24/10 07:46

Drame sur le tournage du film d'Alec Baldwin - Deux personnes sont aujourd'hui ciblées par les enquêteurs : L'armurière et l'assistant réalisateur

Deux jours après le drame qui a vu l'acteur américain tirer avec une «arme à feu accessoire» sur la cinéaste ainsi que sur le réalisateur Joel Souza, de nouveaux détails ont braqué, samedi, les projecteurs sur deux personnes impliquées dans l'accident : l'armurière et l'assistant réalisateur du film.

La première, Hannah Gutierrez Reed, 24 ans, a, selon un rapport d'enquête préliminaire cité par la presse, préparé l'arme avec laquelle l'acteur a tiré jeudi en direction d'Halyna Hutchins, 42 ans, décédée ensuite de ses blessures.

Le second, Dave Halls, 31 ans, a tendu l'arme à Alec Baldwin lors de la répétition d'une scène du film, l'informant qu'elle était «froide», c'est-à-dire non chargée d'une balle réelle en jargon cinématographique.

Dave Halls ne «savait pas que l'arme était chargée à balles réelles», précise le rapport de l'agent Joel Cano du bureau du shérif du comté de Santa Fe, dans l'État du Nouveau-Mexique.

Ni l'un ni l'autre ne sont, à l'heure actuelle, visés par des poursuites, a confirmé vendredi un porte-parole du shérif. La procureure Mary Carmack-Altwies avait aussi indiqué vendredi dans un communiqué «ne pas savoir» à ce stade de l'enquête si «des poursuites seraient engagées».

Un appel téléphonique, réalisé par une femme membre de l'équipe de tournage au numéro d'urgence des services de secours (911), semble par ailleurs confirmer l'existence de tensions sur le site du tournage. Six membres de l'équipe technique du film avaient quitté le plateau, selon le Los Angeles Times, plusieurs heures avant le drame pour protester contre leurs conditions de travail.

Questionnée par l'opératrice du 911 sur la présence de balles réelles dans l'arme, cette femme non identifiée a ainsi répondu, selon l'enregistrement rendu public: «Je ne peux pas vous dire... Et cet enfoiré d'assistant réalisateur qui m'a crié dessus au déjeuner, (...) il est censé vérifier les armes, il est responsable de ce qui se passe sur le plateau» de tournage.

L'armurière Hannah Gutierrez Reed, qui ne s'est pas exprimée publiquement depuis le drame, avait été interviewée dans un podcast début septembre. Interrogée au sujet d'un précédent western sur lequel elle avait travaillé - The Old Way, avec Nicolas Cage -, elle confiait avoir hésité de travailler sur le film. Se souvenant s'étant à l'époque pensée ne pas être «sûre d'être prête», elle avait cependant souligné que le

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Libertas
24/octobre/2021 - 17h51
JC732 a écrit :

Il n'y a pas de balles à blanc. Il y a des cartouches avec balle, et des cartouche sans balle (dites a blanc). Je ne dis pas cela pour jouer au puriste, mais pour dire qu'il est impossible de confondre une cartouche a balle d'une cartouche a blanc. Celui qui l'a mise dans le barillet savait très bien ce qu'il faisait, même s'il était novice.

Mais ça peut être un accident ? Une arme qui a servi à faire du tir d'entrainement, et ensuite personne n'a vérifié s'il restait une balle à l'intérieur ?

Portrait de seb2746
24/octobre/2021 - 16h44
Libertas a écrit :

Si j'ai bien compris, le seul travail d'un armurier sur un tournage, c'est de vérifier que les armes ne sont pas chargées. La présence d'un armurier a été rendue obligatoire sur les tournages, en raison justement de type d'accident. Donc en toute logique, soit elle n'a pas vérifié, et elle a une lourde responsabilité, soit elle a volontairement placé la balle pour commettre un meurtre. Le 1er cas se subdivise en 2 possibilités: soit une autre personne a placé la balle pour commettre un meurtre (mais peu probable, car il se serait attendu à ce que l'armurière vérifie et trouve la balle), soit c'est un accident (balle sans doute présente depuis l'acquisition de l'arme).

