10/10 14:02

Pour garder une trace de ce que le pays a vécu pendant la pandémie de coronavirus, l’Institut Covid-19 Ad Memoriam lance une plate-forme pour recueillir les témoignages des Français

Pour garder une trace de ce que le pays a vécu pendant la pandémie de coronavirus, l’Institut Covid-19 Ad Memoriam lance «Histoires de crise», une plate-forme pour recueillir les témoignages des Français. «L’institut Covid-19 Ad Memoriam a pour objectif de collecter, archiver et analyser les traces et mémoires de la pandémie», explique l’organisme de l'Université de Paris et de l'Institut de recherche pour le développement sur son site, en ajoutant vouloir «constituer un lieu de mémoire numérique de la pandémie Covid-19.»

«Dès mars 2020, il nous a paru essentiel de collecter tout ce qui relève de traces et de mémoires de la pandémie, les témoignages de nous tous qui avons été ébranlés», a expliqué à Franceinfo Laetitia Atlani-Duault, anthropologue, présidente de l’Institut et membre du Conseil scientifique. Cette nouvelle plate-forme se veut donc être «un outil facile d'usage qui permette à chacun de venir déposer sa pierre à l'édifice de la mémoire collective de la pandémie.»

La plate-forme histoiresdecrise.fr permettra aux Français de livrer des textes, photos, vidéos ou musiques en lien avec ce qu’ils ont vécu pendant ces mois de pandémie. Ces éléments peuvent être des moments de vie, relatifs à des histoires personnelles ou collectives. «On pourra tous poster et tout sera accessible à tous. Il y a un vrai enjeu de transparence», a souligné Laetitia Atlani-Duault. Ces témoignages pourront être anonymes ou nominatifs.

Tous ces souvenirs recueillis constitueront une matière pour la recherche et pour les pouvoirs publics, qui pourront ainsi mesurer l'impact social de la pandémie sur la société française : «C’est tenter de percevoir de nouveaux paradigmes économiques, financiers, écologiques surgissant d’une telle rupture, et les perspectives qui en découleront pour les politiques publiques», détaille l'Institut. Cela permettra notamment de réfléchir aux nouvelles pratiques qui ont émergé avec la pandémie, comme le télétravail, l'enseignement à distance, ou encore les réunions de famille en visioconférence. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de obscure
11/octobre/2021 - 10h37

Je vais témoigner du climat de dénonciation dans les entreprises et comment j'ai été traité comme un chien galeux car je ne supportais pas le port du masque. intimidation, exclusion, délation, voilà ce que je retiens de la crise sanitaire.