31/12 15:04

La CGT demande aux livreurs de Uber Eats de cesser le travail ce soir, pour le réveillon, afin de réclamer une amélioration des salaires

La CGT de l’entreprise de livraison de repas Just Eat a appelé à des débrayages vendredi soir pour un « réveillon des livreurs », à Paris et Lyon notamment, afin de réclamer une amélioration des salaires et des conditions de travail. Les livreurs mobilisés ne bloqueront pas les commandes toute la soirée, mais espèrent mettre un « coup de pression » sur leur entreprise en cette date symbolique du 31 décembre.

Ludovic Rioux, secrétaire de la CGT des livreurs à vélo de Lyon, dénonce un « turnover extrêmement important, des bas salaires rattrapés par le Smic au 1er octobre » et une prise en charge insuffisante du matériel par l’entreprise.

Si l’entreprise indemnise les kilomètres, les livreurs « doivent participer à la location ou utiliser leur vélo personnel, alors que l’entreprise devrait fournir leur outil de travail », souligne-t-il auprès de l’AFP.

En outre, l’entreprise a récemment mis fin au système de « zonage » pour les 500 livreurs parisiens. Ils peuvent donc, désormais, être amenés à livrer des clients à l’autre bout de la capitale sans que leur rémunération ne tienne compte de la distance parcourue.

« Le travail devient plus physique, avec une augmentation des retards et des prestations de moins bonne qualité », égrène M. Rioux. Hors des grandes villes, les livreurs ne disposent pas toujours d’endroit où se reposer et se réchauffer, ajoute-t-il.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Julien92
1/janvier/2022 - 15h40

Tout ce que sait faire la CGT, c'est appeler à faire grève. Même ceux qui ne sont pas leurs "clients".

Syndicat tueur d'entreprises.

Portrait de Fpt01
1/janvier/2022 - 10h19 - depuis l'application mobile

Ils sont salariés ou auto entrepreneurs ? On est toujours à la limite car le lien de subordination est largement prouvé. Ils devraient tous être reconnus salariés et seraient beaucoup mieux défendus par la législation.

Portrait de Pirate 92
31/décembre/2021 - 20h57

Les livreurs, autoentrepreneurs sont les nouveaux forçats esclaves des bobos qui veulent tout chez eux, livrés, sans ne plus rien faire que collés sur leurs applis.....

De plus, c'est un appel à l'immigration illégale. 

Portrait de bozo75
31/décembre/2021 - 18h37

il ya de la concurrence donc ça va donner du travail aux autres , des bouffons la CGT 

Portrait de garlaban
31/décembre/2021 - 17h43

La CGT : moins de 3% des salariés français.