20/10 07:31

Wajdi Mouawad, directeur du théâtre de la Colline, refuse de déprogrammer Bertrand Cantat et menace de démissionner si Emmanuel Macron ou Roselyne Bachelot interviennent

Le directeur du Théâtre de la Colline a refusé de déprogrammer Bertrand Cantat, condamné pour le meurtre de sa compagne en 2003, et à qui il a demandé de composer la musique de son prochain spectacle. Malgré la pression de plusieurs associations, Wajdi Mouawad a répondu par la négative à la vague de protestations et de colère qu'il affronte depuis maintenant plusieurs jours. Refusant de se «substituer à la justice», le metteur en scène explique qu’il démissionnera sur le champ si Emmanuel Macron ou Roselyne Bachelot trouve sa position «contraire aux principes républicains»

Dans un communiqué, Wajdi Mouawad a également refusé de déprogrammer Jean-Pierre Baro, un metteur en scène qui avait été visé par une plainte pour viol classée sans suite, et qui met en scène une pièce pour ce théâtre parisien. Tout en affirmant adhérer "sans réserve" aux "combats pour l'égalité entre les femmes et les hommes et celui contre les violences et le harcèlement sexuel", Wajdi Mouawad dit refuser de se "substituer à la justice"

"Si une personne programmée ou invitée au théâtre se trouve engagée dans une procédure judiciaire, je l'inciterai à se retirer de la programmation jusqu'à ce que le travail de la justice ait été mené à son terme. À ce jour, personne ne se trouve dans cette situation dans la programmation du Théâtre de la Colline", a indiqué le directeur, qui est également dramaturge.

"Je ne vois donc pas en quoi je devrais changer quoi que ce soit, ou demander à qui que ce soit de se retirer", a souligné encore le metteur en scène, qui a commandé à Bertrand Cantat, ancien du groupe Noir Désir, la musique de son prochain spectacle, Mère (19 novembre-30 décembre).

Interrogée lundi sur France Inter, la ministre de la Culture a expliqué qu’elle n’avait «pas à intervenir dans la gestion de la Colline», mais qu’elle «regrettait» que Bertrand Cantat ait été invité. «Je ne cherche ici à convaincre personne et si la ministre de la Culture ou le président de la République, qui m’a nommé, considèrent que mes positions sont contraires aux principes républicains, que l’un ou l’autre me le fasse savoir et je quitterai la direction du théâtre sur-le-champ», écrit Wajdi Mouawad.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Climato
21/octobre/2021 - 01h44

A voir le nom du directeur du Théâtre, ça ne m'étonne pas qu'il préfère démissionner plutôt que de renoncer à programmer un assassin.

Portrait de Climato
21/octobre/2021 - 01h20 - depuis l'application mobile

Quelle honte de reprogrammer cet assassin !

Portrait de Martel688
20/octobre/2021 - 15h36
Karim el_Karim a écrit :

Cantat est un genie dans son travail, il est reconnu pour ca.. pourquoi n'aurait il plus le droit de travailler ? on doit aussi supprimer son oeuvre ? 

il a payé au regard de la societe, sinon faudrait interdire a tous ceux qui sortent de prison de travailler ...et de vivre du coup

ils sont beaux les moralisateurs de bac a sable, regardez vous, etes vous si parfait ??

Moralisateur de bac à sable? On parle bien de cette sous-merde qui bat les femmes et en a même assassiné une?

Et cantat, un génie? Ce n'est pas les Rolling Stones, Mozart ni même Gainsbourg, faut remettre un peu les choses à leur place, mon petit.

C'est un chanteur de rock, pas mauvais, pas génial pour autant, et surtout une belle saloperie.

Portrait de JF_Lacour
20/octobre/2021 - 14h12
raoul1900 a écrit :

Les Arabes ne peuvent pas s’empêcher de défendre les criminels... 

Toi t'es vraiment un champion !  comme beaucoup de Libanais de la diaspora qui ont fui pendant la guerre civile vers la France ou le Québec,  Wajdi Mouawad est un chrétien maronite et non musulman ou druze. 

Portrait de th93100
20/octobre/2021 - 12h54
blagounette a écrit :

Qu'il démissionne, qu'il dégage.  Il accepte un criminel comme Cantat, qu'il assume et qu'il aille voir ailleurs, point barre--- 

Cantat a commis un crime. Il a payé. Il doit retrouver le chemin de la société. Son boulot, c'est la musique. Il vend sa musique. Que vous l'aimiez, l'achetiez.. on s'en cogne.

Portrait de Azrael68
20/octobre/2021 - 12h36 - depuis l'application mobile

Waouhh ! Ça c’est de la menace ! On s’en tape si il démissionne !

