11/11 10:31

Le patron du kebab qui a recueilli la joggeuse de 17 ans enlevée en Mayenne témoigne dans TPMP: "Elle était devant ma vitrine, elle était choquée!" - VIDEO

Hier soir en direct dans "Touche pas à mon poste" sur C8, le patron du kebab qui a recueilli la joggeuse disparue en Mayenne, s'est exprimé. Guven a d'abord raconté : "Il était un peu plus de 20 heures, 20h10 environ. J'étais avec un client, j'étais en train de prendre la commande, la routine... (...) J'avais deux-trois clients qui étaient devant. Elle est arrivée au niveau de la vitrine, elle a posé sa main contre la vitrine (...) Elle a dit à une des clientes que c'était elle. Et en fait, c'est une cliente qui me l'a dit, qui est rentrée dans la boutique en me disant : 'C'est la jeune fille qui a disparu, elle est ici.' Donc on l'a pris aussitôt dans la boutique."

Et de préciser qu'elle était en état de choc : "Elle était choquée. Il y a des choses que je ne peux pas dire pour la suite de l'enquête... (...) Elle n'a pas dit grand chose. Je lui ai demandé son nom, si elle avait mal quelque part et ça s'est arrêté là. De toute façon, j'ai appelé aussitôt la gendarmerie, donc j'étais en ligne avec la gendarmerie quand on l'a recueillie et qu'on l'a mise à l'intérieur du restaurant. Du coup je n'ai pas cherché à discuter".

Avant de poursuivre: "On l'a installée derrière, je lui ai donné un gilet parce qu'elle avait froid et puis voilà, j'étais au téléphone avec la gendarmerie donc je ne me suis pas attardé." Guven a également déclaré : "J'ai été entendu par la police, on m'a auditionné pendant quelques heures. J'ai discuté avec la police, on ne peut rien dire de toute façon, on ne sait pas grand-chose. Le cadre, il est là, on a été entendu pendant trois heures environ et voilà."

Avant de faire une mise au point face aux nombreuses rumeurs qui circulent: "Je vais en profiter pour rétablir aussi une vérité vis-à-vis des médias. Moi, c'est la première fois que je parle aujourd'hui de l'affaire et il y a eu des choses qui ont été dites dans certains médias comme quoi ça venait de ma part. C'est complètement faux donc je tenais à rétablir la vérité. À aucun moment, je n'ai parlé à personne, vous êtes les seuls à qui je parle en premier."

Ailleurs sur le web

Vos réactions