01/12 07:46

L'armateur CMA CGM et la holding de l'homme d'affaires Xavier Niel, NJJ, ont déposé une offre de rachat des parts détenues par le Groupe Bernard Tapie dans La Provence

L'armateur CMA CGM et la holding de l'homme d'affaires Xavier Niel, NJJ, ont déposé une offre de rachat des 89% de parts détenues par le Groupe Bernard Tapie dans le groupe de presse régionale La Provence, a-t-on appris mardi de sources proches du dossier. Les candidats avaient jusqu'à mardi midi pour déposer leur offre auprès du tribunal de commerce de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Outre le quotidien régional éponyme, le groupe La Provence détient des parts dans le journal régional Corse Matin. Les sociétés de Bernard Tapie, décédé en octobre, sont en liquidation judiciaire depuis 2020.

Le liquidateur n'a pas répondu aux sollicitations de l'AFP. Dans une lettre adressée mardi aux salariés que l'AFP a pu consulter, le PDG de la CMA CGM Rodolphe Saadé réaffirme son "attachement envers La Provence et Corse Matin", promettant un retour à l'équilibre des deux titres "d'ici 2026, moyennant un investissement conséquent".

L'armateur, un des géants mondiaux, dont le siège est à Marseille, promet la mise en place de "règles strictes" pour garantir l'indépendance de la rédaction et notamment la nomination du directeur de la rédaction. M. Saadé assure également qu'il n'y aura pas de plan de licenciement économique et que son "objectif est de garder à Marseille l'imprimerie de La Provence" ainsi que le maintien des activités de Corse Matin sur l'île. Il veut également accroître les recettes de diffusion en "exploitant pleinement les opportunités du numérique".

CMA CGM a profité à plein de la reprise mondiale des échanges avec un bénéfice net s'envolant à 5,6 milliards de dollars au troisième trimestre de cette année.

Autre candidat, la holding du fondateur de l'opérateur télécom Free, Xavier Niel, NJJ, qui avait déjà racheté le groupe Nice-Matin en 2019 et détient déjà 11% de La Provence, selon une des sources proches du dossier à l'AFP. NJJ, qui avait un pacte d'actionnaires avec le groupe de Bernard Tapie, avait souligné en octobre dans un document présenté aux salariés avoir "développé au cours des dernières années une expérience forte dans le développement des marques de presse".

On ignore les montants des offres déposées par ces deux candidats. Le groupe La Dépêche du Midi dont la candidature avait un temps été évoquée, ne formulera pas d'offre: "Cela ne s'inscrit pas dans la logique économique qui est la nôtre", a indiqué le groupe à l'AFP.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de vraimentcompliqué2
1/décembre/2021 - 08h58

La Provence ce n'est pas le quotidien qui n'a pas tenu sa parole en dévoilant, alors qu'il s'était engagé à ne pas le faire, tout le programme de Zemmour avant sa venue à Marseille ? Avec les conséquences que l'on sait et dont personne ne parle dans les médias : Agression de Journalistes, dégradations du restaurant où il a pris un repas, encerclement de l'hotel et incendie d'une poubelle devant l'hôtel où il était sensé dormir ?