22/09 16:37

Incident au Sénat: La ministre des Armées Florence Parly huée dans l'hémicycle après avoir été interrogée sur la crise des sous-marins - VIDEO

Ce mercredi après-midi, au Sénat, Florence Parly a notamment été interrogée par le sénateur socialiste Rachid Temal, concernant les informations dont disposait la France au moment de la rupture du contrat des sous-marins par l’Australie. La ministre des Armées a estimé que le Sénat avait l’intention de « s’ériger en juge ou en procureur ». Mais cette réponse n'a pas du tout été bien perçue par les personnes présentes dans l'hémicycle, , une grande partie n'hésitant d'ailleurs pas à huer Florence Parly.

Tout a commencé lorsque Rachid Temal a dénoncé une « humiliation », en affirmant que cette affaire en disait « long » sur la « gouvernance » et le « bilan » du gouvernement. « Comment comprendre que ni l’Elysée, ni Matignon, le Quai [d’Orsay], ni nos ambassadeurs, n’ont vu, su, entendu ce qu'il se tramait », s’est-il étonné. Et Florence Parly de répondre: « Permettez-moi d’être étonnée, pour ne pas dire choquée, d’entendre dans cet hémicycle un représentant de la nation donner le sentiment, qu’au fond, ce qu'il arrive à la France est plutôt un motif d’instrumentalisation du débat politique interne plutôt que de considérer que c’est la France, sa place dans le monde, et ses relations avec ses partenaires, ses alliés – au premier rang desquels les Etats-Unis – qui est en débat ». Et de lancer: « Vous comprendrez qu’on ne peut pas réécrire l’histoire a posteriori ou alors on s’érige en juge ou en procureur, dont je comprends d’ailleurs que c’est l’intention du Sénat ».

Une déclaration qui a déclenché de vives réactions dans l'hémicycle. Le président du Sénat Gérard Larcher est alors intervenu: « Poursuivez mais les provocations n’ont pas une utilité absolue pour éclairer le débat ». Et Florence Parly de reprendre la parole, en assurant qu’elle répondrait à toute demande d’audition. « Je le ferai comme je l’ai toujours fait mais je pense que dans cette affaire un peu d’unité nationale ne ferait pas de mal. »

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de JCDusse
23/septembre/2021 - 11h06 - depuis l'application mobile

De toute façon, c’est réglé : papy Biden a mis une tape dans le dos à Manu en lui disant désolé. Du coup tout est oublié, on peut remonter notre pantalon

Portrait de Greg1928
23/septembre/2021 - 00h49
Nico75 a écrit :

C'est étonnant de l'imaginer à son bureau en train de signer des arrêts de mort par frappe ciblées pour Barkane ou en Syrie.

Elle fait très énarque, femme de dossiers etc. On dirait pas comme ça mais elle est redoutable en fait. Elle doit compter le nombre de mecs qu'elle a fait tuer avant de s'endormir.

C'est une Enarque.

Par contre ce n'est pas le rôle d'un Ministre des armées de décider des interventions et frappes militaires à exécuter cela est de la responsabilité du Chef des Armées qui est le Président de la République.

Le Ministre assure la protection du territoire, de la population et des intérêts Français. Il répond aussi à d'autres missions internationales Otan  ou accords Régionaux (Europe de la défense)

 

 

Portrait de Nico75
22/septembre/2021 - 22h59

C'est étonnant de l'imaginer à son bureau en train de signer des arrêts de mort par frappe ciblées pour Barkane ou en Syrie.

Elle fait très énarque, femme de dossiers etc. On dirait pas comme ça mais elle est redoutable en fait. Elle doit compter le nombre de mecs qu'elle a fait tuer avant de s'endormir.

Portrait de Greg1928
22/septembre/2021 - 20h10

Que fait cette femme à la tête du Ministère des Armées ? Elle est Haute Fonctionnaire, mais son parcours sortie "d'école" n'a rien à avoir avec ce Ministère. Son dernier poste en date c'était la SNCF, fallait la mettre à la vente de TGV mais pas de sous marin smiley