30/11 07:54

Roubaix : Le ras-le-bol des professeurs en grève après une agression qui s'ajoute à la liste des nombreux incidents depuis plusieurs semaines - Vidéo

Professeur bousculé, introduction d'une arme à feu et de bombes lacrymogènes dans le lycée Jean Moulin à Roubaix. Depuis la rentrée les incidents se multiplient. Hier une trentaine d'enseignants sur 120 étaient en grève. Ils ont protesté contre le manque de moyens pour faire face aux tensions qui pénalisent élèves et enseignants.

« On ne se sent pas bien et les élèves non plus », regrette une professeure représentante de Sud-Éducation. Après une nouvelle concertation, le corps enseignant a décidé de se mettre en grève dès 8 heures, ce lundi.

« On avait déjà exercé notre droit de retrait le mardi 19 octobre après qu’un des professeurs a été bousculé. Mais après avoir rencontré le rectorat le 22 octobre, les vacances sont passées, et on n’a rien vu venir . »

Après avoir déposé un premier préavis de grève en début de semaine, le rectorat a annoncé la création de deux postes d’assistant d’éducation (AED, l’équivalent actuel du surveillant scolaire), mais ces mesures sont apparues comme « largement insuffisantes » aux yeux de l’équipe pédagogique : « On aimerait la création d’un poste de conseiller principal d’éducation [CPE], la pérennisation du contrat des deux AED et une assistante sociale à plein-temps. »

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de axl59
30/novembre/2021 - 13h36

C’est juste un peu de diversité culturelle comme le prône nos chers enseignants depuis 40 ans. 

Portrait de Paprium
30/novembre/2021 - 13h24

Roubaix ? laissez moi réfléchir...

Portrait de piedsdansleplat
30/novembre/2021 - 11h45

il faut frapper fort : exclusion immédiate de l'élève. On tergiverse, on discute, et pendant ce temps des profs se font massacrer. Quand j'étais à l'école il y avait du respect ; parce que au bout il y avait une sentence sans appel, le boulot même pénible. Quand on voyait un camarade qui avait été exclu de l'école revenir du boulot avec sa tenue de travail on y réfléchissait à deux fois.    

Portrait de kylun2004
30/novembre/2021 - 09h32
Julien92 a écrit :

La majorité du corps enseignant continue à voter à gauche, alors que cette même gauche continue a trouver toutes les excuses à ces pauvres victimes de la société.

Comprenne qui pourra.

beaucoup d'enseignant n'osent pas parler ouvertement de ce qu'il ressentent, cad marre de la racaille. 

 

Portrait de YVESM
30/novembre/2021 - 08h56

La solution à tous nos, à tous leurs problèmes : la marseillaise au doigt.

 

Portrait de Julien92
30/novembre/2021 - 08h17

La majorité du corps enseignant continue à voter à gauche, alors que cette même gauche continue a trouver toutes les excuses à ces pauvres victimes de la société.

Comprenne qui pourra.