Pour le moment, il n'y a que 3 personnes pouvant avoir mis "volontairement" une balle réelle : le tireur, l'armurier (qui a validé le chargement) et l'assistant qui a fournit l'arme.

 

A la vue des vidéos et des témoignages, le tireur a prit l'arme et a tirer sans y toucher autrement.

Il reste donc plus que 2 personnes smiley

Portrait de Libertas
24/octobre/2021 - 13h19

Si j'ai bien compris, le seul travail d'un armurier sur un tournage, c'est de vérifier que les armes ne sont pas chargées. La présence d'un armurier a été rendue obligatoire sur les tournages, en raison justement de type d'accident. Donc en toute logique, soit elle n'a pas vérifié, et elle a une lourde responsabilité, soit elle a volontairement placé la balle pour commettre un meurtre. Le 1er cas se subdivise en 2 possibilités: soit une autre personne a placé la balle pour commettre un meurtre (mais peu probable, car il se serait attendu à ce que l'armurière vérifie et trouve la balle), soit c'est un accident (balle sans doute présente depuis l'acquisition de l'arme).

Portrait de lily6228
24/octobre/2021 - 12h38
Bob28 a écrit :

On peut remarquer aussi qu'il est impossible de tirer à 2 reprises "par erreur" en essayant de vider le chargeur.

Je ne comprends pas la sur-médiatisation de cet événement tant que l'enquête n'a pas abouti.

Encore une fois on voit des "experts" (qui ne connaissent pas la différence entre une gâchette et une détente) parler pendant des heures d'un sujet qu'ils ne maîtrisent pas et sur lequel ils n'ont pas d'informations.

Est-ce qu'il n'y aurait pas un message qu'on essaye de faire passer plutôt ?

Il n'a tiré qu'une seule fois et son tir a touché 2 personnes.

Portrait de christ59200
24/octobre/2021 - 12h18

Je crois que c'est surtout l'acte malveillant d'un membre aigri de l'équipe, pour "plomber" la réalisation de ce film. Au détriment d'Alec Baldwin (co réalisateur) et qui a couté la vie à cette jeune femme et en a blessé un autre. Car cela m'étonnerait quand même que chez les accessoiristes il y ait des balles réelles et des balles à blanc. Il doit être content le frustré... Il a fait un veuf, des orphelins et a bousillé Alec Baldwin qui aura bien du mal à s'en remettre (dans le passé il avait eu pas mal de soucis).

Portrait de muzo 28
24/octobre/2021 - 09h43
Bob28 a écrit :

On peut remarquer aussi qu'il est impossible de tirer à 2 reprises "par erreur" en essayant de vider le chargeur.

Je ne comprends pas la sur-médiatisation de cet événement tant que l'enquête n'a pas abouti.

Encore une fois on voit des "experts" (qui ne connaissent pas la différence entre une gâchette et une détente) parler pendant des heures d'un sujet qu'ils ne maîtrisent pas et sur lequel ils n'ont pas d'informations.

Est-ce qu'il n'y aurait pas un message qu'on essaye de faire passer plutôt ?

pas claire du tout cette histoire

Portrait de bobyonetwotree
24/octobre/2021 - 09h35

chargeur pistolet , barillet revolver

Portrait de Bob28
24/octobre/2021 - 09h08
JC732 a écrit :

On peut remarquer sur la photo que sur ce type d'arme ancienne on ne peut savoir au premier coup d’œil s'il y a une balle dans le barillet ou non. C'est pour cela qu'il est utilisé par les amateurs de roulette russe. Un non initié ne pouvait pas le savoir.

On peut remarquer aussi qu'il est impossible de tirer à 2 reprises "par erreur" en essayant de vider le chargeur.

Je ne comprends pas la sur-médiatisation de cet événement tant que l'enquête n'a pas abouti.

Encore une fois on voit des "experts" (qui ne connaissent pas la différence entre une gâchette et une détente) parler pendant des heures d'un sujet qu'ils ne maîtrisent pas et sur lequel ils n'ont pas d'informations.

Est-ce qu'il n'y aurait pas un message qu'on essaye de faire passer plutôt ?

Portrait de Merlinot49
24/octobre/2021 - 08h27

La personne qui a écrit l'article c'est endormi avant de le terminer???