14/12/2021 08:02

Le voile islamique remis en cause une nouvelle fois avec l’appel de la journaliste Elisabeth Levy aux musulmanes en Une du magazine Causeur : "Balance ton voile !"

Dans son nouveau numéro, le magazine Causeur d’Elisabeth Levy créé la polémique en s’attaquant une fois de plus au voile islamique ! Balance ton voile titre le magazine et Elisabeth Levy de dénoncer, je cite, ces femmes qui brandissent un étendard identitaire remis au goût du jour par les Frères musulmans.

Devenu banal dans nos villes, le voile islamique n’est pas seulement une affaire de liberté individuelle.

Les femmes qui le portent pensent afficher leur foi, mais elles brandissent, souvent sans le savoir, un étendard identitaire remis au goût du jour par les Frères musulmans. Cependant, si nous devons vivre avec le voile, rien ne nous oblige à l’aimer.

Alain Finkielkraut revient sur l’affaire des jeunes filles voilées de Creil en 1989 : à cette époque, la lâcheté politique et la complicité idéologique ouvraient déjà un boulevard à l’islamisme.

Quant à l’école, aujourd’hui elle a cessé d’être exigeante et, au nom de la justice sociale et de la lutte contre les discriminations, est même devenue éradicatrice du savoir. Conclusion du philosophe : « L’enfer islamo-gauchiste est pavé des meilleures intentions égalitaires. »

L’anthropologue Florence Bergeaud-Blackler, interviewée par Gil Mihaely, retrace la montée du port du voile à partir de la révolution iranienne, montrant avec quelle efficacité redoutable les Frères musulmans ont réussi à instiller leur idéologie radicale en Occident. Selon la co-auteure de Cachez cet islamisme, cette internationale islamiste peut compter sur un allié de taille pour mener sa guerre sainte : la cancel culture.

En revanche, le député Aurélien Taché, co-auteur du livre Nativisme, rappelle que la Constitution française postule la liberté de conscience pour tous les citoyens, y compris les Françaises musulmanes. « Alors lâchons-leur le hijab et cessons cet humanisme à géométrie variable ! »

Pour Chantal de Rudder, qui se confie à Élisabeth Lévy et à moi, les femmes voilées sont pour la plupart inconscientes d’être instrumentalisées par les fondamentalistes et elles restent tenaillées entre la peur et l’idéologie victimaire. Retrouvez enfin dans ce dossier des articles de Boualem Sansal, Alain Destexhe et Cyril Bennasar.

.

Elisabeth Levy sera en direct dans Morandini Live à 10h35 sur CNews

pour expliquer la Une de son magazine et en débattre

.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Greenday2013
14/décembre/2021 - 13h58
canopee3 a écrit :

Vous déniez aux pratiquantes la simple liberté de choix, ça existe aussi si vous voulez être honnête.

On part du principe que ces femmes sont libres de leur choix.

Quelles conséquences si elles ne le portent pas ?

Portrait de IHS
14/décembre/2021 - 09h48

Je déteste ce voile, pour de multiples raisons.

Cette façon de contrôler les femmes, gommer leur féminité, sans compter l’aspect esthétique douteux.

Ca fait négligé, on ne sait même pas si leurs cheveux sont propres en dessous.

En plus c’est très mauvais d’étouffer la racine des cheveux.

Tout est horrible dans cet attribut.

Portrait de vraimentcompliqué2
8/décembre/2021 - 08h37

Oui le voile est l'affichage d'une singularité sociétale, politique et religieuse dont l'usage devrait être réservé aux seuls évènements privés. Oui il s'agit d'un acte ostentatoire et de soumission. Souvenez-vous de ce qu'a déclenché cette jeune femme qui a "osé" enlever brièvement son voile à Drancy ! 

Portrait de kylun2004
8/décembre/2021 - 08h34

ce qui est choquant c'est surtout le fait que des éléves doivent enlever des pendentifs en croix quand le voiles est autorisé