09/12 13:30

Séparatisme: Selon une étude qui inquiète, 40% des lycéens estiment que les règles de leur religion sont plus importantes que les lois de la République

Une étude IFOP menée pour la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (LICRA) et la revue "Le Droit de Vivre" sur les lycéens, la critique des religions et les formes de contestation de la laïcité à l'école, révèle que des pratiques séparatistes ont lieu dans de nombreux lycées français.

Selon cette enquête, publiée à l'occasion de la Journée de la laïcité à l'école, 55% des lycéens étudiant dans des établissements publics ont été confrontés à une forme d’expression du fait religieux en milieu scolaire. Parmi ces manifestations, on retrouve notamment la demande de menus spécifiques ou le refus de jeunes filles de participer à certaines activités. Autre enseignement de cette étude : 40% des lycéens sondés par l'institut de sondage estiment que les règles de leur religion sont plus importantes que les lois de la République.

"On se rend compte qu’il y a tout un ensemble d’entorses, de séparatisme de nature religieuse qui sont vraiment des phénomènes, je ne dirai pas de masse mais qui sont importants", a expliqué François Kraus, directeur du pôle actualité et politique de l’IFOP, sur CNews. Pour Jean-Pierre Obin, membre du bureau exécutif de la LICRA, il faut "former les enseignants à une conception de la laïcité qui est celle de la loi de 1905". "La seconde piste c'est la mixité sociale", a-t-il ajouté sur la chaîne info. 

Un comité interministériel de la laïcité (CIL) se tient à Matignon jeudi à la faveur de la journée "de la laïcité" pour préciser plusieurs dispositions de la loi contre le "séparatisme", tandis que l'Education nationale relève une légère augmentation des atteintes à ce principe.

Jean Castex réunit à Matignon dans l'après-midi une petite dizaine de ministres pour ce deuxième CIL qui doit, comme le premier le 15 juillet, mettre en mouvement les différentes administrations après l'adoption et la promulgation, en août, de la "loi confortant le respect des principes de la République", dite contre le "séparatisme".

Cette loi contient une batterie de mesures portant sur la neutralité du service public, la lutte contre la haine en ligne, l'encadrement de l'instruction en famille, le contrôle renforcé des associations, la transparence des cultes et de leur financement.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de couinard
9/décembre/2021 - 17h58

40 % de musulmans dans nos lycées!!!!on est loin des 6 millions de musulmans annonçés par nos éditorialistes sur ts les plateaux tv......renseignez vs sur le % de prenoms musulmans donnés aux nouveaux nés......

Portrait de IHS
9/décembre/2021 - 16h56
dada790145 a écrit :

Je suis très sérieux , c'est pas une nécessité absolue et vitale d' apprendre à nager .

C’est quand même pas très commode pour choisir son lieu de vacances.

Adieu la plage, adieu les sports nautiques…. Même canoter sur un lac devient potentiellement dangereux.

A moins de s’affubler d’une bouée. Bonjour la dégaine.

Portrait de IHS
9/décembre/2021 - 16h53
dada790145 a écrit :

et c'est pas propre qu'aux religions  ça je peux vous dire que bon nombre de filles sont complexées sur cet aspect la ...

Ne négligez pas l’injonction religieuse dans cette affaire, elle existe, contrairement à il y a une vingtaine ou une trentaine d’années.

Portrait de IHS
9/décembre/2021 - 16h39
dada790145 a écrit :

"le nombre de jeunes filles qui refusent de participer à certaines activités "

C'est pas nouveau , si vous saviez le nombre de jeunes filles par exemple qui détestent le sport ou certains "types" de sports et ça n'a rien de religieux croyez-moi , ça dépasse toutes les croyances faut arrêter de faire cette fixation , comme si le séparatisme était lié à la religion , c'est pas du séparatisme c'est juste de la diversité tout le monde n'aime pas les mêmes choses et heureusement , c'est pareil pour la nourriture  ...

Arrêtez un peu.

Ce sont des jeunes filles qui refusent de se rendre à la piscine parce qu’elles ne veulent pas paraître en maillot de bain dans un environnement mixte.

Portrait de axl59
9/décembre/2021 - 16h11
dada790145 a écrit :

La natation c'est spécial , la phobie de l'eau est parfois réelle et à ne pas négliger , elle peut entrainer des troubles et comportement graves si elle est mal prise en compte  comme la phobie scolaire quelque part . J'en suis témoin , quand j’étais plus jeune je détestais la natation parce que j'étais très phobique de l'eau , j' y suis quand même allé par obligation et malgré les barbotages qu'on m'a obligé a faire j'ai toujours eu très peur et j'ai toujours détesté ça , il faut dire que j'avais des parents qui ne savaient pas nager et qui ne m'ont jamais vraiment appris  . Bref tout ça pour dire que psychologiquement petits ça m'a bcp perturbé et c’était pas une question religieuse du tout , j'étais en panique dès que les jours de natation arrivaient à l' école , j'étais pratiquement malade à la fois psychologiquement et physiquement  en + de cela , il y avait un réel séparatisme "social" entre la majorité des enfants qui savaient déjà nager et ceux qui ne savaient pas ( très minoritaires pour le coup à mon époque) . Voyez-vous ,je ne suis pas sûr que l' obligation soit la meilleure des convictions face a une phobie .

Personnellement je serais pour qu'on autorise pour certains élèves une substitution (voire interdiction) à la natation dans l' apprentissage scolaire ,car je considère qu'il y a bcp + de risques ( à la fois psychologique par la phobie mais aussi physique par la noyade bien réelle même si elle est rare) que les autres sports qu'on pratique habituellement en "terrestre" .

C'est justement parce que l'eau peut-être dangereuse qu'il faut éduquer les enfants à l'apprivoiser et c'est tout à fait le rôle de l'éducation nationale. Dans votre cas les méthodes utilisées n'étaient peut-être pas les bonnes et vous avez adopté les phobies de vos parents (aujourd'hui, il existe la sophrologie ou l'hypnose pour traiter les phobies) mais il ne faut pas traiter tous les enfants comme des malades potentiels. 

Portrait de vraimentcompliqué2
9/décembre/2021 - 15h31
HH59190 a écrit :

Il n'y a pas que chez les muslim et les walla sa mère sur le coran! Les cathos intégristes commencent à se faire entendre dans le mauvais sens! Il suffit de voir le post sur la "chanteuse" gothique!

Sauf que ces Cathos intégristes ne fréquentent plus depuis plusieurs décennies les bancs du lycée...

Portrait de vraimentcompliqué2
9/décembre/2021 - 15h30
z Belge a écrit :

De qui on parle ?

Il faudrait déjà avoir une religion et énormément d'élèves n'en ont aucune.

Donc, il faudrait dire : 40 % des lycéens qui ont une religion estiment (peut-être) que les règles de celle-ci sont plus importantes que celles de la République.

De qui on parle ? Mon petit doigt me dit que l'on ne parle pas des Boudhistes...

Portrait de Hola2
9/décembre/2021 - 14h03
avalonze22 a écrit :

continuez à voter à gauche et à la droite molle (pecresse et cie), ca fait 40 ans que ça dur  ,

dans 3 génération la France sera une république islamique  , et non parce qu'ils seront majoritaire , parce que tout simplement ils voteront pour un islamiste et seront soudés

Les français ne comprendront qu'une fois le point de non retour atteint. Pas avant. Perso je songe à m'expatrier pour la première fois.