Portrait de blagounette
20/octobre/2021 - 11h47

Qu'il démissionne, qu'il dégage.  Il accepte un criminel comme Cantat, qu'il assume et qu'il aille voir ailleurs, point barre--- 

Portrait de fifeur
20/octobre/2021 - 10h10
artisandu06 a écrit :

Alors en france, on prône l'insertion de la racaille après la case prison, par contre pour d'autres on n'accepte pas cette réinsertion ! Il a payé, il fait le boulot qu'il a toujours fait. Point barre. Il faut qu'il fasse quoi sinon, il doit bien vivre et il vit de son métier. N'en déplaise aux féministes de bas étages !

Bravo!!!

Pour son malheur, il a tué un membre de la famille gauchiste et c'est impardonnable a leurs yeux. Si ça avait été contraire, tuer quelqu'un de droite, ils auraient juste exigé des travaux d'intérêt général comme peine et une réinsertion immédiate.

Portrait de Nerfertiti
20/octobre/2021 - 10h10
artisandu06 a écrit :

Alors en france, on prône l'insertion de la racaille après la case prison, par contre pour d'autres on n'accepte pas cette réinsertion ! Il a payé, il fait le boulot qu'il a toujours fait. Point barre. Il faut qu'il fasse quoi sinon, il doit bien vivre et il vit de son métier. N'en déplaise aux féministes de bas étages !

tout à fait. Bachelot se mêle de ce qui ne la regarde pas et donner son avis sur qui doit produit qui est une intrusion non démocratique et outrepasse ses fonctions

Je soupçonne la famille de Marie Trintignant de faire pression

mais ce n'est que mon avis

Portrait de maurice anticassos
20/octobre/2021 - 09h48

Et tu tapes , tapes , tapes , c'est ta façon d'aimer.....

Portrait de Paflebasilien
20/octobre/2021 - 09h43
artisandu06 a écrit :

Alors en france, on prône l'insertion de la racaille après la case prison, par contre pour d'autres on n'accepte pas cette réinsertion ! Il a payé, il fait le boulot qu'il a toujours fait. Point barre. Il faut qu'il fasse quoi sinon, il doit bien vivre et il vit de son métier. N'en déplaise aux féministes de bas étages !

Pas mieux

 

Portrait de Karim el_Karim
20/octobre/2021 - 09h06

Cantat est un genie dans son travail, il est reconnu pour ca.. pourquoi n'aurait il plus le droit de travailler ? on doit aussi supprimer son oeuvre ? 

il a payé au regard de la societe, sinon faudrait interdire a tous ceux qui sortent de prison de travailler ...et de vivre du coup

ils sont beaux les moralisateurs de bac a sable, regardez vous, etes vous si parfait ??

Portrait de Lolito²
20/octobre/2021 - 08h56
alekine agnostique a écrit :

Moi je reste logique, je ne veux plus le voir sur une scène mais il peut composer et vivre de sa musique.

Je lui aurais pardonné s'il avait eu des remords, mais non, il n'était pas à sa première femme battue, et je suis sur que s'il en a une nouvelle, c'est pareil.

Il faudrait peut être lui présenté Gina Carano ou Ronda Rousey.

Ronda Rousey

                                                           LOL !

Portrait de COLIN33
20/octobre/2021 - 08h50 - depuis l'application mobile

il a raison, Bachelot qui. devrait être en retraite vu son âge, elle fait tout pour être dans l'air du temps ! assez de ces vieux politiques qui retournent leur veste à la moindre occasion pour être toujours reconnus, sans oublier les avantages financiers....

Portrait de Martel688
20/octobre/2021 - 08h39

Si la justice était juste, cette saloperie de cantat serait toujours en prison.

Que ce directeur à la con démissionne. On ne le regrettera pas de toute façon.

Portrait de Cathodegauche
20/octobre/2021 - 08h28

Bravo à ce directeur, à la place de Cantat je poursuivrai ces gens en justice pour persécution et condamnation à la peine de mort sociale. En démocratie c'est à la justice de prendre des mesures restrictives de liberté, pas un ministre... il serait fondé à poursuivre tous ces gens qui se croient dans une république bananiere ou un ministre peut interdire à un artiste de se produire. C'est au public de décider en boycottant ou pas. C'est à la justice de décider. 

Portrait de gruiiik
20/octobre/2021 - 08h26

Bas qu'il démissionne, je suis a peu près certain que ca se bouscule au portillon pour le remplacer. Le mec est un tueur.

 

Portrait de vincente2020
20/octobre/2021 - 08h04

Son raisonnement est tout à fait logique, une personne qui a purgé sa peine, quelle que soit la gravité de son acte, personne qui a respecté à la lettre la condamnation, a le droit d'etre réinsérée, à une seconde chance,  et a le droit de continuer sa vie. Si on considère que non, alors faut-il peut etre se retourner contre la justice. Si les peines de prison ne sont pas assez longues, pas zassez sévère, il faut changer les lois, les peines, pas se retourner contre le condamné. il en va de meme pour toute personne concernée par une plainte classée sans suite. Seule  exception, le cas Polanski , mais dans le cas de Cantat, il a payé sa dette à la société, il a le droit de continuer à être artiste et ceux qui ne font pas le distingo entre l'homme et l'oeuvre, ceux qui le vomissent, n'ont cas le boycotter.