14/11/2021 11:39

Coronavirus : "Rien n’est à exclure", y compris un reconfinement pour gérer la cinquième vague, selon le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal - VIDEO

Invité hier soir de "On est en direct" sur France 2, Gabriel Attal a évoqué la crise sanitaire,  et la cinquième vague de coronavirus qui semble être amorcée en France. Face à Laurent Ruquier et Léa Salamé, le porte-parole du gouvernement a indiqué qu'aucune hypothèse n'était exclue sur la gestion du Covid-19 en France ... dont le reconfinement!

"Les enseignements que je tire, en tant que porte-parole du gouvernement, c'est qu'il ne faut jamais rien exclure par principe. Cette épidémie continue de surprendre le monde entier", a-t-il déclaré. Avant de préciser que "pour le moment, il est absolument hors de question de parler de reconfinement dans notre pays parce qu'on a un taux de vaccination très élevé". 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Libertas
15/novembre/2021 - 11h59
soly a écrit :

Des guignols...comment peuvent ils avoir les vrais chiffres alors que les tests PCF ont fortement diminué depuis qu'ils sont payants ?...

De plus, rendre la vaccination obligatoire ne servirait à rien. Ceux qui ne veulent pas se faire vacciner par méfiance envers ces vaccins, ne se feront pas vacciner. Que fera alors l'État ?

Justement, le nombre de cas est élevé alors que les tests ont fortement diminués. Cela veut dire que si les tests n'avaient pas diminués, le nombre de cas détectés serait encore plus élevé. Ensuite, pour la vaccination obligatoire, il suffirait de prévoir des amendes. Les amendes fonctionnent toujours bien, même s'il y aura toujours une petite part qui préférera les payer.

Portrait de soly
15/novembre/2021 - 08h44

Des guignols...comment peuvent ils avoir les vrais chiffres alors que les tests PCF ont fortement diminué depuis qu'ils sont payants ?...

De plus, rendre la vaccination obligatoire ne servirait à rien. Ceux qui ne veulent pas se faire vacciner par méfiance envers ces vaccins, ne se feront pas vacciner. Que fera alors l'État ?

Portrait de Libertas
14/novembre/2021 - 20h24

Ce sera uniquement les non-vaccinés qui seront confinés, aucun intérêt de confiner tous le monde.

Portrait de Nerfertiti
14/novembre/2021 - 17h37

Quand le gouvernement ne démenti pas et qu'il dit que rien n’est à exclure, ça sent généralement pas bon 

Portrait de stbx00
14/novembre/2021 - 12h37
Lexpertdelamaisonmere a écrit :

Depuis le début l'objectif est de supprimer les élections en les repoussant pour des pseudo-prétextes sanitaires.

L'aliénation des masses a débuté depuis 2 ans et le pire c'est qu'au sein même de la population manipulée il y a des personnes qui trouvent normale l'attitude du gouvernement. 

Oui oui bien sur. L'épidémie mondiale est en fait organisée par Macron pour voler l'élection présidentielle française (dont au passage il est l'immense favori). Le reste ce ne sont que des dommages collatéraux... 

Portrait de Penni
14/novembre/2021 - 12h36

Si Macron repasse, on sera bons pour 2 ou 3 confinements par an. Peu importe le nombre de doses.