25/10 10:46

Inde: Le réseau social Facebook à nouveau pointé du doigt après la propagation d’images et de propos haineux de nature à exacerber les conflits intercommunautaires

Le rôle de Facebook dans la propagation en Inde d'images et propos haineux de nature à exacerber les conflits intercommunautaires a de nouveau été mis en avant ce week-end via la divulgation de documents internes par divers médias américains. Récupérés par la lanceuse d'alerte Frances Haugen, ces documents ont déjà alimenté plusieurs révélations sur l'impact de Facebook et de ses filiales WhatsApp et Instagram sur la polarisation intense de la vie politique aux Etats-Unis ou la santé psychologique de certaines adolescentes.

Samedi et dimanche, le Wall Street Journal, le New York Times et le Washington Post, entre autres, se sont concentrés sur la présence de Facebook en Inde, son plus gros marché avec 340 millions d'utilisateurs. Selon eux, le groupe de Mark Zuckerberg était bien conscient de la présence grandissante de contenus problématiques visant en particulier la communauté musulmane, mais n'a pas déployé les moyens suffisants pour entraver ce phénomène.

Cette attitude s'inscrit dans le sillage de ce que dénonce plus généralement la lanceuse d'alerte: Facebook connaît, et étudie, les problèmes mais choisit, en bonne partie, de les ignorer ou de ne pas consacrer suffisamment de ressources pour les circonscrire.

Ailleurs sur le web

Vos réactions