26/11 17:31

Dans toute la métropole de Toulouse, les éboueurs protestent contre l'obligation pour tous les agents des collectivités territoriales de passer aux 35 heures par semaine - VIDEO

Dans toute la métropole de Toulouse, les éboueurs protestent contre l'obligation pour tous les agents des collectivités territoriales de passer aux 35 heures par semaine. Jusqu'à présent, les éboueurs pratiquaient le «fini-parti», un fonctionnement qui consiste à partir lorsque le travail est effectué. Mais ce système est illégal, selon la municipalité. «L'objectif de la réforme est de leur demander de prendre plus de temps pour travailler mieux et protéger leur santé et leur sécurité. Aujourd'hui, la règle du "fini-parti" consiste surtout à aller le plus vite possible pour finir le plus vite possible son travail», explique Vincent Terrail-Novès, vice-président de la Toulouse Métropole. 

Ce fonctionnement est aujourd'hui menacé puisqu'à partir du 1er janvier 2022, tous les agents publics devront travailler 35 heures, dans le cadre de la loi de transformation de la Fonction publique. Ce, y compris dans les communes où certaines professions bénéficiaient d'aménagements. Comme ici les éboueurs. 

Opposés à la transformation de leur temps de travail, les agents toulousains usent de la méthode de l'excès de zèle. Depuis lundi, ils respectent à la lettre les temps de pause, le code de la route, l'interdiction de collecter en un seul passage les déchets de part et d'autre des voies... En conséquence, à certains endroits les détritus commencent à s'entasser. 

«Quasiment tous les secteurs ne finissent pas. Donc ça prouve bien que si les éboueurs respectent leur temps de pause et les règlements, il va falloir qu'ils rajoutent une dizaine ou une quinzaine de camions», explique Benoît Fontanilles, secrétaire général FA-FPT de la mairie de Toulouse et de la métropole.  Les éboueurs menacent désormais d'entamer une grève similaire à celle des agents de la métropole d'Aix-Marseille-Provence, il y a quelques semaines. Le mouvement avait duré une semaine avant que les syndicats et la municipalité parviennent à un compromis. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Titou17
28/novembre/2021 - 01h07

C'est normal qu'ils se plaignent , est ce que c'est normal de passer seulement  en 2021 aux 35 heures alors que la majorité  des Français ont pu en bénéficier depuis 1998, pourquoi les avoir fait attendre si longtemps ?? .smiley

Portrait de djelloul
27/novembre/2021 - 13h33

32h..................vous avez pas decompté le café a l embauche et la pause casse-croute...et le reste 

Portrait de KERCLAUDE
27/novembre/2021 - 09h22

Des fonctionnaires privilégiés et soutenus par un syndicat  ...

Portrait de gillesdelors7571
26/novembre/2021 - 20h32

les maires  ont fait de belles conneries   c'est  l'etat qui est le  mieux gere les collectivites territoriales  et communes  du fait  de la proximite  du clientelisme   ont geres  n'importe comment avec l'argent des contribuables   on a la meme  situation  pour le personnel de l'assemblee nationale tres proche des   deputes  qui se retrouvent avec des salaires   enormes

Portrait de seb2746
26/novembre/2021 - 19h55
Merlinot49 a écrit :

Opposés à la transformation de leur temps de travail, les agents toulousains usent de la méthode de l'excès de zèle. Depuis lundi, ils respectent à la lettre les temps de pause, le code de la route, l'interdiction de collecter en un seul passage les déchets de part et d'autre des voies..

Parce qu'avant ils ne respectaient pas le code de la route???

Non, tout était fait "au + vite" mais au mieux pour la population avec le - de nuisance, cela permettait de faire un peu - de 30h mais avec un travail TERMINE.

 

Là on veut IMPOSER par la force du temps de travail alors qu'on sait très bien que ce serait impossible avec 35h/agent, cela a été prouvé par des experts que la mairie a rejeté.

 

D'un coté on veut réduire le nombre de fonctionnaire, de l'autre avec la nouvelle base, il manque 7 camions et 25 employés... c'est encore une fois impossible.

Portrait de Merlinot49
26/novembre/2021 - 18h39

Opposés à la transformation de leur temps de travail, les agents toulousains usent de la méthode de l'excès de zèle. Depuis lundi, ils respectent à la lettre les temps de pause, le code de la route, l'interdiction de collecter en un seul passage les déchets de part et d'autre des voies..

Parce qu'avant ils ne respectaient pas le code de la route???