04/11/2021 07:02

Crack à Paris : Une jeune femme de 29 ans a été découverte morte au square de la Porte de la Villette suite à une overdose d'héroïne - Vidéo

Une jeune femme a été découverte morte au square de la Porte de la Villette (19e), où les toxicomanes ont été déplacés le 24 septembre, devenus trop encombrants aux abords des Jardins d'Eole (18e. Elle aurait succombé à une overdose d'héroïne jeudi dernier.

Le corps de cette femme âgée de 28 ans a été retrouvé selon le collectif 93 anti-crack, qui distribue des boissons chaudes dans ce square, situé aux abords de la place Auguste Baron, à l'entrée de la Seine-Saint-Denis. Une information partagée ce mercredi matin dans un communiqué, dans lequel le collectif décrit des conditions de vie «désastreuses sur place».

D'après les premiers témoignages, le jeune femme n'habitait pas le quartier, mais avait pris l'habitude de s'y rendre quotidiennement accompagnée de son chien.

Celui qui dit avoir découvert son corps a assuré qu'elle avait été déposée sur place, inconsciente, par ceux qui lui ont fourni sa drogue, achetée à l'extérieur.

«L'inaction et le mutisme de l'Etat ne doivent plus perdurer et nous exigeons une mise à l'abri immédiate et des actions de prise en charge sanitaire et sociale sans délais», peut-on lire dans le communiqué de ce collectif, qui exige depuis plusieurs semaines que l'Etat agisse et prenne en charge ces toxicomanes.

«Si rien n'est fait, ce supermarché de la drogue va devenir un mouroir, c’est ce qui est en train de se passer», a également réagi François Dagnaud, le maire socialiste du 19e, dénonçant un «alourdissement de la situation».

«Cette situation [...] s'installe dans la durée», a par ailleurs regretté le collectif, qui évoque un premier décès dans ce camp de fortune, alors que le corps d'un homme aurait déjà été retrouvé dans les toilettes «un peu plus tôt dans la semaine». Une information non confirmée à ce stade.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Yes69
4/novembre/2021 - 13h25

On va bientôt, en faire une martyr, en lisant, certains posts :

"Moi, j'ai souffert et je vais même jusqu'à me tuer, en témoignage de ma Foi, la Sacro-Sainte Héroïne..."

Portrait de vraimentcompliqué2
4/novembre/2021 - 08h59
Telekom a écrit :

Bonjour,

Cette femme est morte dans l'ignorance la plus totale, à cause de cette drogue.

Il est temps de mettre en place des solutions pour que ces personnes puissent s'en sortir, et avoir une vraie politique de lutte contre la drogue.

Merci

Bonjour Telekom. Concernant la lutte contre la drogue et ses ravages je pars d'un principe simple : Quand votre robinet fuit et que vous appelez un Plombier, pour le réparer, que fait-il toujours en premier ? Il coupe l'arrivée d'eau.

Darmanin le "magnifique" affirme que "ses" services ont identifié 3880 points de deals sur tout le territoire métropolitain (sic). Les FDO (Police + Gendarmerie) c'est 249.250 Policiers et 99.000 Gendarmes.

Soit un effectif d'environ 350.000 : Ces points de surveillance prioritaire ne concernent donc que 1.2% des effectifs !

Donc qu'attend Darmanin pour reventiler les FDO sur ces 3 880 points de deal ? Les seules FDO déployées sur Paris, uniquement pour surveiller les domiciles des personnalités politiques, suffiraient à surveiller les points deal Parisiens et de Seine Saint Denis n°1 en France.

Portrait de muzo 28
4/novembre/2021 - 08h58
Telekom a écrit :

Bonjour,

Pour cela il faut connaitre et savoir qui sont les dealers, et surtout remonter la filière, les dealers ne sont qu'un pion dans l'échiquier et sont vite remplacer. Les prisons vont vite être pleine, donc c'est ça votre solution, leur tiré dans les jambes et les entassés les gens jusqu'à qu'il n'y a plus de place, et laisser le trafic continuer,  en effet quel beau programme vous avez là. 

Merci

Le premier dealer est la mairie de Paris qui autorise le trafic à ciel ouvert.