17/11/2021 08:21

Regardez cette séquence surréaliste où interrogé sur le manque de moyens humains dans les hôpitaux, le Premier Ministre Jean Castex perd son sang froid à l'Assemblée - Vidéo

À l’Assemblée nationale, le Premier ministre Jean Castex a perdu son sang froid se mettant à crier après une question du député LR des Vosges, Stéphane Viry, sur l’hôpital public. Celui-ci a demandé au Premier Ministre : “Quelle réforme technocratique allez-vous encore nous proposer avant de recentrer la santé sur l’humain?”

Jean Castex qui a répondu, s'est alors énervé perdant visiblement ses nerfs :

“Il est tout à fait exact  que nous manquons de médecins libéraux comme hospitaliers en France. Voulez-vous que je rappelle une nouvelle fois l’évolution du numerus clausus qui les forme ? Neuf milliards pour les rémunérations! Neuf milliards! Le plus gros effort jamais fait depuis la création de la sécurité sociale...Mais que ne l’avez-vous fait avant? Que ne l’avons-nous fait! Enfin!”

Regardez cette séquence un peu surréaliste

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Penni
17/novembre/2021 - 16h34

Macron a fait classifier tous les documents sur la crise covid pour empêcher toute enquête.

Visiblement il ont à cacher des choses très sales.

Portrait de bergil
17/novembre/2021 - 14h47

Ce qui me plais c'est l'autre derrière très intéressée par son smartphone et qui semble pas savoir s'en servir !  elle est payée combien ?

Portrait de Jilou1994
17/novembre/2021 - 13h53

Il rappelle avec vigueur la réalité des chiffres du numerus clausus. En aucun cas il perd pieds. 

Portrait de Penni
17/novembre/2021 - 11h53

Il perd ses nerfs car il n'a pas la conscience tranquille.

Ils sentent que quand Zemmour sera au pouvoir, les traitres devront rendre des comptes.

Portrait de Bob28
17/novembre/2021 - 09h27

Il prend les valeurs s'il y a 50 ans, les valeurs d'aujourd'hui, et il fait comme si l'évolution était linéaire entre les 2.

C'est vraiment n'importe quoi.

Dans les années 80 il y avait trop de médecins en poste. Le gouvernement leur a même proposé de les payer pour qu'ils partent en retraite anticipée.

Mais désormais la pyramide des âges n'a pas la même tête. C'est pas une surprise, n'importe qui doté d'un peu de bon sens est capable d'anticiper l'évolution du haut de la pyramide.

Son excuse pour être mauvais : ceux d'avant étaient eux aussi mauvais.

Pathétique...