaient déjà saturés tous les ans avant la covid.

Portrait de seb2746
3/janvier/2022 - 09h39
kennynos a écrit :

5 à 10 morts liés à omicron au Danemark en 5 semaines, c'est un rhume mais ils continuent leur délire et tous les zombies qui vont continuer à se faire doser tous les 4/5 mois, c'est terrible d'être des moutons à ce point là.

12 morts/jours de moyenne au Danemark, +170 morts de moyenne chez nous, ça fait "cher" en vie humaine pour un rhume... être antivax est une chose, dire n'importe quoi une autre.

Portrait de kennynos
3/janvier/2022 - 09h15

5 à 10 morts liés à omicron au Danemark en 5 semaines, c'est un rhume mais ils continuent leur délire et tous les zombies qui vont continuer à se faire doser tous les 4/5 mois, c'est terrible d'être des moutons à ce point là.

Portrait de MS54840
3/janvier/2022 - 09h12

Je croyais que Omicron était moins dangereux ! on s'en sortiras pas, le vaccin devient un traitement ! aucun vaccin n'est fait tous les 3 mois, là c'est un traitement ! effet secondaire à prévoir pour les années qui viennent ?

Portrait de seb2746
3/janvier/2022 - 09h10
Spock a écrit :

Il n'y a pas de question à se poser, il faudra déployer la 4eme dose, pas que pour les personnes fragiles. Les études viendront pour donner des chiffres précis, mais je ne trouverais pas cela anormal de devoir se vacciner 3 ou 4 fois par an le temps de l'épidémie. 

Le souci c'est justement le MANQUE d'études. Attendons le résultat Israélien du 14 janvier avant de lancer des grandes vaccinations sans aucun recul.

 

Il reste aussi la question de la vaccination qui devient "obligatoire" au niveau loi/droit et donc de la responsabilité de l’état, qu'importe le nom qu'ils donneront au pass, il faudra bien à un moment que ce gouvernement accepte aussi de payer des frais aux décès des vaccinés juste APRES vaccination (par exemple, y'en a d'autres).