20/11 10:02

Google annonce avoir conclu des contrats avec plusieurs grands éditeurs allemands, dont le magazine Der Spiegel, pour rémunérer leurs contenus mis en ligne

Google a annoncé avoir conclu des contrats avec plusieurs grands éditeurs allemands, dont le magazine Der Spiegel, pour rémunérer leurs contenus mis en ligne, en application de la récente directive européenne sur les droits voisins du droit d'auteur. Des contrats ont été passés avec des éditeurs et leurs publications, notamment les hebdomadaires Der Spiegel et Die Zeit, les quotidiens économique Handelsblatt et berlinois Tagesspiegel, indique Google dans un article de blog sur son site. Ces éditeurs de presse seront rémunérés pour des extraits d'articles utilisés en ligne et qui vont au-delà de très courts extraits, qui eux ne sont pas couverts par les droits voisins. Le montant des accords avec les éditeurs n'a pas été dévoilé. Le géant américain ajoute qu'un "certain nombre d'autres discussions avec de grands et petits éditeurs sont à un stade avancé".

Le Spiegel s'est félicité de l'accord qui couronne "une relation de travail constructive avec Google depuis de nombreuses années", selon Stefan Ottlitz, directeur général du magazine. Les plateformes comme Google "sont des partenaires importants pour nous, notamment parce qu'elles génèrent beaucoup de trafic pour nos sites Web", a réagi pour sa part Rainer Esser, directeur général de l'éditeur Zeit. Ces droits voisins sont une nouvelle composante de la propriété intellectuelle appliquée aux plateformes numériques, instaurée après de longues négociations lors d'une réforme européenne du droit d'auteur en 2019, que l'Allemagne a été l'un des premiers pays à transposer dans son droit interne. Mercredi, l'AFP et Google ont annoncé la signature d'un accord européen portant également sur la rémunération des contenus de l'agence de presse internationale utilisés par le moteur de recherche pendant cinq ans.

Ailleurs sur le web

Vos réactions