03/11 18:02

Le Parlement adopte définitivement une proposition de loi visant à réduire l'empreinte environnementale du numérique, faisant de la France un pays précurseur dans ce domaine

Le Parlement a adopté définitivement mardi, par un ultime vote du Sénat, une proposition de loi visant à réduire l'empreinte environnementale du numérique, faisant de la France un pays précurseur dans ce domaine, au moment où les dirigeants mondiaux sont réunis à Glasgow pour la COP26. Ce texte consensuel, porté par le sénateur LR Patrick Chaize, comprend de nombreuses mesures visant en particulier à soutenir le recyclage et le réemploi des appareils numériques (smartphones, ordinateurs, tablettes, etc.) pour réduire leur impact sur l'environnement.

Selon les travaux d'une mission d'information sénatoriale, si rien n'est fait, le numérique serait à l'horizon 2040 à l'origine de 24 millions de tonnes équivalent carbone, soit environ 7% des émissions de gaz à effet de serre de la France, contre 2% aujourd'hui.

Smartphones, tablettes et ordinateurs seraient responsables de près de 70% de l'impact du numérique. Le texte modifié par les députés ne satisfait pas pleinement les sénateurs. Mais ils se sont résignés à le voter "conforme", à main levée, pour ne pas retarder l'entrée en vigueur des "avancées" qu'il introduit dans un domaine qui est encore "un angle mort" de la politique environnementale.

Le point de désaccord le plus important porte sur la redevance pour copie privée (RCP). Créée en 1985, cette contribution est prélevée sur les supports d'enregistrement - CD et DVD vierges, mémoires et disques durs d'ordinateur, de téléphone ou de tablette - pour compenser la perte subie par les artistes du fait de la possibilité de copier leurs oeuvres. Pour favoriser le réemploi, les sénateurs souhaitaient exonérer de la contribution les équipements d'occasion. Le secteur du reconditionnement a représenté 15% des ventes de téléphones en France en 2020. Face au tollé dans le monde culturel, mais au grand dam de la filière du reconditionnement, gouvernement et Assemblée nationale ont supprimé cette exonération.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de seb2746
4/novembre/2021 - 08h39

Quelle honte, en ce moment une campagne u gouvernement sur le recyclage / ré-utilisation => paf une taxe ENORME sur les produits recyclés / ré-utilisés qui casse TOUT l’intérêt d'acheter de l'occaz (certains produits se retrouvent 5% - cher qu'un neuf garantie 2 ans...).

Portrait de lotcon
3/novembre/2021 - 20h05

Mouais... ça revient à payer plusieurs fois la taxe pour le même support. Les majors vont encore s'en mettre plein les fouilles...